Port Charlotte, Punta Gorda et le Charlotte Harbor (Guide de la Floride)

Port Charlotte, Punta Gorda et le Charlotte Harbor (Guide de la Floride)

Le Charlotte Harbor est une baie majestueuse, avec ses petites îles de mangroves et ses réserves naturelles. Calos, la capitale des indiens calusas était ici, sur l’actuelle île de Mound Key. Les Espagnols déforment alors le nom en « Carlos », puis finissent par baptiser l’endroit « Bahia de Carlota » : la baie de Charlotte.

C’est le célèbre conquistador espagnol Juan Ponce de Leon qui fut le premier européen à explorer l’endroit en 1515 puis de nouveau en 1521. C’est ici qu’il aurait reçu une flèche à la cuisse qui lui aurait causé une gangrène, puis entraîné sa mort à la Havane quelques semaines plus tard. Les pirates auraient ensuite, selon la légende, largement fréquenté la baie, mais en tout cas José Gaspar, le plus célèbre d’entre eux, n’a pourtant jamais existé.

L’urbanisme des deux grandes villes – sur les deux rives de la baie – est toutefois assez quelconque, à Port Charlotte au nord et à Punta Gorda au sud, qui sont toutes deux séparées par des ponts. Certes, les avenues sont plus grandes que sur la côte est de la Floride, les terrains y sont plus grands, et on y respire beaucoup plus : l’atmosphère est détendue et appréciable. Néanmoins, en dehors de l’hiver, ça fait quand même un peu « villes fantômes ». La baie est certes splendide, mais elle est trop vaste pour qu’il soit vraiment possible d’en profiter depuis les centres villes : il faut vraiment avoir un bateau. A Port Charlotte il est difficile de trouver un port (ni d’ailleurs de trouver Charlotte) (on l’a cherchée !). Punta Gorda est quand même bien mieux : il y a un petit centre intéressant avec de vieilles maisons et jolis restaurants, et des beaux parcs dans la mangrove à l’extérieur de la ville. 

Voir aussi :


PUNTA GORDA

Ici la vraie bonne affaire est immobilière : si ça ne vous fait rien qu’il n’y ait aucune ambiance pendant 6 mois : vous pouvez y trouver des maisons les pieds dans l’eau bien moins chères qu’ailleurs, et allez vous amuser en bateau sur les îles paradisiaques du Golfe du Mexique.

Mais avant d’arriver à la mer, la baie abrite de nombreux et merveilleux labyrinthes de mangrove. Près du centre de Punta Gorda vous en trouverez deux :

Ponce De Leon Park et Charlotte Harbor Preserve State Park

Ponce de Leon comprend un refuge pour animaux (www.prwildlife.org) un ensemble de plages et criques entourées de mangroves (très joli), et un ponton de 500m pour visiter la mangrove. Le State Park, juste à côté, est légèrement plus grand et long à visiter puisqu’il s’étale sur 160 kilomètres de côtes !!! A noter que si le premier parc s’appelle « Ponce », c’est parce que le découvreur de la Floride, Juan Ponce de Leon, est passé par ici. Un panneau historique assure même qu’ici « est mort le premier homme blanc dans les Amériques en mai 1513 ». Ce qui fait quand même un peu tard, 21 ans après l’arrivée de Christophe Colomb. En tout cas la rencontre entre Ponce et les indiens Calusas n’a pas l’air d’avoir été pacifique dans « La Baie du Saint Esprit » (devenue Charlotte Harbor Bay depuis lors).

www.ci.punta-gorda.fl.us/visitors/ponce-de-leon-park

www.floridastateparks.org/park/charlotte-harbor


Fishersmen’s Village

C’est l’un des endroits les plus sympas de Punta Gorda (par exemple pour le coucher du soleil à Harpoon Harry’s) (mais ceux à TT’s Tiki Bar ou à Laishley Crab House (tous deux un peu plus à l’est dans le centre ville) sont très bien aussi !). Fishersmen’s Village c’est un ensemble de grandes halles comprenant des restaurants et bars, et des boutiques un peu « pour touristes », mais bon quand même c’est pas mal et ça vaut le coup de s’y arrêter. L’ambiance est simple et sympa dans tous les endroits de Punta Gorda.

Fishermen’s Village

1200 West Retta Esplanade, Punta Gorda, Florida 33950

www.fishville.com

C’est à cet endroit que vous trouverez le :


Military Heritage Museum

Ce musée gratuit est animé par des vétérans bénévoles. Vous y découvrirez un grand nombre d’uniformes militaires américains de toutes les guerres (y compris la Guerre de Sécession), des objets, armes et maquettes concernant les conflits auxquels ont participé les forces armées américaines.

www.freedomisntfree.org


Babcock Ranch

A l’extérieur de Punta Gorda, à l’est de l’autoroute, se trouve la très belle forêt de Babcock Ranch, dans laquelle sont organisés des tours en buggy. C’est très bien (voir notre page spéciale). Une ville de 50 000 habitants est en train d’être construite à côté, qui devrait prendre le nom de Babcock Ranch.


Redneck Mud Park

S’il est bien un endroit qui est vivant à Punta Gorda, c’est le « Redneck Mud Park » (au nord de Babcock Ranch) surtout quand il y a des événements du genre « Trucks Gone Wild » (en novembre) : des milliers de personnes s’y rassemblent pour faire des dérapages dans la boue avec des voitures à grosses roues (et des filles en bikinis également couverts de boue). Et oui  : la Floride… c’est pas que Miami… c’est aussi le Deep South !


Voir aussi :



Related Articles

Visiter Miami Beach / Guide de voyage complet de la Floride

Miami Beach est une presqu’île d’environ 25 km, devenue la plus grande concentration de loisirs de tous les USA avec 13 millions de touristes. 5 ponts relient la plage et la ville de Miami.
Collins Av. (surnommé « le Strip »), en est l’artère transversale. Les plages, bars, et discos sont bondés de beautifull people, starlettes en chasse d’avenir auprès des producteurs en villégiature, ou de septuagénaires joggant sur la plage avec une énorme poitrine qui ne bouge pas (Miami est l’autre Silicone Valley…). L’autre grande artère piétonne est Lincoln Road. Toute l’activité (ou presque) de Miami Beach est à South Beach, l’extrémité sud, surnommée SoBe. LE QUARTIER ART DECO

2 comments

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !