Actualités à Miami et en FlorideElection Présidentielle de 2020 aux Etats-UnisEtats-UnisNationalNews Politique

Joe Biden remporte (aussi) le ‘Mini Super Tuesday’ et renforce son avantage sur la primaire démocrate

Qui l’eut cru ?! Il y a dix jours, Joe Biden était en perdition. Aujourd’hui, alors que la primaire démocrate se recentre sur un duel Biden-Sanders, Joe Biden est bien en tête. Cette remontée n’est pa nouvelle : il y a une semaine, Biden avait déjà emporté 10 Etats sur 14 durant Super Tuesday. Cette fois il en gagne au moins 4 sur 6 lors du « Mini Super Tuesday » : Missouri, Mississippi, Idaho, et surtout le Michigan et ses 125 délégués (ce grand Etat avait été emportés par Sanders il y a quatre ans).

Ce mardi Bernie Sanders ne gagne pour sa part « que » le Dakota-du-Nord et l’Etat de Washington.

Que s’est-il passé pour que Joe Biden remonte ainsi en tête ? Alors qu’il était environ à 15% dans les sondages, tous ses concurrents centristes étaient toujours derrière lui, et ils ont joué le jeu : ils ont quitté la Primaire et appelé à voter pour Biden.


Bernie Sanders n’ayant pas le même réservoir de voix… il s’est fait passer devant.

Résultats :

(même si les résultats sont provisoires)

– MICHIGAN – Biden : 52,9% – Sanders : 36,5%

– MISSISSIPPI – Biden : 81% – Sanders 15%

– MISSOURI – Biden : 60% – Sanders : 35%

– IDAHO – Biden : 48,9% – Sanders : 42,5%

– NORTH DAKOTA – Sanders : 53,3% – Biden : 39,8%.

– WASHINGTON – Sanders : 32,7% – Biden : 32,5%

LE SOCIALISME MOINS FORT QUE PREVU ?

Début février il était possible de voir, déjà, que Sanders avait emporté la primaire du New Hampshire avec 25% des voix, mais qu’en 2016, il l’avait fait beaucoup plus largement : avec 60% des voix. Il semblerait qu’un « peuple démocrate » soit bien mobilisé en ce moment, mais pas majoritairement en sa faveur. Bernie Sanders a clairement été surcoté depuis plusieurs années. Il faut dire que lors de la primaire de 2016 il avait réalisé des scores impressionnants durant son duel avec Hillary Clinton. Soit elle n’était pas du tout populaire (il y a de fortes probabilités), soit Bernie Sanders a perdu beaucoup de crédibilité en quatre ans (mais il n’a pas spécialement commis de faux pas entre temps, donc la première hypothèse semble être une meilleure piste de réflexion). Beaucoup d’observateurs pensaient ainsi que le socialisme se renforçait aux Etats-Unis, notamment grace aux succès d’Alexandria Ocasio-Cortez et d’autres parlementaires. Certes, personne ne pronostiquait avec assurance que les Socialistes allaient gagner cette primaire (les Etats-Unis n’ont jamais été perméables au Socialisme), mais pas non en position de faiblesse.

Il y a donc certainement une grande motivation des militants Démocrates pour en découdre avec le président sortant (Donald Trump) et, après une période d’ajustement, c’est ainsi sur Joe Biden que se porte leur choix. Certes, comme on l’a vu, tout peut toujours changer durant cette primaire. Mais c’est Joe Biden qui a désormais l’avantage.

Malheureusement, ce n’est pas dans les meetings géants que les deux candidats convaincront les foules : en raison du coronavirus, la campagne est en train de prendre un tournant plus… télévisé !

Les prochaines primaires :

– Le 14 mars il y aura la convention des Mariannes.

– Le 17 mars la primaire d’Arizona, et surtout de trois Etats très peuplés : Floride, Illinois et Ohio.

– Pour les autres primaires voir le calendrier complet sur le site du New-York Times


Voir aussi :

Voir tous nos articles sur les primaires démocrates de 2020

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer