Floride : La côte atlantique sud envahie par les algues sargasses

Floride : La côte atlantique sud envahie par les algues sargasses

C’était prévisible, et ça l’était tellement que Le Courrier de Floride l’annonçait dès le 2 janvier (1) : la Floride n’allait pas, en cette année 2019, échapper à la dramatique invasion de sargasses dont souffre toute la Caraïbe de manière croissante. Mais, depuis la mi-mars, c’est désormais une certitude : les sargasses s’échouent en masse dans le comté de Broward, et c’est tout le sud-est de la Floride qui pourrait être envahi cette année (avant que, pour leur part, les marées rouges ne reprennent probablement au printemps sur la côte ouest). Ainsi les désastres écologiques, déjà très importants en Floride en 2018, pourraient s’intensifier cette année.

En ce début de printemps, on les vois bien ces algues le long des plages du comté de Broward, et dans une mer colorée d’un jaune peu esthétique, mais il n’est pas possible de se rendre compte à l’œil nu du danger à Fort Lauderdale, Hollywood ou Pompano Beach, car les sargasses sont ramassées quasiment tous les jours, et en quantité croissante selon les infos rassemblées par le journal local, Sun Sentinel. Elles servent même d’engrais naturel dans les parcs et jardins, ce qui est plutôt positif. Jusqu’au jour où elles pourraient être tellement nombreuses que…

Photos prises le 26 mars 2019 à Pompano Beach

Photos prises le 26 mars 2019 à Pompano Beach (près de Fort Lauderdale)


MIAMI BEACH DEJA TOUCHEE L’ETE DERNIER

Durant plusieurs journées de juillet 2018, les touristes de la plus célèbre plage de Floride, Miami Beach, étaient furieux de se retrouver dans une mer pestilentielle et aux couleurs qui n’avaient rien à voir avec les photos de carte postales qu’on leur avait montré. Et encore, ils pouvaient s’estimer heureux, car dans l’Etat mexicain voisin du Quintana-Roo, c’est toute la côte entre Cancun et Tulum qui était devenue subitement infréquentable. Durant la quasi-totalité de l’année, les plages étaient en effet jonchées de milliards de tonnes de sargasses en décomposition. Cette extension progressive des sargasses existe au moins depuis 2011, année durant laquelle les Antilles françaises ont commencé à être envahies. Depuis lors, il n’y a que les aveugles pour penser que cette extension ne va pas gagner toutes les Caraïbes. Même le Texas a reçu des sargasses en 2018, et il n’y aucune raison que cette extension cesse : les scientifiques pensent que la cause est l’intensification de l’agriculture sur les bords du fleuve Amazone.

 
La plage de la ruine maya de Tulum (Mexique) avait été fermée en 2018 à cause des sargasses.

La plage de la ruine maya de Tulum (Mexique) avait été fermée en 2018 à cause des sargasses.

Nul doute que le gouvernement de Floride a les moyens, si la situation devenait catastrophique, de mettre en place des centaines de kilomètres de boudins flottant afin de faire dévier les sargasses vers leurs voisins du nord. Ainsi, le problème risque d’être simplement déplacé.

Pour justifier sa démission du gouvernement français en août 2018, le ministre Nicolas Hulot avait – comme exemple de la gravité de la situation écologique – justement cité le problème des sargasses.

Rappelons que les sargasses sont des algues « normales » : elles ne sont pas toxiques en elle-mêmes, mais c’est leur accumulation et leur décomposition le long des plages qui les rends pestilentielles. En outre, elles empêchent les bébés tortues nés sous le sable de rejoindre la mer.


(1) Même si nous étions le seul média de Floride à le dire, c’était pour nous une évidence : https://courrierdefloride.com/2019/01/02/les-sargasses-un-probleme-egalement-inquietant-pour-la-floride/

Voir aussi nos articles sur les marées rouges en Floride 

Les sargasses : un problème également inquiétant pour la Floride



Related Articles

Un sous-marin français coule un porte-avion USS américain !

Le 4 mars dernier, le ministère français des affaires étrangères a communiqué avoir – à l’aide du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Saphir – coulé le porte-avion américain USS Theodore Roosevelt « au large de la Floride », ce que… l’US Navy a confirmé. L’épave n’a pas été retrouvée, et pour cause, il s’agissait d’un exercice ! Le rôle du Saphir étant d’essayer de couler le porte-avion, le ministère n’est pas peu fier d’avoir réussi à déjouer les défenses du géant américain ! La France dispose de six SNA (dont seule la propulsion est nucléaire) mais aussi de quatre SNLE (Lanceurs d’Engins) dont deux sont constamment en immersion, ceux-là portant en leurs flancs la force de dissuasion nucléaire française.

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !