Série The Deuce : le désastre du « meilleur acteur du monde », James Franco

by La Rédaction | juillet 4, 2018 10:00

« Deuce » fut parfois utilisé en anglais en lieu et place du chiffre « deux », et c’était le surnom (désormais inusité) de la 42e rue de Manhattan : le quartier de Times Square. Entre 1950 et 1990, cette rue était le lieu de toutes les débauches new-yorkaises.

The Deuce, série avec James Franco

James Franco, en tant que co-producteur (il fait beaucoup de choses !) a eu la bonne idée de faire revivre cette 42e dans la série « The Deuce » (sur HBO) en prenant pour lieu de tournage une rue un peu similaire d’un quartier excentré de New-York redécorée pour l’occasion à grands coups de néons flashy, de vielles enseignes de cinémas… et de poubelles renversées. Avec en plus les voitures des années 1970, et des décors intérieurs bluffants, il fait presqu’aussi bien que The Get Down[1] (Netflix) qui célébrait pour sa part le quartier du Bronx. En plus cette série ne compte pas uniquement à l’affiche « le meilleur acteur du monde », mais elle le compte deux fois, puisque James Franco joue le rôle de deux frères jumeaux. Le seul problème de l’histoire… c’est qu’il n’y a pas d’histoire. The Deuce est censé montrer la transition du quartier de la prostitution à la pornographie. Ca aurait pu être socialement et culturellement intéressant. Mais là, comment dire… non. Certes, il y a aussi une bonne trouvaille : celle (à laquelle personne n’avait pensé auparavant) : montrer des pénis dans une série télé sur une grande chaîne américaine. Avec ou sans érection, on en voit au moins un par épisode. Ca peut se vouloir révolutionnaire… (même si on a quand même un gros doute sur le bien fondé de cette prétention artistique). Enfin voilà, c’est tout. En tout cas c’est tout ce qu’il y a à dire de la saison 1.

The Deuce, série avec James Franco

James Franco est une sorte d’étoile filante. Son talent est hors du commun, et son sourire est pour le moment indépassable auprès du public féminin. Mais il a la fâcheuse propension à trop vouloir montrer la totalité des parties de son corps, à coups d’une douzaine de films par an, parfois derrière la caméra, mais toujours devant, ça c’est certain ! De prestations époustouflantes jusqu’aux plus gros navets intergalactiques (La Planète des Singes, Alien : Covenant) il ne s’économise pas… et pourtant, il devrait ! Qui plus est, cette année cinq femmes l’ont accusé de harcèlement sexuel, ce qui, à défaut d’être prouvé, n’allège pas pour autant son profil narcissique. Lors de sa dernière production au cinéma, The Disaster Artist, tout le film était destiné à la contemplation du « meilleur acteur du monde » jouant le rôle du « pire acteur du monde », Tommy Waseau, dans un quasi « one man show » où, à défaut d’avoir à l’époque le culot de jouer deux rôles dans le même film, il avait embauché son frère Dave Franco pour lui donner de maigres répliques ! Dans la saison 2 de The Deuce, on peut donc s’attendre à ce que James Franco joue aussi le rôle des policiers, des prostituées etc… On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

The Deuce, série avec James Franco

Il faut noter que la série a reçu des critiques excellentes lors de sa sortie. Mais elle n’aura pas celle du Courrier de Floride ! Certes on est ici un peu méchants avec Franco, mais quand un talent se gâche, ce serait encore moins sympathique de ne pas le lui dire : autrement il risque un jour d’être l’objet de plaisanteries comme son modèle Tommy Waseau.

[2]

Endnotes:
  1. The Get Down: http://courrierdefloride.com/2016/08/15/the-get-down-netflix-cartonne-dentree-serie-bronx-1970s/
  2. [Image]: http://notjustmathtutoring.com

Source URL: http://courrierdefloride.com/2018/07/04/serie-the-deuce-le-desastre-du-meilleur-acteur-du-monde-james-franco/