Visiter la République Dominicaine : notre guide de voyage complet de l’île

La République Dominicaine (República Dominicana), l’une des « Grandes Antilles » des Caraïbes, occupe les deux tiers est de l’île d’Hispaniola, qu’elle partage avec un autre pays, Haïti (qui s’étend pour sa part sur le tiers ouest). Saint-Domingue (Santo Domingo) est la capitale des 11 millions de « Dominicains ».

Photo ci-dessus : Sanoa en République Dominicaine. Crédit photo : Alfonso de Castro – (CC BY-SA 2.0)


Voir aussi nos guides :

–  Etats-UnisCubaBahamasYucatan et Q-Roo (Mexique) – Les Antilles FrançaisesLa Floride


Plus de 50% de l’économie dominicaine provient du tourisme, en raison de ses plages à couper le souffle et de sa capitale à l’architecture coloniale, mais pas seulement : le pays est aussi couvert de forêts tropicales, de savanes et de cinq massifs montagneux, dont le Pico Duarte qui est le plus haut sommet des Caraïbes à 3098 mètres de hauteur. L’essentiel du tourisme est là pour les plages et la diversités des paysages quand on se promène sur l’île, aussi bien les petits ports que les villages de montagne.

Notre carte des principaux endroits touristiques à visiter absolument en République Dominicaine :


Histoire de la République Dominicaine :

Occupée par les Indiens Taïnos dès le VIIe siècle, Saint-Domingue devint la première capitale espagnole des Amériques, puisque l’île fut « découverte » par Christophe Colomb dès 1492.L’île ne fut pas longtemps la capitale des Amériques, donc seule Saint-Domingue est une « attraction coloniale » avec un beau centre ancien. Le pays a acquis sont indépendance en 1821 (mais a dû connaitre ensuite une occupation haïtienne, puis américaine).


Spécialités de la République Dominicaine :

Les plats sont aussi dans le style caribéen, avec viandes et poissons accompagnés de riz, de haricots rouges, et accompagnés de jus de noix de coco où de bananes plantains, par exemple. Les déclinaisons se font à l’infini, tout comme les desserts qui sont vraiment une grande spécialité locale. Les plus populaires sont à base de noix de coco, de lait et de maïs, comme le coconete. Les fruits caramélisés sont aussi très prisés.

Comme dans le reste des Antilles, en « RepDom » on cultive la canne à sucre, on distille le rhum, et on récolte le tabac avec lequel sont confectionnés des cigares au fumet unique.

On danse en République Dominicaine le merengue et la bachata. Plus rare : on y trouve le seul gisement au monde de Larimar, une pierre semi-précieuse bleue comme la mer.


Quel genre de tourisme

Il y a bien sûr des hôtels « tout inclus ». Sinon, si vous comptez bouger, vous pouvez soit changer de port/plage à chaque fois, soit rester dans une ville qui vous sert de « base » afin de partir quand vous le voulez à la découverte de l’île.

Pour vous donner un ordre de grandeur, il faut environ 200 minutes pour pratiquer les 207 kilomètres qui séparent Saint Domingue (sud) de Puerto Plata (nord). Le tourisme en voiture (et le road trip) est donc tout à fait faisable.

Vous devriez aussi regarder les dates des fêtes locales, aussi bien pour Pâques, pour le Carnaval et à peu près pour tout il y a l’occasion d’assister à des fêtes belles et colorées !

Impossible pour terminer de ne pas mentionner la prostitution féminine ET masculine qui y est légale et très visible dans certains endroits.


Les endroits incontournables à voir absolument en République Dominicaine

Il y a peu de « zones non-intéressantes » en République Dominicaine ! En fonction de la durée de votre séjour (et de si vous êtes déjà venus) et de vos points d’intérêts vous pouvez vous fixer vos propres priorités. Si vous ne voulez pas voir de ville et si vous n’aimez pas la montagne, il vous restera alors le choix entre les plages et les parcs naturels (regardez les photos pour faire votre choix) mais en tout cas dans chaque région il y a des choses vraiment intéressantes.


Saint-Domingue (Santo Domingo de Guzmán)

Palacio Consistorial / Crédit photo : Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz) / CC BY-SA 4.0
Palacio Consistorial / Crédit photo : Mariordo (Mario Roberto Durán Ortiz) / CC BY-SA 4.0

La capitale compte 3,5 millions d’habitants. Elle fut la toute première ville du « Nouveau Monde » et son centre historique, la « zona colonial » est magnifique, avec ses constructions du XVIe et XVIIe siècles de toutes les couleurs. L’Alcazar de Colon, fut la cour du vice-roi et gouverneur des Indes, Diego Colon (le fils du découvreur). Comme dans toutes les capitales, il est agréable d’aller dans les restaurants typiques à la rencontre des habitants !

VOIR NOTRE GUIDE DE LA VILLE DE SAINT-DOMINGUE

Parque Colón / Crédit photo : Richie Diesterheft CC BY 2.0
Parque Colón / Crédit photo : Richie Diesterheft CC BY 2.0

L’EST

Voir notre guide de Punta Cana, Saona et l’Est

Costa de Cocos (Côte des Cocotiers)

Cinquante kilomètres de plages de sable blanc et de mer aux couleurs vertigineuses : c’est le must see de l’île, avec :


Punta Cana (Côte des Cocotiers)

Punta Cana.
Punta Cana. Crédit photo : Nati Scantamburlo / (CC BY-NC-ND 2.0)

Punta Cana est une petite ville de 50 000 habitants, mais avec des plages tellement belles qu’elles captent la plupart des touristes qui viennent visiter la République Dominicaine. IL y a de grands et magnifiques complexes hôteliers à la réputation internationale. Précision : Punta Cana n’est pas QUE un attrape-touristes » : il y a aussi de belles choses à y faire, comme par exemple la réserve écologique Ojos Indigenas.


El Parque Nacional del Este / Cotubanamá

L'île de Sanoa dans le parque Nacional del Este (en République Dominicaine)
L’île de Sanoa dans le parque Nacional del Este (en République Dominicaine). Crédit photo : Alfonso de Castro – (CC BY-SA 2.0))

Une partie de ce parc national (qui porte les deux noms ci-dessus) est sur Hispaniola, et l’autre sur l’île (plus petite) de Isla Sanoa. 500 variétés de fleurs, 300 espèces d’oiseaux, des coraux où plonger avec les lamantins et dauphins… Plus de 400 cavernes dont certains avec peintures précolombiennes. Il faut un guide-accompagnateur pour ce petit paradis !

Voir notre guide de Punta Cana, Saona et l’Est


La péninsule de Samana :

Las Terrenas

Las Terrenas en République Dominicaine
Las Terrenas en République Dominicaine (Crédit photo : Šarūnas Burdulis / (CC BY-SA 2.0))

Las Terrenas est une ville balnéaire de Samaná, connue pour sa plage centrale, mais aussi pour celles de Bonita, Cosón et Las Ballenas. Certains îlots abritent des cavernes sous-marines.


Cascade d’El Limon

Cascade d'El Limon en République Dominicaine
Cascade d’El Limon en République Dominicaine (Crédit photo : Dustan Sept / (CC BY-NC-ND 2.0))

En plein cœur de la forêt tropicale et de la péninsule, cette cascade de 45 mètres de haut se jette dans une belle eau translucide.


Playa Rincón

Playa Rincón en République Dominicaine
Playa Rincón en République Dominicaine – Crédit photo : Aleix López / (CC BY-NC-ND 2.0)

Si vous faites le tour des plus belles plages du monde… cette plage vierge pourrait bien rentrer dans vos favorites !


Parque Nacional de Los Haïtises

Si l’intérieur du parc pouvait se visiter… il y aurait probablement bien des merveilles à y découvrir. Mais ces vallées inextricables dans la forêt vierge ne sont accessibles que par la mer, via les plages. Des fjords profonds et mystérieux vous ramèneront à ce qu’était la nature en 1492. Des dessins à l’intérieur des grottes sont encore plus anciens, peints sur les murs par les indiens.

Le parc n’est pas à Semana mais il faut partir de Semana pour y aller.


Les montagnes :

La Cordillère centrale

La province de San Juan, dans le centre de la cordillère, est surnommée les « Alpes dominicaines », et elle est très appréciée des randonneurs. Santiago de los Caballeros est entourée de champs de tabac, Moca, est au milieu du… café et La Vega est au milieu de la cane à sucre. Dans la partie orientale on trouve même des rizières ! l’une des plus anciennes villes sucrières de la République dominicaine, particulièrement réputée pour son carnaval. On trouve même des paysages de rizière au pied de la Cordillère orientale.


Jarabacoa

Jarabacoa, dans la montagne de République Dominicaine
Jarabacoa, dans la montagne de République Dominicaine (Crédit photo : Tepena / CC BY-SA 2.0))

Cette ville de montagne (529 mètres d’altitude) est devenue la capitale de l’écotourisme en RepDom. Randonnée, cheval, VTT, rafting ou canyoning (il y a trois rivières) et surtout des paysages à couper le souffle, par exemple dans les parcs nationaux José Armando Bermudez et José del Carmen Ramirez. On y trouve de belles cascades.


Monument aux héros de la Restauration à Santiago-de-los-Caballeros
Monument aux héros de la Restauration à Santiago-de-los-Caballeros (crédit photo : Chrisrose97 / Domaine public)

Le nord :

Santiago de los Caballeros

Centre moderne et cosmopolite, elle est la plus grande ville du nord, et 2e plus grande ville du pays. Elle abrite un grand nombre d’artistes !


Playa Punta Rucia

Une autre plage à couper le souffle, entourée d’un lagon, de mangroves, de montagnes. Cinq étoiles !!

Playa Punta Rucia
Playa Punta Rucia – crédit photo : K@mphuis / (CC BY-NC-ND 2.0)

Puerto Plata

Puerto Plata en République Dominicaine
Puerto Plata en République Dominicaine (Crédit photo : Diego Tirira / (CC BY-SA 2.0))

Christophe Colomb l’a nommé « le port d’argent » après avoir vu des reflets d’or dans les nuages… Il y fit construire le premier village, la première église… C’est surtout la nature qui y est à couper le souffle, mais aussi ses vestiges coloniaux, dont un très grand nombre de maisons victoriennes, une forteresse de 1577… C’est vraiment beau !


Au sud :

Parque Nacional Jaragua

Un peu en dehors des itinéraires les plus courus, le parc naturel de Jaragua n’en est pas moins beau, au sud-ouest de la RepDom. On y trouve la belle Bahia de las Águilas ou encore une île remplie d’iguanes.


Voir aussi nos guides :

–  Etats-UnisCubaBahamasYucatan et Q-Roo (Mexique) – Les Antilles FrançaisesLa Floride


Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer