Un 14 juillet à Miami endeuillé par les attentats de Nice. Le maire de Miami exprime sa solidarité avec les Niçois

Un 14 juillet à Miami endeuillé par les attentats de Nice. Le maire de Miami exprime sa solidarité avec les Niçois

Le consulat de France organisait son Bastille Day et les Français se sont rassemblés partout en Floride. Le maire de Miami – ville jumelée avec Nice – exprime sa solidarité avec les Niçois.

Comme chaque année, la communauté française s’était mobilisée pour la fête nationale. Dès l’après-midi, le consul de France, Philippe Létrilliart, conviait pour le traditionnel « Bastille Day » du consulat, avec deux particularités cette année : c’était les adieux du consul après trois années passées à Miami, et en même temps l’événement devait être festif, puisque 2016 marque le 30ème anniversaire du consulat en Floride. Mais dès l’entrée de la réception, une Niçoise de Miami à les traits tirés : « un attentat vient d’avoir lieu« . C’est donc une cérémonie simplifiée, sans grand gateau d’anniversaire, et avec des Français marqués par cette nouvelle attaque sur leur territoire national, que cette cérémonie a eu lieu. L’émotion a donc été grande pour ce dernier discours de Philippe Létrilliart, un consul de France qui a apprécié travailler à Miami durant ces trois années, et le contact à la fois avec la communauté expatriée, mais aussi les challenges de faire valoir la France auprès des autorités locales de Floride et des citoyens américains. En tout cas ces trois années auront été bien remplies ! D’emblée, Philippe Létrilliart a expliqué que, même si la soirée était marquée par les attentats, il n’était bien évidemment pas question de ne pas commémorer le 14 juillet. C’était aussi l’occasion pour les Français présents de parler ensemble, d’exorciser ces horreurs qui venaient de se produire.

tomas-regalado

Tomas Regalado, maire de Miami.

Entre autres personnalités présentes : Xavier Capdevielle, vice-président du Conseil Consulaire, et Luigi Boria, maire de Doral.

A noter qu’une minute de silence devrait être organisée lundi dans les administrations françaises, y compris à l’étranger.

 

Le maire de Miami, Tomas Regalado, a tenu vendredi matin à exprimer sa solidarité avec les Niçois après cette attentat du 14 juillet qui a fait au moins 84 morts :

« Au nom de tous les résidents de Miami, nous exprimons nos condoléances aux résidents et au maire de Nice. Nous sommes fiers d’être « Sister City », ville jumelée avec Nice et aujourd’hui, nous sommes tous des Niçois. Miami se tient avec notre sœur la Ville de Nice. »

 

D’autres « Bastille Day » sont organisés aujourd’hui et demain en Floride. La liste ici :

14 juillet : des Bastille Day à Miami et dans toute la Floride

 

LES FRANCAIS MOBILISES PARTOUT EN FLORIDE

Les « Bastille Day » sont des occasions très appréciées des expatriés, partout à travers le monde pour se retrouver ensemble alors qu’ils sont loin de leur pays. Les restaurants français de Floride sont toujours bondés le 14 juillet, et les associations organisent des événements un peu partout.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’an passé les French Tuesdays avaient renoués avec l’organisation d’une grande soirée à Miami. Ce fut de nouveau le cas cette année dans le cadre spectaculaire du restaurant Seaspice, sur les bords de la Miami River avec de nouveau près d’un millier de personnes présentes. Là aussi les discussions étaient marquées par l’attentat de Nice – beaucoup d’américains venant s’enquérir des nouvelles auprès des Français, avec toujours un mot d’affection et de solidarité – mais la fête fut tout de même au rendez-vous.

AU RESTAURANT THURSDAY’S DE FORT LAUDERDALE JEUDI SOIR :

 

 

Donald Coles



Related Articles

Le fils de la consule du Canada risque d’être jugé par un tribunal pour adultes de Miami

Mercredi 8 avril au matin, Marc Wabafiyebazu, fils de la consule du Canada (qui a survécu à l’épisode tragique qui s’est déroulé la semaine dernière, lors duquel son frère aîné et un dealer ont trouvé la mort) a comparu pour la première fois devant la juge Angelica Zayas du tribunal pour mineurs de Miami. Curt Obront, avocat de Marc Wabafiyebazu, a précisé que dans tous les cas son client plaiderait « non-coupable ». La procureure Marie Mato a précisé que si le grand jury décidait (dans les jours prochains) de son jugement pour ces faits, malgré ses 15 ans, son cas serait alors directement transmis à la justice criminelle ordinaire de l’Etat de Floride, celle qui juge les adultes. Il risque ainsi une peine de prison

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !