Geff Strik : un peintre français de plus en plus apprécié à St Petersburg

Geff Strik : un peintre français de plus en plus apprécié à St Petersburg

On avait parlé de Geff dans le n°2 du Courrier de Floride il y a 5 ans : et on devrait en reparler encore à l’avenir car l’artiste évolue toujours de manière surprenante. A l’époque nous écrivions qu’il « ressemblait à un général russe », mais que son St Petersburg à lui se situait en Floride. C’est toujours le cas. Geff Strik (passé par les Beaux-Arts de Dijon) peint toujours beaucoup de fresques et de personnages historiques de manière flamboyante.

Crédit photo ci-dessus : Yen Le

Mais il vient de faire beaucoup parler de lui fin mars dans les médias de la côte ouest, pour l’une de ses prestations. « Au départ c’est l’archiviste de l’Orchestre de Floride qui m’avait demandé d’illustrer par des aquarelles « La Nuit Transfigurée », une pièce d’Arnold Schönberg assez sombre et lourde. Son idée c’était de divertir les spectateurs. Et au final j’ai créé un storyboard et nous avons réalisé un film qui montre mon travail à l’atelier durant cinq semaines pour peindre une série illustrant cette partition. L’idée c’était de peindre dix-huit scènes sur la même toile grand format, afin qu’elle ait une durée de vie éphémère et qu’elle soit recouverte à chaque fois par la peinture suivante. C’était vraiment très intéressant… au départ un peu naif puis, plus j’écoutais la musique, et plus ma peinture est devenue symbolique, romantique. Pour moi c’est une de mes meilleures œuvres.« 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et il n’est pas le seul à le penser, lors des trois soirées de représentation, Geff a eu à chaque fois une ovation du public. Un peu comme s’il volait aux musiciens les acclamations que d’ordinaire les peintres ne peuvent pas avoir.  « J’ai eu la chance de pouvoir montrer mon travail en trois jours à 6000 personnes. On connaissait les orchestres qui jouent en live pendant un film, mais là le concept est différent puisqu’il s’agit d’un film artistique conçu pour un spectacle précis. Après les représentations, tout l’orchestre est venu signer au dos de la toile : c’était vraiment quelque chose.« 

Geff Strick

Geff Strik va désormais s’attaquer à Don Quichotte, pour lequel il commence de magnifique esquisses préparatoires. Par ailleurs, Geff est aussi de plus en plus demandé pour ses portraits ou ses fresques historiques. Il s’agit souvent de commandes des administrations américaines, mais leur choix est le bon car Geff Strik allie toujours talent et originalité… et un très gros caractère qui alterne force et sensibilité. Et vous ne le verrez jamais dans les circuits habituels de l’art contemporain : « C’est dirigé par des marchands et des décorateurs, et peu importe la qualité des artistes. Ca, ça m’est insupportable. Je me suis demandé si je devais passer à travers ou bien passer autour, parce que quand on est artiste il faut quand même avoir des acheteurs pour gagner de l’argent. Finalement on me passe de plus en plus de commandes, donc ça me permet de garder mon indépendance par rapport au marché !«

De nombreuses toiles sont visibles sur son site internet : www.geffstrik.com

Article du Tampa Bay Times



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !