Alerte : les galères portugaises (« fausses méduses ») sont de retour sur les plages de Floride

Alerte : les galères portugaises (« fausses méduses ») sont de retour sur les plages de Floride

la galère portugaise, une méduse appelée Man o' war en anglais

Il n’y a pas encore d’alerte officielle de plages submergées, mais les journalistes du Courrier de Floride ayant vu de leurs yeux des centaines de galères portugaises sur une plage de Palm Beach le week-end dernier (9 et 10 février 2019), ça devrait (comme chaque année) s’étendre sur les plages de l’Atlantique, et c’est le moment de rappeler aux plagistes qu’il s’agit d’une cousine de la méduse qui est extrêmement urticante.

Photo ci-dessus  : une galère portugaise sur une plage de Virginia Key (Miami)

Les Américains (et en conséquence leurs panneaux d’avertissement le long des plages lorsqu’elles sont présentes) les appellent « Portuguese man o’ war », ou tout simplement « Man o’ War ». En français on appelle cette « fausse méduse » présente dans les eaux tropicales et sub-tropicales une « galère portuguaise » en raison de sa (vague) ressemblance avec le navire à voile portugais. Les anglophones pensent que ça ressemble plus à un vaisseau de guerre (« man o’ war ») portugais. En tout cas, c’est de la faute des Portugais (et pas des latinistes qui avaient baptisée cette méduse « Physalia utriculus« ) !

La galère portugaise est constituée en surface d’un flotteur qui ressemble à un ballon ou à une banane d’une magnifique couleur bleu ou violet. Il est rempli d’air et se dégonfle en cas d’attaque aérienne (oiseaux…). Ce flotteur est le principal danger : les enfants pensent qu’il s’agit d’un jouet, d’un ballon sur le sable ou, pire, de quelque chose de comestible. Or des filaments hautement urticants sont accrochés au « ballon », et ils peuvent être venimeux jusqu’à deux mois après la mort de l’animal. La méduse s’en sert afin de paralyser des petits poissons ou crevettes. Sur les humains, le venin peut entraîner la mort. C’est plutôt rare, mais dans 10% des cas il y a toutefois des signes de gravité : perte de connaissance, gêne respiratoire, douleurs abdominales ou thoraciques, vomissements, tachycardie, hypertension artérielle ou crampes musculaires.

Pour info : ce n’est pas parce qu’il y en a sur la plage qu’il y en aura dans l’eau et – au contraire – ce n’est pas parce que vous n’en voyez pas sur la plage qu’il n’y en a pas dans l’eau. Par précaution, lisez les panneaux à l’entrée de la plage, regardez la couleur du drapeau (bleu ou mauve = « danger lié à la vie marine ») ou bien demandez aux sauveteurs !

M.A.J : mardi 12 février au matin, nos lecteurs confirment sur Facebook que les plages sont envahies à Delray Beach, Hollywood (et donc probablement partout dans le sud-est : n’hésitez pas à donner votre témoignage) :



Related Articles

L’Hermione à New-York du 1er au 5 juillet : voici le programme (et les dernières photos)

L’Hermione sera bientôt à New-York pour son escale hautement symbolique du 1er au 5 juillet, avec en point d’orgue la grande parade officielle Hermione le 4 juillet. La Frégate de la Liberté célébrera la fête nationale américaine lors de la grande parade sur l’Hudson River et un passage devant la Statue de la Liberté à 12h00 locale (18h00 en France).

De nombreuses festivités sont programmées autour et avec L’Hermione, dont vous trouverez l’ensemble du programme ci-dessous ainsi que les facilités médias.

Du 1er au 4 juillet matin : la frégate sera au Pier 15, Sout Street Seaport Museum

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !