A VisiterActualités à Miami et en FlorideguideGuide de VoyageGuide de voyage gratuitNews Sorties LoisirsTourisme

Visiter Saint-Domingue : notre guide de la capitale de la République Dominicaine

Il faut toujours commencer par dissiper un malentendu : Saint Domingue est le nom de la capitale de la République Dominicaine, mais ce fut aussi le nom donné par les Français à l’île toute entière, avant les indépendances des deux pays qui se la partagent. Aujourd’hui, on parle donc bien uniquement de la capitale sous ce nom de : « Santo Domingo de Guzmán ».


Voir aussi :

Notre page sur la République Dominicaine


Saint Domingue - République Dominicaine
Saint Domingue – République Dominicaine (Crédit photo : rey perezoso – (CC BY-SA 2.0))
Saint Domingue - République Dominicaine
Saint Domingue – République Dominicaine (Crédit photo : Adam Jones, Ph.D. / CC BY-SA 3.0)

Située sur la côte sud du pays (mer des Caraïbes), Saint Domingue fut fondée en 1496, soit quatre ans seulement après l’arrivée de Christophe Colomb, et devint la première capitale espagnole du « Nouveau Monde ». Vous pouvez donc y visiter la plus ancienne cité coloniale des Amériques.

Diego Colomb, fils de l’amiral, y installa ainsi la première cour de Vice-roi et Gouverneur des Indes. La prospérité de l’île, due au développement de la canne à sucre exportée en Europe, permis de développer l’urbanisme, à commencer par les bâtiments de sa capitale. Flâner durant deux ou trois dans les rues pavées de la capitale est un délice certain. Mais vous pouvez aussi par exemple la visiter en vieille voiture américaine des années 1950 de couleur vive : ça égaillera vos photos ! Au nombre des monuments, on trouve :


L’Alcazar de Colón

L'Alcazar de Colón
L’Alcazar de Colón (Crédit photo : Martin Falbisoner – CC BY-SA 4.0)

Diego Colomb est devenu le 4e gouverneur des Indes en 1509, et il ordonna la construction de ce qui est aujourd’hui nommé El Alcazár de Colón (le Palais de Colomb) qui fut terminé en 1512.

Sur les bords de la rivière Ozama, l’Alcazar est aujourd’hui le musée le plus visité des Caraïbes, pour ses collections d’art et de tapisseries médiévales.

Il se trouve Plaza de Espana.


La Catedral Primada de América

Son vrai nom c’est « Notre-Dame de l’Incarnation. La construction (débutée en 1514) de cette « première cathédrale des Amériques » est essentielle quand on sait l’importance que prenait la religion catholique dans la colonisation espagnole des Amériques. Une première cathédrale, c’est aussi la reconnaissance qu’un monde nouveau est né ici. Les travaux durèrent jusqu’en 1535, mais faute d’argent le clocher initialement prévu ne fut jamais construit. Comme quoi… on y accorda une importance… relative (par rapport à d’autres colonies). L’archevêque titulaire fut (fait toujours amusant) nommé « primat des Indes ». Elle abrita les restes (supposés) de Christophe Colomb jusqu’à ce qu’ils soient transférés au « phare de Colomb ».


Parque Colón

Parc Colomb de Saint Domingue.
Parc Colomb de Saint Domingue. (Crédit photo : Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz) – CC BY-SA 4.0

C’est vraiment le centre de la Ciudad Colonial. Agréable pour prendre un café sur une terrasse, la place est un monument en elle même puisqu’elle fut inaugurée en 1506 ! La statue de Christophe Colomb a été réalisée par le français Gilbert durant le XIXe siècle.


L’Université Santo Tomás de Aquino

Créée en 1538, elle fut la toute première université du Nouveau Monde, sur le lieu du couvent dominicain.

L'Université Santo Tomás de Aquino et le couvent dominicain.
L’Université Santo Tomás de Aquino et le couvent dominicain. (Crédit photo : Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz) – CC BY-SA 4.0)

La forteresse Ozama

Fortaleza Ozama
Fortaleza Ozama (crédit photo : Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz) – CC BY-SA 4.0)

Sa construction, de facture assez simple et efficace à l’embouchure de la rivière Ozama, débuta en 1502. Il s’agit donc de la plus ancienne forteresse en pierre des Amériques (les premières, en bois, n’existent plus).


El Faro a Colón

El Faro a Colón
El Faro a Colón (Credit photo : Epizentrum – CC BY-SA 4.0)

Pensée par l’historien Antonio Delmonte y Tejada en 1852, il n’a été construit que 140 ans plus tard, et inauguré en 1992 pour le 500e anniversaire de la « Découverte de l’Amérique ». Il contiendrait les restes de l’Amiral… même si du côté de Séville (Espagne) on n’est pas d’accord ! En tout cas la vieille tombe de Colomb a été transportée ici avec lui. Outre le bâtiment monumental, on peut y voir un musée archéologique, le mausolée pour Colomb, et de nombreuses expos.


La maison d’Hernán Cortés

La maison d'Hernán Cortés
La maison d’Hernán Cortés (Crédit photo : Richie Diesterheft – (CC BY 2.0))

Le célèbre conquistador qui a dompté l’empire aztèque a habité ici. Désormais le bâtiment abrite l’ambassade de France.

Bon à savoir : La France a contrôlé toute l’île d’Hispaniola en 1795, quand l’Espagne lui a cédé cette partie « Est » que constitue la RepDom (et avant que les deux parties ne deviennent des républiques indépendantes).


Le Museo de las Casas Reales

Il s’agit de l’ancien tribunal de Saint Domingue créé il y a déjà quelques années : en 1511 ! Il fut aussi la résidence des gouverneurs. Vous y découvrirez tout ce que vous voulez savoir sur l’histoire de l’île, depuis ce fameux jour de 1492.


Bon à savoir :

Le Malecón Santo Domingo est la grande avenue animée sur le front de mer. N’oubliez pas d’aller aussi découvrir le marché couvert (Mercado Modelo), le Palais présidentiel, le Panthéon national etc… Il y a plein d’autres musées, par exemple consacrés aux arts, des églises, couvents, forts et maisons coloniales ou encore des parcs délicieux à découvrir à Saint Domingue… La plage la plus proche est Boca Chica, à une trentaine de kilomètres.


Voir aussi nos guides :

–  Etats-UnisCubaBahamasYucatan et Q-Roo (Mexique)Les Antilles FrançaisesLa Floride

Obélisque érigé par le dictateur Rafael Trujillo sur le Malecon en 1936.
Obélisque érigé par le dictateur Rafael Trujillo sur le Malecon en 1936. Crédit photo : David Stanley – (CC BY 2.0)


PUBLICITE :

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer