Québécois, assurez-vous d’être bien assurés en Floride comme à Cuba !

Québécois, assurez-vous d’être bien assurés en Floride comme à Cuba !

Sophie-Kim Bazinet, 42 ans, une mère de deux enfants résidant à Beauharnois (QC) et qui se bat contre un cancer, a pris pour la première fois en 5 ans des vacances avec son conjoint, à Holguin (Cuba) le 8 décembre. Cinq jours après leur arrivée, ils partent en bus en excursion. Elle s’appuie alors sur un accoudoir qui se dérobe, et elle s’effondre, victimes de fractures à la hanche et au fémur, en raison de la fragilité de ses os. Elle avait bien téléphoné à son assurance avant son départ pour être certaine qu’elle était bien couverte, mais apparemment il y a eu quiproquo, car une fois à l’hôpital, l’assureur lui a répondu qu’il ne paierait rien, en raison de son cancer. Problème : pour se faire soigner au Québec il lui faut s’affranchir d’un billet dans un avion médicalisé, pour la somme de 35000 US$. Autre problème : l’hôpital cubain ne lui aurait pas laissé quitter le territoire sans s’être affranchie de la note, plus modeste, mais quand même : 2500$. Une fois rentrée au Québec elle a lancé un « GoFundMe » qui lui a permis de récupérer une partie de la somme grâce à la générosité de donateurs.

Photo ci-dessus : Sophie-Kim Bazinet et son conjoint (D.R)

Dans la foulée, le journal Le Soleil de Chateaugay publiait le témoignage de Jean-Marie Bertrand, résidant à Mercier, qui voilà près de deux ans s’était retrouvé à l’hôpital de Fort Lauderdale pour des problèmes cardiaques, avant que son assureur québécois ne lui apprenne 10 jours plus tard que rien ne serait pris en charge. En tout il aura dû rester 21 jours à l’hôpital, ce qui lui a été facturé 100 000$, auxquels s’ajoutent 40 000$ d’avion-ambulance et 20 000$ de médecin, soit la coquette somme de 160 000$…

Jean-Marie Bertrand revient néanmoins toujours en Floride depuis lors durant l’hiver. Ces exemples montrent toutefois qu’il faut bien vérifier ses assurances avant de voyager aux Etats-Unis ou dans les Caraïbes.

Assurances à Miami et en Floride



Related Articles

GPA : Une française « usine à bébés » en Floride

En plein débat sur la « GPA » (grossesse pour autrui) en France le mois dernier, la radio RTL est allé trouvé Sandrine Levy, « une française de 42 ans ultra-dynamique résidant à Orlando en Floride qui a déjà porté trois enfants pour autrui. » Le premier ministre Manuel Valls et différentes personnalités se sont prononcés contre la GPA à la veille d’une nouvelle Manif Pour Tous durant laquelle les opposants au « Mariage Pour Tous » ont vivement décrié la PMA (procréation médicalement assistée) et la GPA comme étant une « marchandisation des bébés et du corps humain ».

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !