Lynyrd Skynyrd va faire sa tournée d’adieux : ce sera la fin du mythique groupe de « rock sudiste »

by La Rédaction | mars 10, 2018 10:00

Il semblerait que cette fois ce soit la fin. Après la disparition en juin 2017 du dernier des Allman Brothers, c’est aujourd’hui le plus grand groupe de « rock sudiste » qui vient d’annoncer sa tournée d’adieux, après avoir inspiré la musique américaine durant 54 ans !

Le groupe débutera le 4 mai à West Palm Beach, puis le 5 à Tampa, et partira à travers tous les USA pour un final le 2 septembre à Jacksonville.

Le groupe connut différents noms avant 1970. Ils étaient encore tous lycéens à Jacksonville, et même si la mentalité dans le sud des Etats-Unis n’était pas du tout hippie, ils ont tout de même eu envie de porter les cheveux longs. Un petit problème pour ça dans cette bonne ville de « Jax » : dès que le prof de sport de la « Robert E. Lee High School » aperçoit une tignasse trop longue à son goût, il s’emporte et envoie les lycées chez le proviseur. Son nom, Leonard Skinner, va devenir mondialement célèbre. Dès le changement de nom, c’est le succès fulgurant pour le groupe.

Lynyrd Skynyrd[1] 

De « Simple Man » à « Gimme three Steps », Skynyrd tape au cœur des fans de rock. Le succès mondial de Sweet Home Alabama en fait le plus connu des groupes rock américains, ils remplissent les stades et sont prêts à concurrencer les britanniques. On parle de « rock sudiste », pas seulement parce qu’ils affichent aussi fièrement le drapeau confédéré que celui de l’Union lors de leurs concerts, mais surtout parce qu’ils ont injecté dans le rock les particularités du sud : voix rauques et solos de guitares à ne plus en finir, à la limite de l’improvisation jazz… mais sous une forme radicalement dure (ceux qui ne connaissent du groupe que « Sweet Home Alabama » ne doivent pas s’y fier, le reste est beaucoup plus exaltant). Pour les fans, Freebird (« l’oiseau libre ») est le chef d’œuvre absolu. Ode à la liberté, la chanson clôt tous les spectacles du groupe après des rappels lors desquels le public hurle ce titre qu’il veut entendre. A tel point que c’est devenu une plaisanterie aux USA : il y a toujours quelqu’un pour hurler « Freebird » durant les rappels, et ce quel que soit l’artiste ! Le titre live sorti en 1976 fait 12 minutes, essentiellement composé de solos de guitares. 

Lynyrd Skynyrd

Le 20 octobre 1977, alors que Skynyrd vient de débuter une tournée gigantesque, l’avion du groupe s’écrase. Trois musiciens, dont le chanteur Ronnie Van Zant, sont morts, plus le manager et les deux pilotes. Tous les autres sont blessés plus ou moins gravement.Les ailes de l’oiseau sont coupées, et jamais Lynryd Skynyrd de retrouvera plus cette créativité initiale,cette folie des années 1970. Néanmoins, grace à Johnny, le frère de Ronnie Van Zant qui a repris le micro, les survivants ont fait revivre le légendaire groupe à partir de 1987.

Mais cette fois… il va vraiment falloir aller dire adieu à ce groupe qui a tant marqué le rock, et injecté un esprit de liberté supplémentaire à la fois à Dixie, mais aussi à travers tout le pays ; un esprit « rebelle américain » devenu depuis lors très commercial, mais Skynyrd rappelle que, dans les années 1970 on y croyait… et c’était chouette !  Ne manquez pas ses derniers concerts !

L’esprit du rock sudiste subsistera encore un peu avec John Fogerty (ex-chanteur de Creedence Clearwater Revival), son ultime représentant (même s’il est Californien), mais lui aussi il faut se dépêcher d’aller le voir : c’est (malheureusement) la fin d’une époque.

www.lynyrdskynyrd.com/tour[2]

[3]

Endnotes:
  1. [Image]: http://courrierdefloride.com/wp-content/uploads/2018/02/lynyrd-skynyrd.jpg
  2. www.lynyrdskynyrd.com/tour: http://lynyrdskynyrd.com/tour
  3. [Image]: https://sunsetdentalcancun.com

 

Source URL: http://courrierdefloride.com/2018/03/10/lynyrd-skynyrd-va-faire-tournee-dadieux-sera-fin-mythique-groupe-de-rock-sudiste/