« Green Card » : la loterie pour la carte verte américaine bientôt supprimée ?

« Green Card » : la loterie pour la carte verte américaine bientôt supprimée ?

Le volet migratoire est un des points clés de la présidence Trump. La loterie permettant de « gagner » la fameuse Green Card » (rebaptisée Diversity Visa Lottery) vit peut-être ses dernières heures car les sénateurs républicains tentent de supprimer ce programme en place depuis 1995.  

Chaque année, plus de 14 millions de personnes dans le monde entier participent à une loterie pour tenter de gagner l’une des 50 000 « Green Card proposées » aux États-Unis. La « Green Card » (ou carte verte), rappelons-le, est le sésame pour de nombreux immigrés permettant de résider, de travailler légalement et de façon permanente sur le territoire américain. Mais gagner à la loterie n’est pas si facile que cela… les participants doivent avoir un diplôme d’études secondaires ou plusieurs années d’expérience de travail pour tenter la loterie. Ils doivent également être en mesure de payer les frais de visa. Et n’oublions pas que des quotas par nationalités sont instaurés chaque année en fonction des flux migratoires des cinq années précédentes.

Depuis de nombreuses années, les républicains cherchent à supprimer ce programme de loterie « Green Card », pour selon eux « corriger les lacunes du système d’immigration légal actuel » et « améliorer la qualité des emplois et des salaires américains ». Les tentatives de suppression ont été sans succès sous la présidence Obama, mais la nomination de Donald Trump a relancé le débat. Deux sénateurs républicains, Tom Cotton et David Perdue, vont même plus loin et ont déposé une proposition de loi qui supprimerait la possibilité pour les citoyens américains et les résidents permanents détenteurs de cartes vertes de « sponsoriser » certains membres de leurs familles (parents, frères et sœurs adultes, et enfants adultes mariés), ce qui est toujours faisable à l’heure actuelle.

Les autorités américaines souhaitent remplacer la loterie carte verte par des permis qui seraient attribués uniquement aux candidats les plus méritants, selon un système de points obtenus selon plusieurs critères, notamment les qualifications professionnelles.

Malgré les déclarations du gouvernement au printemps dernier, le système est toujours en place cette année. Les inscriptions sont ouvertures aux candidats à l’immigration à partir du mardi 3 octobre jusqu’au mardi 7 novembre 2017 (12h – heure côte Est – GMT-4). Elles se font gratuitement, en ligne, via un site officiel du gouvernement DVLottery.state.gov. Attention, les candidatures réalisées en 2017 concerne des cartes vertes délivrées en 2019 (DV-2019). Les résultats seront consultables en ligne à partir du 2 mai 2018.

La loterie carte verte semble donc sauvée cette année, mais si les Républicains parviennent à la supprimer, ils réduiront à jamais le rêve américain de bon nombre de personnes à travers le monde !

Nos autres articles :

Qu’est-ce que la « Green Card » ?

Obtenir une « Green Card » aux Etats-Unis

Loterie pour la carte verte américaine : tout savoir sur la « Green Card » !

« Green Card » : la loterie 2017 pour obtenir la carte verte américaine est ouverte !

– Avocats d’immigration aux Etats-Unis

« ]

Expat Assurance / assurance snté



Related Articles

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

3 comments

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !