Législatives : majorité absolue à l’assemblée pour le président Macron

Législatives : majorité absolue à l’assemblée pour le président Macron

Selon les premières estimations données à 20h par les télévisions françaises, les candidats « La République En Marche » et MoDem ont écrasé le second tour des élections législatives du 18 juin. Avec un résultat pour le moment estimé entre 395 et 425 élus (sur 577), le nouveau président Emmanuel Macron et le gouvernement d’Edouard Philippe disposent ainsi d’une confortable majorité et légitimité pour débuter leurs réformes : l’opposition parlementaire est laminée.

En Marche obtiendrait des résultats légèrement moins bons que prévus, mais devrait toutefois avoir la majorité absolue sans même tenir compte de ses alliés du MoDem.

Ce très bon résultat n’empêche pas aux partis politiques perdants de souligner la faible participation, avec un record historique, puisqu’elle n’était que de 35,33% à 17h, en forte baisse par rapport 1er tour (40,75%), mais surtout par rapport au deuxième tour de 2012 (46,42%), et de 2007 (49,58%). Le polémiste Eric Zemmour a même été jusqu’à parler de « suffrage censitaire » : « seuls ceux qui payent des impôts vont voter« . D’autres parlent de « vainisme » pour expliquer l’abstention : à quoi bon aller voter quand les résultats sont connus à l’avance. Il aurait au moins fallu un « appel du 18 juin » pour déplacer les électeurs ! Quoi qu’il en soit, Emmanuel Macron est désormais doté des « pleins pouvoirs ».

Avec un nombre d’élus historiquement bas, la droite (Les Républicains) devraient être confrontés à des divisions/séparations dès ce dimanche soir. De son côté, le Parti Socialiste est coulé. Son premier secrétaire, Jean-Christophe Cambadélis, vient de démissionner. Rappelons que les élections législatives déterminent également en France le financement public des partis politiques.

Pourquoi nous publions les résultats à l’avance

RESULTATS DES PARTIS POLITIQUES :

La République en Marche – MoDEM : 359

Les Républicains – UDI – Divers droite : 131

Parti socialiste – Parti radical de gauche – Europe Ecologie Les Verts – Divers gauche : 44

France Insoumise – Parti communiste : 28

Front national : 8

Extrême gauche: 0

Debout la France : 0

Autres : 7

RESULTATS INDIVIDUELS

Marine Le Pen : la candidate du Front National est élue pour la première fois (députée du Pas-de-Calais) à l’Assemblée Nationale avec près de 59% de voix. Néanmoins elle ne devrait pas pouvoir y former un groupe.

– Annick Girardin : la ministre (soutenue par le PRG et LREM) est élue députée de Saint-Pierre-et-Miquelon avec 136 voix d’avance sur son adversaire. Elle était la seule des 6 ministres en lice à être en position difficile.

– Roland Lescure : Le Montréalais est élu député LREM de la 1ère Circonsciption des Français de l’Etranger avec plus de 70% des voix, face au député sortant (et ancien ministre) Frédéric Lefebvre (qui avait osé mettre une photo d’Emmanuel Macron sur ses bulletins de vote !). Article : Roland Lescure élu face à Frédéric Lefebvre

– Elus importants : Christophe Castaner 61,57% (LREM), Richard Ferrand 56,53% (LREM), Louis Aliot (FN) élu à Perpignan (50,56%), Gilbert Collard (FN) dans le Gard, Stéphane Le Foll 55% (PS), Bruno Lemaire (ministre) 63%, Christian Jacob (LR) 61, Eric Woerth 52% (LR), Manuel Valls (50,3%), François de Rugy, Marielle de Sarnez, Mounir Mahjoubi, Jean-Luc Mélenchon (LFI), François Ruffin (LFI), Alexis Corbière (LFI), Emmanuelle Ménard (FN), Nicolas Dupont-Aignan (DLF), Jacques Bompard (LDS), Jean Lassalle (divers droite).

– Battus importants : Florian Philippot 43% (FN), Eric Halphen 46,68% (EM), Nathalie Kosciusko-Morizet (LR), Najat Vallaud-Belkacem (PS), Myriam El Khomri, Jean-Jacques Urvoas.

OUTRE-MER :

1ère circo de #Guyane :

Serville (DVG, sortant) 51,7%

Prevot-Madere (LREM) 48,3%

 2ème circo de #Guyane :

Adam (LREM) 50,2%

Rimane (régionaliste) 49,8%

 2ème circo de #Guadeloupe :

Benin (DVG) 64,7%

Perran (LREM) 35,7%

3ème circo de #Guadeloupe :

Mathiasin (DVG) 65,1%

Luce (DVG) 34,9%

4ème circo de #Guadeloupe :

Vainqueur-Christophe (PS) 61,6%

Arbau (DVD) 38,4%

3ème circo de #Martinique :

Letchimy (DVG, sortant) 74%

Carole (régionaliste) 26%

4ème circo de #Martinique

Nilor (régionaliste, sortant) 68,1%

Saïthsoothane (LR) 31,9%

Circo de #SaintBarthelemy et de #SaintMartin :

Javois (LR) 54,7%

Bouchaut-Choisy (LREM) 45,3%

 



Related Articles

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !