Série « Trailer Park Boys » : John Paul Tremblay se noie dans son whisky

Série « Trailer Park Boys » : John Paul Tremblay se noie dans son whisky

Trailer Park BoysJusqu’à maintenant quand une production portait le label « Netflix Original », c’était plutôt signe de bonne qualité. Raison de plus pour regarder si la série « Trailer Park Boys : Out of the Park » du Canadien John Paul Tremblay (avec dans les rôles principaux lui-même, Robb Wells et Mike Smith) s’était améliorée. Ce « mockumentaire » : un faux documentaire destiné à se moquer de « trailer park boys » américains vivant au sud de la frontière canadienne qui avait déjà emmené le trio en Europe, les vois cette fois gambader dans le sud des USA, à commencer par la Floride, avec une virée au Space Center de Canaveral et dans une ferme d’alligators.

Tremblay a décidé de battre des records de vulgarité, ce qui n’est pas une mince affaire, puisque la barre était déjà très haute. Mais néanmoins, pour toute création artistique, y compris basée sur la vulgarité, il faut un peu d’imagination… Et là, la pauvreté du scénario est vraiment affligeante. A un point où cette série méritait vraiment d’être mentionnée. Allez, c’est bientôt le moment des Awards, alors on va en décerner : premier prix de pauvreté intellectuelle ; plus mauvaise série sur Netflix, plus mauvaise série canadienne de tous les temps, et record du monde d’utilisation du F-Word : bravo, ça valait vraiment le coup de se foutre du prolo américain ! On a quand même aimé quelque chose : quand John-Paul Tremblay réalise au Space Center l’entraînement complet des astronautes sans lâcher son verre de whisky  !

www.netflix.com/title/80198545

Florian Dauny avocat 2016-2017



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !