Actualités à Miami et en FlorideNews Etats-Unis

Plainte contre la présence d’arsenic dans les vins aux USA et au Québec

Vingt-huit sociétés de Californie sont poursuivies depuis le mois de mars par une « class action » pour avoir commercialisé 83 vins violant «intentionnellement» la loi californienne car contenant des taux d’arsenic supérieurs aux normes autorisées, et qui présenteraient un «risque pour le consommateur». Dans certains cas, selon cette plainte, les taux d’arsenic seraient 500 % plus élevés que la dose journalière maximum acceptable.

Les vins cités par la poursuite sont tous «bon marché», mais on y retrouve par exemple le Ménage à Trois, vendu dans tous les supermarchés d’Amérique-du-Nord, tout comme le Beringer ou le White Zinfandel, commercialisés aux Etats-Unis, mais aussi au Québec via la SAQ (Société des alcools du Québec).

«Il faudrait boire beaucoup de ces vins, et ce, tous les jours pour que cela puisse devenir un réel problème», a souligné le médecin-conseil Fabien Gagnon de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) auprès de nos confrères du Journal de Montréal. Le Wine Institute américain a protesté contre cette plainte : «Nous ne savons pas exactement ce qui figure dans cette plainte, mais nous pensons que ces accusations sont fausses et trompeuses, et que tous les vins vendus sur le marché américain sont sûrs » (…) « L’arsenic est présent dans l’environnement naturel, dans l’air, dans le sol, dans l’eau et dans la nourriture. Aucune recherche n’a montré que les taux trouvés dans le vin posent un risque pour les consommateurs ».

Il est à noter que les « class actions » sont quelque chose d’assez commun aux Etats-Unis ou les pratiques concurrentielles sont rudes et peuvent passer assez facilement par les tribunaux… ce qui ne signifie pas pour autant que les producteurs américains cherchent à empoisonner leurs clients !

Tags
Afficher plus

2 commentaires

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer