Floride : La marée rouge s’étend à Palm Beach, Miami et à la côte Atlantique

Floride : La marée rouge s’étend à Palm Beach, Miami et à la côte Atlantique

Malheureusement, ce mercredi 3 octobre les scientifiques n’ont pu que constater l’extension de la marée rouge à la côte Atlantique, et ce pour la première fois en une décennie : les comtés de Palm Beach, Martin et St Lucie sont touchés de manière « faible à moyenne » par l’algue « Karenia brevis ».

Photo ci-dessus : La magnifique Bathtub Beach à Stuart, dans le Martin County


MISE A JOUR LE 17 OCTOBRE : VERO BEACH EST TOUCHEE

Les traces de marée rouge ont quasi-complètement disparu de l’aire Miami-Palm-Beach. En revanche elles sont toujours présentes en faible quantité dans le comté de St Lucie. Et, malheureusement, la marée rouge est présente de manière « moyenne à élevée » entre Vero Beach et Sebastian (au nord de Vero). Comme pour Miami, il s’agit à priori d’une conséquence de la marée rouge qui a frappé l’été dernier l’ouest Floride, et ça ne devrait pas durer longtemps. A propos de la côte ouest,la marée rouge n’est plus présente « que » entre St Petersburg et Clearwater.

La Carte interactive FWC

Une vidéo témoignage à Vero Beach

CBS 12 News


MISE A JOUR JEUDI 11 OCTOBRE :

La situation n’a malheureusement pas changé en 8 jours : l’algue est présente sur tout le sud de la côte Atlantique de Miami à St Lucie. Le 4 octobre le comté de Palm Beach a fermé de nombreuses plages et Miami-Dade en a fermé une (Haulover) mais toutes ont été rouvertes le 5 octobre. Ces fermetures ont apparemment surtout servi à enlever les poissons morts. Entre les deux, le comté de Broward, lui aussi contaminé par l’algue K-Brevis, ne l’est pas suffisamment pour qu’il y ait eu des fermetures de plage.

Des personnes se sont déclarées indisposées (quelques irritations de la gorge) proches de la mer, mais rien de plus. Une bonne nouvelle : sur la côte ouest il n’y a plus que Clearwater et St Petersburg à avoir des taux élevés ou moyens de K-Brevis : l’algue a disparu partout ailleurs !

Pour voir une vidéo sur l’état des plages à Broward cliquez ici

Pour en savoir plus sur la formation des marées rouges

Les données scientifiques de la FWC

La carte FWC des endroits contaminés

Pour la situation à Miami, voir notre article :

Red Tide à Miami : une première plage est fermée à cause de la marée rouge (et des personnes toussent à Broward !)

Une carte interactive de la marée rouge vient d’être lancée par la FWC (l’organisme scientifique qui fait les relevés) cliquez ici pour la voir


L’ARTICLE INITIAL DE CETTE PAGE :

Des personnes ont été également indisposées par les odeurs depuis le week-end dernier à Fort Lauderdale et dans le comté de Broward, et depuis quelques jours dans Miami-Dade. Jeudi matin la plage la plus au sud étant fermée était à Boca Raton (sud du comté de Palm Beach. La bonne nouvelle – si on peut l’appeler ainsi – c’est que, toujours selon les scientifiques interrogés par la presse américaine, les algues ici présentes viendraient de la côte ouest et auraient été apportées, non pas par les rivières, mais par les courants marins venant du Golfe du Mexique.

La nouvelle carte de la FWC montre une contamination de la côte atlantique au nord de Palm Beach :

Marée rouge en Floride en octobre 2018 : Palm Beach Lauderdale, Miami

Explication : les marées rouges existent depuis toujours sur la côte ouest de la Floride (la première a été notée et rapportée par les conquistadors espagnols au XVIe siècle). Pour des raisons inconnues, l’algue « Karenia brevis » se met ainsi presque chaque année à « fleurir » en colorant la mer d’un brun-rouge, et durant plusieurs jours des milliers de poissons sont retrouvés morts sur les plages. Cette année, une première marée rouge est apparue près de Fort Myers au mois de mai. Puis, durant le mois d’août, toute la côte a été contaminée, de Naples à Tampa, et même en septembre jusqu’à Appalachicola, dans la Panhandle de Floride, c’est à dire à des centaines de kilomètres de Fort Myers. Ce qui aura été unique en 2018, ce n’est donc pas qu’il y ait une marée rouge, mais son intensité et sa durée. Les cartes de la FWC montrent que fin septembre la marée rouge était finalement en train de disparaitre de la côte ouest. Néanmoins, le Gulf Stream passant ensuite le long de la côte Atlantique, ce serait ce courant marin qui aurait acheminé les restes de la marée rouge sur les plages de l’aire urbaine de Miami.

Fin septembre il n’y avait plus de problème dans le Collier County (Naples, Marco Island…) et les changements sur la côte ouest étaient plutôt positifs :

Marée rouge sur la côte ouest de Floride en octobre 2018

UNE « BONNE NOUVELLE »

La bonne nouvelle serait donc, si elle se confirme, qu’il s’agit d’une marée rouge considérée comme « faible à moyenne », et surtout qu’il s’agirait de la FIN de la marée rouge née dans l’ouest.

C’est tout de même d’autant plus inquiétant que deux autres invasions d’algues ont été constatées durant l’été : des algues vertes (comme chaque été) dans l’estuaire de Stuart (Martin County) et des tonnes de sargasses sur les plages et dans l’eau tout le long de la côte Atlantique (phénomène qui existe déjà dans les Petites Antilles ou la côte Caraïbe du Yucatan, où les plages sont massacrées, et c’est peu de le dire.

Dès la fin du mois d’octobre il n’en restera probablement plus qu’un mauvais souvenir au moment où commencera la saison touristique… mais c’est tout de même surprenant et inquiétant.

OPINION :

Une fois n’est pas coutume, Le Courrier va se permettre de terminer sur une opinion : Puisqu’il paraît évident que le problème vient du lac Okeechobee (tout le monde le dit, y compris les scientifiques), il serait temps que le gouvernement de Floride traite de ce problème en amont, et plus seulement en nettoyant les plages quand les dégâts sont déjà arrivés. Les invasions d’algues liées à l’agriculture sont déjà arrivées dans d’autres régions du monde, comme par exemple les algues vertes en Bretagne à la fin du XXe siècle. Il suffit de contacter les autorités locales (Le Conseil Régional de Bretagne par exemple) pour connaître les solutions à y apporter ! La marée rouge a déjà causé suffisamment de problèmes sur la côte ouest (des millions d’animaux marins morts, des commerçants à l’agonie…) il faut que les choses soient prises en main. NOW !

Un long article de Miami Herald

Carte des courants marins autour de la Floride

Carte des courants marins autour de la Floride (Source de la carte : Arthur Mariano, University of Miami Rosenstiel School of Marine and Atmospheric Science)

Floride : D’où vient la marée rouge qui rend la côte ouest infréquentable ?

Cette vidéo n’est plus complètement à jour depuis que la marée rouge a touché Palm Beach, mais le directeur du Courrier de Floride y expliquait fin août la différence entre les trois invasions d’algues, et les causes. Nous la reproduisons ici pour complément d’information :

 

Raquel Afriat Broker 2016-2017



Related Articles

4 comments

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !