Télémarketeurs : pourquoi les USA n’arrivent-ils pas à se débarrasser des appels malveillants ?

by La Rédaction | février 18, 2018 10:00

Un « robotcall » qui vous affirme que votre carte de crédit a été piratée. Ou bien un homme vous appelle avec un fort accent indien, vous assurant qu’il travaille pour Windows, qu’il va sauver votre ordinateur, ou qu’il a une police d’assurance révolutionnaire à vous vendre. On a beau s’inscrire sur la « Do not call list » (la liste rouge)… rien n’y fait, ça sonne tout de même ! Les médias américains sont remplis de longues pages d’études sur les dispositifs législatifs qui vont ENFIN permettre de renforcer la pénalisation de telles pratiques, et des inventions d’applications GENIALES qui, vont, cette fois c’est certain, mettre un terme aux appels malveillants. Il y a les « bloqueurs d’appels » (call blockers), mais aussi des systèmes permettant de renvoyer l’appel vers les autorités qui peuvent à la fois étudier le numéro entrant, et enregistrer la voix sur sa banque de données, afin d’enrichir son fichier d’empreintes vocales des télémarketeurs malveillants. C’est sûr : l’Amérique est sur la bonne voie.

Crédit photo d’illustration : Omaranabulsi / CC BY-SA 3.0

D’autres inventions sont franchement sympathiques, comme celle de Roger Anderson, baptisée « The Jolly Roger Telephone Co ». Anderson a compris que, ce qui nuisait le plus aux télémarketeurs, c’est la perte de temps. Il s’en est aperçu tout seul, en s’amusant à faire traîner une conversation avec l’un d’entre eux. Il a donc inventé une application qui (pour 6$ par an) répond aux questions, et en pose même au télémarketeur ! Ses enregistrements sont ensuite envoyés aux abonnés qui peuvent se réjouir à la fois d’avoir fait perdre du temps au télémarketeur, mais aussi du résultat souvent hilarant des conversations (il est facile de trouver les plus amusantes sur Youtube). L’une d’entre elles, par exemple, suit l’appel d’un « vendeur de panneaux solaires ». On peut entendre le robot d’Anderson répondre par des « yeahh« , « mmmmm » à ne plus en finir. Mais l’app va plus loin. Alors que le vendeur lui demande le montant de sa facture électrique, la voix du robot lui répond : « Hey, attend, il y a une abeille qui vient de se poser sur mon bras ! Tu sais quoi ? Continue de parler, je t’écoute, mais il faut que je me débarrasse de cette abeille qui remonte sur mon bras. Est-ce que tu peux répéter ce que tu viens de dire ? Je reste silencieux à cause de l’abeille, je ne veux pas qu’elle revienne. » Et le robot de faire ainsi répéter une bonne demi-douzaine de fois la même chose au télémarketeur qui vient de perdre 6 minutes de son précieux temps.

The Jolly Roger Telephone Co[1]

Sur un autre enregistrement, le robot d’Anderson répond au télémarketeur avec la voix d’une maman. Alors que le vendeur s’acharne à lui vendre ses appareils, la maman est interrompue par la voix d’une fillette : « maman, tu sais où sont mes collants » ? Et la (fausse) mère de lui répondre : « vas voir dans la chambre de ton frère » ; pendant que le télémarketeur continue à vanter ses produits !

Bon, voilà, tout ça est bien amusant, et les Américains se posent vraiment un grand nombre de questions pour mettre fin à ce harcèlement qui dure depuis la fin des années 1980. Sans toutefois se poser cette question : pourquoi ces appels indésirables ne se produisent pas dans d’autres pays (comme par exemple en France où ils sont très rares) ?!?

www.jollyrogertelco.com[2]

[3]

Endnotes:
  1. [Image]: http://courrierdefloride.com/wp-content/uploads/2018/01/jolly-roger-telephone-co.jpg
  2. www.jollyrogertelco.com: http://www.jollyrogertelco.com
  3. [Image]: https://www.facebook.com/laparisienneflorida/

Source URL: http://courrierdefloride.com/2018/02/18/telemarketeurs-usa-narrivent-a-se-debarrasser-appels-malveillants/