Un Français tué par la police à Miami Beach après un braquage de banque

Julian Joseph, 40 ans, un franco-américain bien connu de la communauté française de Miami Beach où il était sommelier, a été tué par les SWAT (unités d’intervention de la police) vendredi 3 juillet. La veille, il serait rentré dans la Regions Bank de la très fréquentée 41ème rue de Miami Beach (angle de Meridian Ave), aurait bousculé deux employés avant de braquer un caissier à l’aide d’une arme factice.

Read More

Acheter les nouveaux livres Français aux Etats-Unis ? C’est possible !

Depuis la fin de l’année dernière, la société Numilog, premier diffuseur-distributeur indépendant français de livres numériques, a lancé ebookezvous.com, la première librairie numérique française aux Etats-Unis. Ce site de vente de livres numériques propose aux résidents des Etats-Unis d’accéder à des ouvrages francophones en téléchargement, ET en US dollars.

Read More

Robert Cavelier de La Salle : le conquistador français

Il n’en reste plus grand chose, juste une étrave… mais c’est beaucoup. C’est même immense, à la hauteur du symbole fantastique que représente pour les jeunes Etats-Unis la découverte de cette épave dans la baie de Matagorda au Texas.
La Belle fut le dernier navire de l’explorateur Français Robert Cavelier de La Salle, l’homme qui a conquis tout le centre de l’Amérique du nord au nom du roi-soleil. Les Américains ont fini par retrouver en 1995 le navire La Belle, qui venait de passer 300 ans sous les eaux du golfe du Mexique, détenant l’un des plus épais mystères de l’histoire américaine : la disparition corps et biens de l’explorateur le plus intrépide de l’histoire de France, et de son équipage tout entier, dans les bayous du Texas.

Read More

Québec : Le Parti Québécois a trouvé son Jeanne d’Arc !

Petite révolution à la fois au Québec et au Parti Québécois (PQ) avec l’élection à la tête du PQ de Pierre-Karl Péladeau (PKP). Le magnat des médias Québécois avait lâché l’an passé la présidence de son groupe Québécor (Le Journal de Montréal, de Québec etc…) afin de se présenter – à la surprise générale – aux élections législatives dans la Belle Province. Il avait alors créé un séisme politique, tant sa popularité est importante, et l’idée qu’il avait mis en avant très sensible : « je souhaite donner un pays à mes enfants », avait-il répondu en début de campagne à un journaliste.

Read More

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

Read More

Etats-Unis : L’optimisation fiscale appliquée aux successions

Partout dans le monde, l’être humain est acquéreur de biens matériels. La nature, la qualité et la valeur relative de ces biens peuvent varier beaucoup selon la société. Il peut s’agir d’un centre commercial, ou bien d’un arc et d’un

Read More

Say sorry, be happy : pourquoi les Américains s’excusent-ils donc autant ?

Dans la série des études universitaires floridiennes dont on se demande un peu à quoi elles servent, l’Université de Miami a travaillé sur les excuses que les Américains emploient à tout bout de champ*. Selon l’étude, en moyenne ils utiliseraient le mot sorry (en tant qu’exclamation) au moins 12 fois par jour, dont un certain nombre à la place de « bonjour ». Sans avoir besoin d’une étude, le hashtag #sorrynotsorry figure en tête des plus populaires sur le site Instagram par exemple, comme quoi les Américains arrivent aussi à s’auto-critiquer ! * Mentionné par la revue Psychology Today.

Read More

Christian de Berdouaré (Chicken Kitchen) : « Je vais ouvrir 10 000 restaurants »

L’histoire de Christian Mahé de Berdouaré n’est pas seulement celle d’une success story pour les français de Floride, mais tout simplement l’une des plus fascinantes, y compris pour les Américains du Sunshine State. Et le fondateur de la chaîne de fast-food Chicken Kitchen ne compte pas en rester là ! Rencontre avec un « chickenologue »…

Read More

La Vieille Mine : un village français perdu dans le Missouri (Etats-Unis)

Connaissez vous le Paw Paw French ? Il existe encore une version de cette langue française en provenance directe du XVIIe siècle, au sud de Saint-Louis (Missouri). En 1980 ils étaient encore un millier à parler ce français dans la communauté de La Vieille Mine, le « Paw Paw French », ou « Missouri French ». On ne peut parler que de « communauté », car il ne s’agit pas d’une collectivité officielle, mais des restes d’une colonie de la « Nouvelle-France » en plein cœur des Etats-Unis, à l’intérieur de ce couloir central entourant le Mississippi et qui s’appelait alors « Louisiane ».

Read More

Ste Geneviève, perle de la Nouvelle France au milieu du Mississippi

il s’agit même désormais d’une ville (de 11000 habitants), dénommée Ste Geneviève (comme la sainte patronne de Paris), et surnommée The Mother City of the West, car elle était alors la première ville à l’ouest du gigantesque fleuve séparant en deux l’Amérique du nord. Ste Geneviève dépendait géographiquement de la colonie du Fort de Chartres fondée par les français afin de contrôler le centre de la vallée du Mississippi (à 8 kilomètre au nord de Ste Geneviève).

Read More

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !