L’Eglise catholique américaine ensevelie sous les scandales sexuels

L’Eglise catholique américaine ensevelie sous les scandales sexuels

Il convient en premier lieu de replacer les choses dans leur contexte (car c’est rarement fait) : seulement 4% des agressions sexuelles sur mineurs sont commises par des personnes ayant autorité (prêtres, profs…).

Ceci dit, l’Eglise catholique américaine* est actuellement dans une grande période de troubles, dûe a un rapport assurant que des centaines de prêtres ont commis des milliers de viols sur mineurs dans le diocèse de Boston et ce durant plusieurs décennies.

Image ci-dessus : Le cardinal Theodore McCarrick (crédit photo : World Economic Forum (www.weforum.org) www.swiss-image.ch/Photo par Andy Mettler – CC BY-SA 2.0 )

Un autre scandale impliquait l’été Mgr Theodore McCarrick, cardinal de Washington qui s’est fait mettre au placard par le pape François en juillet pour avoir violé des séminaristes durant des années dans le diocèse de New-York. Certes ces affaires sont toutes très anciennes, et il est depuis lors devenu très rare que des prêtres catholiques soient impliqués dans des scandales sexuels aux Etats-Unis (même si tout n’est évidemment pas encore su). Mais, même avec de l’ancienneté, le fait que l’Eglise catholique ait pu être une organisation criminelle dans certains diocèses (et même dans certains ‘pays’, car en Irlande ce fut pire encore) provoque un nouveau dégoût, et commence à faire remonter la question des responsabilités au niveau supérieur : le Vatican. Ainsi Mgr Carlo Maria Vigano, évêque et ancien nonce apostolique (ambassadeur du Vatican) aux États-Unis entre 2011 et 2016 a-t-il accusé le pape François d’être au courant des abus sexuels de Mgr McCarrick dès 2013 (alors qu’il ne l’a suspendu qu’en 2018) mais aussi, selon ses mots, d’avoir « couvert un lobby gay ». Des témoignages d’ex-séminaristes allaient déjà dans ce sens depuis des décennies, y compris en France, pays ou des médias satiriques décrivaient depuis longtemps l’Eglise Catholique comme une société où de nombreux prêtres étaient homosexuels (à commencer par Les Guignols de l’Info)**.

Face à ce grand déballage, les soixante-dix millions de catholiques américains sont donc sous le choc, la religion étant beaucoup plus importante ici que dans n’importe quel autre pays occidental.


* L’Eglise catholique est la plus fréquentée des Etats-Unis, même si elle n’est pas la principale religion : le cumul des Eglises protestantes leur assure toujours cette prédominance en Amérique.

** Il ne s’agit plus ici d’un problème de viols, mais du fait que d’une part l’Eglise catholique interdise l’homosexualité alors que, d’autre part, à priori un très grand nombre de prêtres sont secrètement homosexuels : tout le monde s’accorde pour dire que ce n’est pas très cohérent.


Le 3 septembre dernier, l’Eglise catholique a dû affronter cette nouvelle polémique aux USA :

Miami : Deux prêtres arrêtés pour des rapports sexuels en public sur Ocean Drive !

Paul A. McKenna Avocat accidents, famille, à Miami et en Floride



Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !