Pete Buttegieg : le « maire gay » décolle dans les sondages pour la Primaire Démocrate

Pete Buttegieg : le « maire gay » décolle dans les sondages pour la Primaire Démocrate

Quoi qu’il en dise, pour le moment cette première campagne de Pete Buttigieg est célèbre pour deux raisons : d’abord parce que les médias ont dû abondamment expliquer comment prononcer son nom (en français ça donne « boute-edj-edj »). Et puis, surtout, parce qu’il est le tout premier candidat gay (et marié) à la primaire d’un des deux grands partis politiques américain (en l’occurence le Parti Démocrate) à avoir des chances de réaliser un bon score. C’est le signe d’un changement : il y a 10 ans sa candidature n’aurait pas connu une telle popularité.


Nos autres articles sur la Présidentielle 2020 :

– Les principaux candidats à la Primaire Démocrate de 2020

La cote de popularité de Trump bat de records

– Donald Trump peut–il être réélu (interview de Jean-Eric Branaa)

– Tous nos articles sur les primaires et la présidentielle 2020


Pete Buttigieg (à droite) et son mari Chasten, en couverture de Time Magazine daté du 13 mai 2019

Pete Buttigieg (à droite) et son mari Chasten, en couverture de Time Magazine daté du 13 mai 2019

Mais il n’est pas possible de limiter Pete Buttigieg à sa sexualité, donc voici quelques éléments d’identités supplémentaires : il a 37 ans, il est un ancien étudiant de Harvard et Oxford, il parle huit langues (dont le Français), il a servi dans le contre-espionnage en Afghanistan, il est maire de South Bend (Indiana) depuis sept ans, il est chrétien pratiquant (épiscopalien) et il se décrit comme « capitaliste » et « progressiste ».

Il n’est « que » maire, ce qui n’est pas un gros capital pour se présenter à une primaire, mais il est tout de même maire d’une ville d’un peu plus de 100 000 habitants. Et puis, depuis l’élection de Donald Trump, il est apparement possible de devenir président des Etats-Unis sans même avoir été élu quelque part ! Buttigieg a réussi à lever des fonds (la communauté LGBT l’a en partie aidé), et sa personnalité semble l’aider à combler son manque de notoriété nationale. C’est d’ailleurs cette personnalité qui fait son succès, car comme le notait le dossier que Time Magazine lui a consacré, « Mayor Pete » a un peu oublié de publier des propositions politiques pour cette campagne présidentielle.

Certains sondages le donnent à 10% au niveau national, mais un peu plus haut pour les deux premières étapes de la Primaire : le caucus de l’Iowa et la primaire du New Hampshire. Il pourrait ainsi créer la surprise dès le départ. Néanmoins, la durée des primaires américaines paraît désormais beaucoup trop courte pour qu’un candidat puisse se faire un nom, surtout face aux candidats les plus connus et qui disposent d’une abondante trésorerie (en l’occurence Joe Biden et Bernie Sanders sont les deux seuls candidats à plus de 20% dans les sondages) (et ils sont aussi deux fois plus âgés que Buttegieg !).

Mais, qu’il ait du succès ou pas en 2020, Pete Buttegieg fera de toute façon parler de lui à l’avenir.

www.peteforamerica.com

Vidéo de Time Magazine :



Autre sujet :

Trump peut-il être réélu (interview de Jean-Eric Branaa) :

Fiducial Jade Experts comptables à Miami et en Floride



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !