La marée rouge continue en Floride : le gouverneur DeSantis va employer les grands moyens

La marée rouge continue en Floride : le gouverneur DeSantis va employer les grands moyens

A la mi-janvier, la Florida Fish and Wildlife (FWC) annonçait la mort de 589 tortues de mer, 213 lamantins, 127 grands dauphins et des millions de poissons depuis fin 2017, quand a commencé la « marée rouge » qui frappe la côte ouest de la Floride et ne semble plus vouloir s’arrêter.

Photos ci-dessus : des poissons morts durant la marée rouge à Englewood en Floride

Elle n’a pas la même intensité que durant l’été, mais alors qu’elle avait quasi-disparu grace au refroidissement hivernal, de nouveaux « fleurissements » ont malgré tout eu lieu début janvier 2019 dans les régions de Sarasota et Marco Island, sur la côte ouest.


Opinion : Le Courrier de Floride pense qu’il est désormais sage de conseiller à ses lecteurs de regarder les carte des marées rouges sur le site du FWC avant de se rendre sur les plages de la côte ouest de la Floride :

ICI : www.myfwc.com/research/red-tide/statewide/

ET ICI : www.myfwc.maps.arcgis.com/apps/View/index.html?appid=87162eec3eb846218cec711d16462a72


LA CARTE FWC AU 16 JANVIER :

LA CARTE FWC des marées rouges en Floride AU 16 JANVIER


DESANTIS A LA HAUTEUR DU PROBLEME

Ron DeSantis

Ron DeSantis

Le nouveau gouverneur (Rép) de Floride, Ron DeSantis, a annoncé qu’il allait rechercher 2,5 milliards de dollars supplémentaires afin d’accélérer la restauration des ressources en eau de la partie sud de la Floride. La région possède déjà de très complexes (et coûteuses) infrastructures de régulation et de contrôle des eaux des Everglades, qui devraient donc être renforcées, et bénéficier aussi à la qualité des eaux de rivières transportant les nutriments vers les côtes (la cause des marées rouges).

DeSantis a aussi demandé la démission des neuf membres du South Florida Water Management District (en charge de la gestion de l’eau) après que le bureau ait – en novembre dernier – étendu le contrat de location de terrains à des fermes sucrières, alors que ces terrains étaient réclamés par l’administration car nécessaires à la construction d’un bassin de purification des eaux ! (Deux membres seulement du bureau ont accepté de démissionner.)

Deux jours après son élection, DeSantis avait aussi demandé la création d’un bureau chargé de la protection des communautés face à la montée des océans.

S’il est évidemment trop tôt pour se prononcer sur l’efficacité de ses politiques, il est d’ores et déjà évident que le nouveau gouverneur de Floride s’est saisi des problèmes environnementaux (que ne voulaient pas affronter son prédécesseur).

Néanmoins, il va falloir que DeSantis aille très vite, car il y a danger que les marées rouges s’accentuent au printemps, et qu’elles soient cumulées avec des arrivées massives de sargasses, comme c’est déjà le cas ailleurs dans la Caraïbe.

Marée rouge sur la plage de Dania Beach en Floride à la mi-octobre 2018

Marée rouge sur la plage de Dania Beach en Floride à la mi-octobre 2018

MAIS QUI VA PAYER ?

Protéger l’environnement de toutes les agressions humaines… ça coûte cher. D’ailleurs, si Ron DeSantis a dit qu’il allait « sécuriser » 2,5 milliards de plus… il n’a pas dit où il allait les trouver. Et la grande question sera de savoir si Ron DeSantis va faire payer les Floridiens, où s’il va oser faire le voyage à Washington pour aller expliquer à son ami Donald qu’il y a un état d’urgence en Floride, et qu’il serait bien que le gouvernement fédéral aide à le solutionner. Il sera en effet difficile de gérer les problèmes de la Floride au niveau local ; un grand nombre de problèmes étant d’ailleurs transfontaliers (pollution, consommation à Atlanta de l’eau qui arrivait auparavant à Apalachicola etc… le nombre d’exemples ne manque pas). La Floride possède simplement des écosystèmes plus fragiles : côtes, îles, Everglades, forêts…

QU’EST-CE QUE LA MAREE ROUGE

Cette « red tide » est un fleurissement naturel (il a toujours existé) d’algues qui sont d’ordinaire invisibles à l’œil nu. Le problème, c’est la durée et l’ampleur de la marée rouge. Presque toute la Floride (y compris Miami, la Panhandle…) ont été touchées. Lors de son pic durant l’été 2018, plus de 200km de côtes étaient contaminées en même temps. La mer devient alors rouge et opaque sur plusieurs dizaines de kilomètres de rayon, et les poissons qui naviguent dans ces eaux meurent, avant que leur cadavres en décomposition ne rendent infréquentables les eaux et plages. Les chercheurs semblent s’accorder pour montrer du doigt l’agriculture et les déversements en trop grande quantité de nutriments dans les rivières au sud d’Orlando. Les rivières coulent ensuite vers le Lac Okeechobee, puis elles irriguent toutes les Everglades, mais aussi les baies de Fort Myers (où naissent les marées rouges) et la baie de Stuart (sur l’Atlantique) pour sa part victime chaque été d’une invasion d’algues bleu-vert (comme en Bretagne). Pour le cas des « red tides » de Fort Myers, les courants marins se chargent ensuite de les emporter dans toutes les directions.


– Pour en savoir plus sur la formation des marées rouges : 

Floride : D’où vient la marée rouge qui rend la côte ouest infréquentable ?

– Sur le problème spécifique des sargasses dans la région de Miami/Lauderdale, lire aussi :

Les sargasses : un problème également inquiétant pour la Floride



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !