Miami : Le Franco-Israélien Gal Vallerius condamné à 20 ans de prison ferme

Miami : Le Franco-Israélien Gal Vallerius condamné à 20 ans de prison ferme

Gal Vallerius MiamiMardi 9 octobre, le tribunal fédéral de Miami a rendu son verdict concernant la très étrange affaire « Oxymonster », le surnom de Gal Vallerius, qui a été condamné à 20 ans de prison ferme. Il en risquait le double, mais au printemps il avait changé de stratégie, plaidé coupable, et (selon son avocat) aidé la justice.

Né en Israël, ce résident du village de Plusquellec (en Bretagne) avait été arrêté le 31 août 2017 alors qu’il entrait sur le territoire américain pour se rendre à un concours de barbe au Texas ! Il était accusé d’organiser « Dream Market », une plateforme internet non-référencée (ce qu’on surnomme le « dark web ») sur laquelle des trafics de drogues étaient commis. Il était également accusé de se livrer lui même à de la vente de produits stupéfiants sur cette plateforme. Présenté comme « le Pablo Escobar du dark web », son procès a permis de cerner une personnalité beaucoup plus fantaisiste que ne l’était le baron de la drogue colombien, même si le trafic était bien réel sur cette plateforme web Dream Market.

Le Courrier de Floride avait assisté en juin 2018 à ce très curieux procès : voir notre compte rendu ici.

Miami : le Breton Gal Vallerius reconnaît être le trafiquant de drogue « Oxymonster »



Related Articles

Un sous-marin français coule un porte-avion USS américain !

Le 4 mars dernier, le ministère français des affaires étrangères a communiqué avoir – à l’aide du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir – coulé le porte-avion américain USS Theodore Roosevelt « au large de la Floride », ce que… l’US Navy a confirmé. L’épave n’a pas été retrouvée, et pour cause, il s’agissait d’un exercice ! Le rôle du Saphir étant d’essayer de couler le porte-avion, le ministère n’est pas peu fier d’avoir réussi à déjouer les défenses du géant américain ! La France dispose de six SNA (dont seule la propulsion est nucléaire) mais aussi de quatre SNLE (Lanceurs d’Engins) dont deux sont constamment en immersion, ceux-là portant en leurs flancs la force de dissuasion nucléaire française.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !