Actualités à Miami et en FlorideNews Economie Entreprise

Les Etats-Unis vont surtaxer les Airbus de 10%… en attendant les vins français et d’autres produits européens à 25% !!!

Certains diplomates pensaient que le seul ennemi commercial de Trump était la Chine et que, pour le reste, le président américain usait de la menace seulement pour négocier « à sa manière », mais qu’il ne rétablirait pas des taxes douanières tous azimuts.

Force est de constater que les grands changements se poursuivent bel et bien, et qu’ils portent sur des sommes considérables. Cette fois c’est une victoire des USA devant les juges-arbitres de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) qui autorise l’administration américaine à imposer 7,5 milliards de dollars de taxes sur les produits en provenance de l’Union Européenne. Mercredi 2 octobre, Bob Lighthizer (représentant du Président Trump pour les affaires commerciales), a confirmé qu’à compter du 18 octobre 2019 les Airbus importés seront surtaxés de 10%*, et qu’une longue liste d’autres produits, notamment agricoles, dont les vins français, étaient dans le viseur pour des surtaxions de 25% (ce qui est commercialement considérable).

Or chacun garde à l’esprit que Donald Trump avait ces dernières semaines assuré qu’il trouvait que les vins américains étaient « meilleurs » que les vins français, laissant ainsi entendre qu’ils pourraient être la cible d’une rétorsion américaine après la loi française surnommée « taxe GAFA » votée en juillet, établissant une imposition particulière pour les géants américains du secteur numérique.

Jeudi matin le président Trump s’est en tout cas félicité des mesures annoncées par son administration, assurant toujours que son pays est de longue date victime de pratiques commerciales déloyales.

A l’opposé, Bruno Le Maire (ministre français de l’Économie et des Finances) a répondu que l’Europe «ne se laisserait pas faire».

Le « libre marché » est donc loin d’être fluide entre les Etats-Unis et l’Union Européenne, et les agriculteurs français pourraient en subir les conséquences dans les prochaines semaines.

Article détaillé du Figaro sur le sujet

* Ce qui ne prend donc pas compte des Airbus assemblés dans l’usine de l’Alabama.


PUBLICITE :

VR Services

 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer