Sud Floride : des tempêtes tropicales en approche

Sud Floride : des tempêtes tropicales en approche

M.A.J Mardi 4 sept : ceci est notre dernier point sur la tempête Gaston qui est en train de devenir un ouragan à l’approche du delta du Mississippi : bon courage à nos cousins de Louisiane ! Vous retrouverez nos points météo à la prochaine tempête arrivant en Floride !

En attendant rejoignez nous sur : www.facebook.com/courrierdefloride


La côte sud de la Floride est passée en « alerte tempête tropicale » (en bleu sur la carte ci-dessus). Il y a actuellement (lundi midi) des rafales à plus de 100km/h jusqu’à Fort Lauderdale (en moyenne plutôt à 70 ou 80 km/h), des inondations dans quelques endroits comme à Homestead, mais Gordon (qui a été baptisé ainsi car il est devenu une tempête tropicale au moment où il survolait la Floride) n’aura pas été extrêmement intense. Comme toujours avec les phénomènes cycloniques, il faut être prudent : sa trajectoire programmée va vers la Louisiane, mais il est déjà arrivé qu’ils se transforment en ouragan et reviennent vers la Floride. Surtout à ce moment de l’année. D’ailleurs d’autres tempêtes sont en train de franchir l’Atlantique, dont une qui est déjà en catégorie « tempête tropicale », baptisée « Florence » et qui est à quelques jours de voyage des petites Antilles. Nous viendrons en reparler en fin de semaine quand le danger potentiel se précisera.

En attendant vous pouvez nous suivre sur notre page Facebook pour en savoir plus !

 


Les touristes présents en Floride devraient prendre connaissance de cette page :

Que faire en cas d’ouragan à Miami et en Floride ?




Related Articles

Décès de Jacques Parizeau, ancien premier ministre qui aura marqué l’histoire du Québec

C’est une figure historique qui vient de disparaître : Jacques Parizeau est mort lundi soir à l’âge de 84 ans, «tout en douceur, entouré de plein d’amour», comme l’a indiqué son épouse, Lisette Lapointe. Elu chef du Parti Québécois en 1988, M. Parizeau est devenu premier ministre du Québec en 1994. Il engagea alors immédiatement le processus du deuxième référendum pour l’indépendance. Mais le 30 octobre 1995 les Québécois votent à 50,58 % pour le maintien dans le Canada. Il annonce sa démission dès le lendemain et se retire de la vie politique. Il est salué au Québec comme l’une des plus grandes figures politiques. Jacques Parizeau était devenu l’an passé docteur honoris causa de l’Université de Montréal.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !