Infos sur la présence potentielle d’algues invasives à Miami et en Floride

Infos sur la présence potentielle d’algues invasives à Miami et en Floride

Le Courrier de Floride reçoit beaucoup de questions de touristes sur les problèmes d’algues en Floride, car l’été 2018 avait été assez pénible. Pour le moment « tout va bien ». Il faut quand même le dire très vite quand on voit le nombre de sargasses qui sont échouées sur les plages depuis fin mars. Et il suffit de regarder l’état actuel des plages de la Riviera Maya (au Mexique de l’autre côté du Golfe) pour se rendre compte que, si le désastre n’a pas encore atterri en Floride… le flux d’algues passe quand même pas très loin.

L’an passé c’est en juillet que les sargasses ont rendu (un peu) malodorantes pendant plusieurs jours certaines plages du sud-est de la Floride. Rien de très grave, mais un peu d’inconfort pour les touristes : ça pourrait revenir, donc ajustez votre séjour à la plage en fonction.

PAS DE MAREE ROUGE POUR LE MOMENT

La côté ouest de la Floride est pour le moment préservée des marées rouges. L’été dernier avait été épouvantable, avec des millions de poissons morts sur à peu près toute la côte sud. Les touristes peuvent prendre connaissance de l’état des lieux sur le site internet suivant :  https://myfwc.com/research/redtide/statewide/

Vous ne pourrez pas vous baigner dans les endroits avec des points oranges et rouges. Pour le moment il n’y en a aucun, et ça pourrait rester tel quel. Mais les marées rouges peuvent démarrer à tout moment (il s’agit d’une floraison d’algues qui rend la mer opaque et tue les poissons. Sur le principe c’est totalement naturel, mais la force et la durée des actuelles marées rouges ne sont pas naturelles : elles sont renforcées par l’activité agricole).

Pour voir les alertes que nous publions en direct, abonnez-vous à ce site ou bien à la page Facebook du Courrier de Floride.



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !