Les primaires débutent ce mois-ci par un débat à Miami

Les primaires débutent ce mois-ci par un débat à Miami

C’est déjà le retour des élections présidentielles américaines avec, pour commencer, les primaires du Parti Démocrate. Les militants du parti ne seront appelés à voter qu’à partir de février 2020 afin d’élire celui ou celle qui affrontera Donald Trump en novembre, mais le premier des douze débats démocrates, il est pour tout de suite, en l’occurence les 26 et 27 juin au Arsht Center de Miami. Pourquoi deux dates ? Parce qu’il y a 23 candidats et que tout le monde ne va pas pouvoir discuter en même temps !

LE POINT SUR LA PRIMAIRE

Depuis notre numéro de mai, Joe Biden (76 ans et ex-vice président de Barack Obama), s’est enfin déclaré candidat. Avant cela, il était déjà en tête des sondages, mais cette annonce l’a fait décoller plus encore. Biden est souvent donné à plus de 30%, alors que son poursuivant immédiat, le socialiste Bernie Sanders, est descendu en dessous des 20%. Cela ne signifie qu’une seule chose : il sera très difficile pour les autres candidats de gagner suffisemment en notoriété durant la campagne pour venir bousculer ce duo de tête Biden-Sanders. Tout est toujours possible, mais ce sera difficile.

Comme en 2016, Bernie Sanders, devrait remplir des stades ce qui pourrait lui donner de l’élan et le faire remonter. Mais il n’est ni évident, ni encore prouvé… que les Etats-Unis soient prêts à se choisi un candidat socialiste. Sanders devrait faire campagne sur le thème du social et une meilleure qualité de vie pour tous les Américains. Dans sa vidéo de déclaration de candidature, Joe Biden semble pour sa part avant tout « désigner l’ennemi », un ennemi qui n’est pour lui pas très nouveau, puisque Biden s’est fait le champion des anti-trump dès la défaite d’Hillary Clinton en 2016. Dans cette vidéo – emprunte d’une tradition très américaine du « bien contre le mal » – Joe Biden a en effet essentiellement juxtaposé le nom du président Trump aux images des manifestations du Klu Klux Klan à Charlotteville en 2016.

Bill de Blasio également candidat

Tout le monde lui a dit de ne pas y aller, mais le maire de New-York City n’a pas pu résister et il s’est lancé à la mi-mai dans la course à la Primaire. Il est le 23e candidat. Dans un sondage, 75% de ses propres administrés (à New-York) souhaitaient qu’il ne se présente pas… Il y a très peu de monde à croire en ses chances.


Nos autres articles sur la Présidentielle 2020 :

– Les principaux candidats à la Primaire Démocrate de 2020

– La cote de popularité de Trump bat de records

– Donald Trump peut–il être réélu (interview de Jean-Eric Branaa)

– Tous nos articles sur les primaires et la présidentielle 2020

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !