A VisiterguideGuide de VoyageGuide de voyage gratuitNews Sorties LoisirsTourismeTourisme pour Insiders

Samaná : merveilleuse péninsule de la République Dominicaine (notre guide de voyage)

Si loin et si proche de Punta Cana… Samaná est une longue péninsule au nord-est de la République Dominicaine qui forme une baie, et un gigantesque site très préservé, et suffisemment éloigné de la capitale touristique de l’île pour ne pas être trop attaqué par le tourisme de masse… même si ce n’est pas le moins fréquenté… et pour cause ! En tout cas on n’y va pas pour la même chose : la péninsule de Samaná comprend de vrais villages avec de vrais habitants (l’inverse de Punta Cana, donc !). Elle est traversée tout du long par une chaîne de monts dont les plus hauts font 500 mètres. On peut y pratiquer la plongée, le VTT, la randonnée ou la course à pied, le tout dans un univers incroyable. Ou bien juste prendre du plaisir dans cette immersion au plus proche des habitants.

Une partie de la baie a été nommée « Le Golfe des Flèches » (Las Flechas) par Christophe Colomb en personne, après que le Découvreur passant par cet endroit se soit pris une douche de flèches tirées par les indiens Taino (l’endroit est d’ailleurs fort beau et moins dangereux qu’à l’époque !).

Playa Bonita, près de Terrenas, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine.
Playa Bonita, près de Terrenas, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine. (Crédit photo : mateo williford / (CC BY-NC-ND 2.0))

La baie est jalonnée d’îles protégées entourées de baleines, lamantins ou tortues qui viennent profiter des eaux plus chaudes que celles de l’Atlantique ou de la Caraïbe.

Il y a des plages incroyables sur la baie, mais aussi sur la côte nord, comme Playa Bonita ou Playa Morón où on trouve encore un canon français du XVIIIe siècle, mais bon généralement c’est pour les charmes naturels qu’on y va ! Et puis Playa Rincon, à la réputation internationale. Mais, pour les plages, la liste est in-fi-nie : regardez les photos sur Google Map, vous aurez du mal à faire votre choix.

Playa Morón, près de Terrenas, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine.
Playa Morón, près de Terrenas, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine (crédit photo : Rey Perezoso / (CC BY-SA 2.0)

Voir aussi :

– Notre Guide complet de la République Dominicaine

– Guide de Saint Domingue (capitale de la République Dominicaine)

Guide de Punta Cana et de sa zone touristique

– La côte nord et les montagnes de République Dominicaine

Voir aussi nos guides :

–  Etats-Unis – Cuba – Bahamas – Yucatan et Q-Roo (Mexique) – Les Antilles Françaises – La Floride


Santa Bárbara de Samaná

Fondée en 1756, « La Samaná » (le petit nom de la ville) compte aujourd’hui plus de 50 000 habitants, dont un grand nombre descendent d’esclaves américains affranchis arrivés à partir de 1824, et qui y conservent aujourd’hui encore une culture singulière. Cette ville est donc la capitale de la péninsule. Après le travail, tout le monde se retrouve sur le Malecón, le long de la mer, pour aller boire un café ou visiter les étals, ou bien le dimanche dans les belles églises en bois.

L’un des symboles marquants de la ville ce sont les ponts piétons surnommés « bridges to nowhere » : trois ponts reliant des îles de mangrove. Datant des années 1970, ils auraient dû conduire à un restaurant. Mais, si les passerelles ont été terminées… quelqu’un a oublié le restaurant. Donc elles ne mènent à rien. Mais, ainsi, c’est beau et mystérieux (jusqu’à temps qu’un ouragan les détruisent !).

Les fameux "ponts vers nulle part" à Santa Bárbara de Samaná, en République Dominicaine
Les fameux « ponts vers nulle part » à Santa Bárbara de Samaná, en République Dominicaine (crédit photo : Rey Perezoso (CC BY-SA 2.0))

Vous y trouverez le Museo de las Ballenas, organisme à but non lucratif consacré aux baleines situé près de la Playa Anadel.

www.Samaná.org.do/contact/

Santa Bárbara de Samaná est un point de départ intéressant pour visiter toute la baie de Samaná, entre autres pour aller voir les baleines à bosses, par exemple quand elles viennent accoucher par milliers près de la côte entre la mi-janvier et la fin mars, ou le parc Los Haïtises. Ou bien pour un se rendre en séjour sur l’île de Cayo Levantado qui est juste à côté !!!!!

Baleines à bosses dans la baie de Samaná en République Dominicaine.
Baleines à bosses dans la baie de Samaná en République Dominicaine. (Crédit photo : Rui Freitas Rego / CC BY-NC-ND 2.0)

Cayo Levantado

Il s’agit d’une petite île paradisiaque également connue sous le nom de « Bacardi Island » en raison d’une publicité pour le rhum du même nom qui y fut tournée. Comme d’autres îles voisines, une « cayo » c’est une île progressivement formée par la mangrove, et non pas un promontoire de terre ou de roche (comme les « keys » de Floride). On peut y venir en navette depuis La Samaná pour profiter de la plage magnifique, et éventuellement demeurer au resort (assez luxueux).

Cayo Levantado dans la Baie de Samaná en République Dominicaine.
Cayo Levantado dans la Baie de Samaná en République Dominicaine. (Crédit photo : Rachel D / (CC BY 2.0))

Las Terrenas

Las Terrenas est le plus célèbre des villages de la péninsule de Samaná. Il est sur la côte nord, et il est fort connu pour sa plage centrale, mais aussi pour celles de Bonita, Cosón et Las Ballenas (mais il y en a d’autres et c’est difficile de faire un choix !!). Certains îlots abritent des cavernes sous-marines. Il y a un  hôtel « tout inclus », mais vous pouvez trouver de petits hébergements, qui vous permettent de vivre à proximité des habitants, d’aller chercher votre poisson ou vos langoustes directement chez le pêcheur… Il y a aussi de l’ambiance le soir.

Une plage à Las Terrenas en République Dominicaine.
Une plage à Las Terrenas en République Dominicaine (crédit photo : Captain Tucker / CC BY-SA 3.0)

Salto El Limon

La cascade d’El Limon, c’est une expérience en soi, car il faut pratiquer 2,5 kilomètres à travers la jungle tropicale à pieds ou à cheval/âne ou en kayak, afin de parvenir à la chute qui fait 45 mètres de haut et se jette dans une magnifique étendue translucide.

La plage du même nom, « Playa El Limon », sur la côte nord, est un bijou isolé et peu fréquenté.

La cascade (Salto) El Limon sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine.
La cascade (Salto) El Limon sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine (crédit photo : AMartiniouk / CC BY-SA 3.0)

Las Galeras

Située à l’extrémité est de la péninsule de Samaná, Las Galeras est une grande étendue de sable d’un blanc aveuglant entièrement entourée de palmiers. Le silence et la quiétude qui caractérisent le lieu ne sont interrompus que par les barques des pêcheurs qui partent en mer ou en reviennent, avec à bord, quand même, de plus en plus de touristes rendant vers les plages de Playa Rincon, Playa Madama ou Playa Frontón.

Las Galeras, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine.
Las Galeras, sur la péninsule de Samaná en République Dominicaine (crédit photo : Einfach-Eve / CC0)

Playa Rincón

Si vous faites le tour des plus belles plages du monde… cette plage vierge pourrait bien rentrer dans vos favorites ! En plus elle est sauvage : il y a bien quelques bars et restaurants, mais pas de resort géant : il est possible d’y trouver le calme parfait ! On y accède en navette ou en barque au départ de Las Galeras… et on a envie de rester à l’abris de ces falaises et des magnifiques rangées de palmiers !

(voir aussi la majestueuse photo en haut de cette page)

Playa Rincón en République Dominicaine
Playa Rincón en République Dominicaine – Crédit photo : Aleix López / (CC BY-NC-ND 2.0)

Parque Nacional de Los Haïtises

Parque Nacional de Los Haïtises en République Dominicaine
Parque Nacional de Los Haïtises en République Dominicaine (Crédit photo : Anton Bielousov / CC BY-SA 3.0)

Le parc n’est pas sur la péninsule de Semana mais il faut en partir pour y aller en bateau, de l’autre côté de la baie. Donc, ça se visite en même temps. S’il était possible de voir l’intérieur du parc… il y aurait probablement bien des merveilles à y découvrir. Mais, ainsi, ces vallées inextricables dans la forêt vierge ne sont accessibles que par la mer, via les plages.

Des fjords profonds et mystérieux vous ramèneront à ce qu’était la nature en 1492. Des dessins à l’intérieur des grottes sont encore plus anciens, peints sur les murs par les indiens. On s’y croirait tellement dans un univers « vierge » que de très nombreuses scènes du film Jurrassic Park y ont été tournées : c’est vous dire ! Collines coniques recouvertes de jungle, dolines, îles bizarres, le tout formant des paysages saisissant comme la San Lorenzo Bay, qui font tomber à la renverse tous les amoureux de la nature.

Parque Nacional de Los Haïtises en République Dominicaine
Parque Nacional de Los Haïtises en République Dominicaine (Crédit photo : Anton Bielousov / CC BY-SA 3.0)

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !

Fermer