Pour un bon investissement immobilier dans la région d’Orlando : Villas en Floride et Pineloch Investments !

Pour un bon investissement immobilier dans la région d’Orlando : Villas en Floride et Pineloch Investments !

Rencontre avec Jérémie Toubiana, de l’agence parisienne de Villas en Floride, une société familiale spécialisée depuis plus de 35 ans dans l’immobilier à Orlando. Jérémie a rejoint en 2009 la compagnie dirigée par son oncle et sa tante, Bertrand et Sophie Bouchenot, à Orlando.

Photo : Bertrand et Sophie Bouchenot, Jérémie Toubiana

Pineloch Investments, autrement connu sous le nom de « Villas en Floride », est une entreprise dont l’histoire est unique en Floride, puisqu’elle a la particularité et l’originalité d’avoir commencé en 1974 en vendant des orangeraies dans la région d’Orlando. « Et nous en vendons toujours », précise Jérémie Toubiana, troisième génération dans la société. « L’investissement agricole est toujours une bonne manière de se diversifier dans la terre. On a certains clients fidèles depuis plus de 30 ans ! Pour ceux que ça intéresse, nous avons des parcelles autour de 100 000 $ qui peuvent être très rentables. Nous gérons la récolte, la maintenance, la vente, etc…  C’est de l’agriculture avec les aléas de l’ensoleillement, du cours du jus, etc… donc je ne conseille pas de « faire un coup » mais de garder les plantations au moins plusieurs années. C’est vraiment à long terme que le rendement devient très intéressant. »

ET LES VILLAS EN FLORIDE

Mais si l’orange a été pendant plusieurs siècles le symbole de la Floride – et particulièrement de la région d’Orlando – comme chacun le sait, il n’est plus le seul : les parcs d’attractions géants sont arrivés, accompagnés par un développement urbain non moins immense. « C’est une des villes des Etats-Unis qui se développe le plus, et pas en raison de l’arrivée de retraités comme dans le sud de la Floride. Ici, les gens viennent pour travailler, et c’est ce qui est intéressant. Les personnes qui investissent avec nous le font précisément dans des quartiers où les familles américaines sont là pour travailler, pas pour faire du tourisme ou des séjours à court terme. Nous vendons aussi des résidences secondaires, car la région n’est pas sans charme, loin de là, mais 80% de nos clients sont des investisseurs purs, car la région d’Orlando a le meilleur taux de rendement de Floride, autour de 6% net. Pour les Français ou les Canadiens, c’est vraiment le meilleur endroit pour diversifier son portefeuille de propriétés, d’autant que l’économie américaine n’a jamais été aussi solide et qu’elle est toujours en croissance. Par ailleurs, en comparaison avec le sud de la Floride, nous n’avons pas de phénomènes climatiques extrêmes : inondations, ouragans qui arrivent en puissance maximale, etc… en conséquence, les assurances sont moins chères, tout comme les impôts fonciers. Ce n’est pas pour rien que Forbes a classé Orlando comme la meilleure ville où investir en 2018. »

Et quelles sont les particularités de ces investissements ?

« Nous faisons beaucoup de neuf, à partir de 150 000$, et les investissements peuvent monter jusqu’à 4 ou 500 000$. Beaucoup de clients sont également intéressés quand il s’agit d’une revente de logement récent, avec un locataire qui est déjà dans les murs. Et les Français et Canadiens savent que les locataires ne sont pas un problème en Floride : la loi est ici du côté du propriétaire, surtout en comparaison avec la France ; il n’y a pas le risque de cumuler des loyers impayés ! Nos partenaires-investisseurs reçoivent nos rapports en français, donc il n’y a pas non plus la barrière de la langue.

Et pour les résidences secondaires, quels sont les choix préférés des francophones ?

La région d’Orlando propose de nombreux styles de biens d’exception. Pour les amoureux du golf, la ville compte à elle seule plus de 170 parcours ! Il y a aussi de nombreux lacs navigables qui offrent une grande variété de paysages, très appréciés de nos investisseurs. C’est bien moins cher que sur la côte, sans en être très éloigné, et dans un cadre naturel incroyable. De plus, la région regorge d’activités sportives, touristiques et culturelles. A Orlando, il y en a vraiment pour tous les goûts ! »

PINELOCH INVESTMENTS / VILLAS EN FLORIDE :

FR : +33 1 53 57 29 07

USA : + 1 (407) 850-9707

info@villasenfloride.com

www.pinelochinvestments.com



Related Articles

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !