Immigration : Chicago porte plainte contre l’administration Trump

Immigration : Chicago porte plainte contre l’administration Trump

La ville « sanctuaire* » de Chicago vient de porter plainte contre le décret anti-immigration de l’administration Trump qui veut priver de fonds fédéraux les villes qui ne coopèreraient pas pour le renvoi des immigrants illégaux du territoire américain.

La troisième plus grosse ville américaine s’est engagée à protéger ses habitants étrangers en situation irrégulière, s’opposant ainsi à la politique fédérale. Pour forcer ces villes à respecter la législation sur l’immigration, le président Trump a signé un décret il y a quelques mois visant à les priver de fonds fédéraux. Le maire de Chicago veut se battre contre cette mesure et tenter de la faire annuler devant un tribunal fédéral.

La ville de Chicago est la première à intenter une action en justice, mais d’autres grandes métropoles sont aussi montées au créneau ces derniers mois. Les maires de Los Angeles et New-York on indiqué qu’ils ne « comptaient pas céder face au chantage de l’administration Trump ». La ville de San Francisco avait déjà déposé plainte, fin janvier, contre le président Donald Trump, après la publication du décret annonçant les sanctions financières contre les villes sanctuaires*. Un juge fédéral de Seattle avait fait bloquer le fameux décret anti-immigration en février dernier. La ville de Miami avait au contraire décidé d’obtempérer et d’abandonner cette politique de sanctuaire*.

* Une ville sanctuaire désigne aux Etats-Unis une ville qui applique une politique de protection des migrants sans-papiers. Cette situation est notamment possible du fait de la structure fédérale des institutions, les États et les villes disposant de leur propre force régalienne, indépendante des forces régaliennes fédérales. Dans la pratique, ces villes ne permettent pas que les fonds municipaux servent à faire respecter les lois fédérales sur l’immigration, ni que la police ou les employés municipaux interrogent une personne sur la légalité de sa présence sur le territoire national. Une trentaine de villes sont qualifiées de « sanctuaire » parmi lesquelles Washington, New York, Los Angeles, Chicago, San Francisco, Détroit, Denver ou Seattle…(Source : Wikipedia)

 



Related Articles

Une nouvelle association : Le Centre de la Francophonie de Floride et des Caraïbes

Ça faisait longtemps qu’on en parlait, mais ça y est : le Centre de la Francophonie de Floride et des Caraïbes (CFFC) se lance officiellement ! C’est Benoit Duverneuil, un Français de 37 ans, qui est président de cette association qui travaille de concert avec le Centre de la Francophonie des Amériques, et qui devrait renforcer grandement la cohésion entre francophones dans cette région du monde. Un très joli (et utile) site internet est également prêt à être lancé : www.francophoniefloride.org

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !