Visa E-2 : le plus commun des visas investisseurs aux Etats-Unis

Back to homepage
Visa E-2 : le plus commun des visas investisseurs aux Etats-Unis

Le visa E-2 est le plus courant des visas investisseurs aux Etats-Unis, car le montant de l’investissement est moindre que pour le EB-5, par exemple. Vous avez un peu d’argent ? Vous voulez immigrer aux Etats-Unis ? C’est la solution la plus facile.

La question la plus souvent posée, c’est celle du minimum à investir. Or il n’y a pas de plafond ni de plancher véritablement défini, mais il faut compter dans les 70 000$ ou 100 000$ pour que le projet soit considéré comme solide et que vous puissiez bénéficier d’un visa de 5 ans 15 mois (changement le 29 août 2019 – cliquez pour lire) indéfiniment renouvelable. Encore une fois, il n’y a pas de plafond, et il arrive fréquemment que des dossiers passent avec un investissement de seulement 50000$. Tout dépend du projet.

Il y a d’autres visas pour investisseurs aux Etats-Unis : E-1, EB-5 et E-3 : voir notre article expliquant les différences

Le visa E2 donc pas (contrairement au EB-5) d’un visa dit « immigrant » : il ne débouche pas sur une « carte verte » et il devra être renouvelé. Ceci dit, ces renouvellements peuvent être infinis, et il s’agit-là du visa que toute personne avec un peu d’argent utilise pour immigrer aux Etats-Unis (attention cependant à bien prendre en compte le coût de la vie aux Etats-Unis : votre investissement ne sera pas la seule dépense nécessaire à votre installation et au maintient de votre niveau de vie !).

La personne qui demande le visa doit détenir au moins 50% des parts de la société, et en assurer une fonction de direction. Pour que le visa soit renouvelé il faut que la société créée dégage des bénéfices suffisants pour vous faire vivre, que les impôts soient payés, que des jobs aient été créés, bref tout ce que vous pouvez pour simplement prouver qu’il ne s’agit pas d’une activité factice.

Le conjoint et les enfants (jusqu’à l’âge de 21 ans) bénéficient de ce visa, et le conjoint peut travailler de manière indépendante dans une toute autre branche.

Partie 2 : quelques autres points essentiels à savoir sur les visas E-2

L’obtention d’un visa E-2 peut être très simple. Celui qui, par exemple, signe un accord avec une franchise pour acheter ou développer une enseigne n’a pas grand chose d’autre à faire qu’à savoir lire son contrat.

Mais, sinon, il y a tout de même des conditions dans la mise en œuvre. Il faut par exemple :

– Que votre société soit en mesure de faire vivre votre famille, même si vous avez d’autres sources de revenus.

– Que votre investissement puisse créer au moins un emploi direct ou indirect pour un citoyen américain (c’est le but de ce visa : que votre investissement puisse créer du travail sur le territoire des Etats-Unis).

– Il faut aussi que la moitié de la somme à investir soit déjà dépensée AVANT la demande de visa (afin de prouver que vous avez couru un risque). Mais bon, il ne faut pas avoir trop peur, ça fonctionne très bien (y compris depuis l’élection de Donald Trump) et le visa arrive très vite si tout est bien ordonné. De toute façon vous êtes déjà présent sur le territoire américain, non pas avec un visa, mais avec un « ESTA » d’affaires.

Dans tous les cas il faut que vous soyez totalement préparés et aidés par un avocat spécialisé dans l’immigration. Sachez que cet avocat peut résider partout sur le territoire américain (vous pouvez prendre un avocat en Floride même si l’activité de votre entreprise sera en Californie).

Question courante : y a-t-il tout de même moyen d’obtenir une carte verte ? Pas avec ce visa. En revanche, si vous continuez d’investir année après année jusqu’à 500 000$, alors vous pourrez convertir votre visa E-2 en visa EB-5, et ainsi obtenir la carte verte. Et puis il y a les autres moyens (mariage avec un citoyen américain, loterie etc…).

Autres points difficiles :

– Vous ne pourrez travailler en dehors de votre entreprise.

– Vos enfants pourront rester jusqu’à l’âge de 21 ans sur le territoire américain grâce à votre visa, mais ensuite ils devront trouver un autre moyen (études, investissement, emploi, mariage…) s’ils souhaitent continuer à y résider.

– Voir la page de l’USCIS (immigration américaine) sur le visa E-2


Le visa « Employé E-2 » : l’employé essentiel

Si vous êtes déjà titulaire d’un visa E-2, vous pouvez faire profiter de votre visa une personne de la même nationalité que vous, à condition que vous prouviez que cette personne va occuper un poste essentiel dans votre entreprise, soit au niveau décisionnel (cadre de haut niveau) soit au niveau de ses compétences (ingénieur, artisan talentueux…) (par exemple si vous ouvrez une boulangerie ou un restaurant français aux Etats-Unis, vous pouvez demander à faire venir un boulanger ou un chef cuisinier français sur ce visa, ou toute autre personne spécialisée (sans pour autant que l’employé ait été « champion du monde » dans sa spécialité : il lui faut juste un très bon niveau d’expertise).


Voir aussi :

Les différents visas investisseurs aux USA

Un article expliquant les différents visas pour aller vivre aux Etats-Unis

Tous nos articles sur les visas pour les Etats-Unis

Une liste d’avocats d’immigration francophones aux USA (les avocats d’immigration peuvent exercer dans tous les Etats)

Comment obtenir une Green Card aux Etats-Unis ?

– Guide de l’investissement et de l’immobilier aux Etats-Unis

FLORIDE : Pour lire le Guide de l’investissement et de l’immobilier en Floride, cliquez ici !


PUBLICITE :

Fiducial Jade Experts comptables à Miami et en Floride

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !