News Floride

Le point sur la situation en Floride avec le consul de France, Laurent Gallissot : « Les non-résidents doivent vite rentrer en France »

« Rentrez le plus vite possible en France » : c’est le message du consul de France, Laurent Gallissot, aux touristes et autres Français de passage à Miami : les non-résidents. Il fait le point avec Le Courrier sur la situation en Floride.

(Nous entendons par « non-résidents » les personnes qui ne sont pas autorisées à rester plus de 6 mois sur le territoire américain.)


Voir aussi : 

Tous nos articles sur le coronavirus en Floride


LE COURRIER DE FLORIDE : Apparemment il reste beaucoup de touristes français en Floride ?

LAURENT GALLISSOT : Beaucoup trop. Nous souhaitons vraiment que les Français de passage suivent le recommandations des autorités floridiennes. L’enjeu aujourd’hui c’est de ralentir la propagation du coronavirus. Certains Français qui ont conservé des comportements habituels, comme par exemple rester en groupe, se serre la main, ou sortir pour s’amuser, tout ceci est complètement irresponsable. On a du mal à faire comprendre à certains que ce n’est pas qu’une question de philosophie. Ici en Floride il y a une population relativement âgée et elle est particulièrement à risque. Chacun doit avoir conscience que les mesures de prévention ne sont pas optionnelles.

« Air France ne va plus desservir Miami »

LE C.D.F : Ils restent à la plage ??

LAURENT GALLISSOT : Certains pensaient qu’ils pourraient continuer leurs vacances, que ce n’était « pas si grave ». La réalité c’est que cette semaine il y a encore des avions commerciaux pour leur permettre de rentrer en France, mais la semaine prochaine ça va devenir compliqué. A partir du 23 mars, par exemple, Air France ne va plus desservir Miami, mais seulement trois aéroports aux Etats-Unis ; ceux d’Atlanta, San Francisco et New-York City. Il faudra donc que les Français présents à Miami se rendent d’abord à Atlanta. Il faudra qu’ils payent des billets beaucoup plus chers… s’ils arrivent à trouver de la place, car les interdictions de déplacements pourraient se renforcer. Elles ne resteront pas forcément telles qu’elles sont aujourd’hui.

Les non-résidents doivent vraiment prendre leurs billets cette semaine sur le vol Corsair de jeudi, sur Air France ou tout ce qu’ils trouveront. Il faut aussi qu’ils sachent qu’il est possible d’aller d’abord à Londres qui n’a pas fermé sa frontière avec l’Espace Schengen. Ils pourront ensuite rentrer en France.

Il faut qu’ils se rendent compte de ce qui se passe. A San Francisco par exemple c’est déjà une ambiance du genre « post 11 septembre », avec des rues quasi désertes. Je demande aux touristes qui veulent rester au soleil de mesurer les conséquences : ils vont rapidement se faire du souci pour leurs proches… et en plus ils ne pourront pas même accéder à la plage ici en Floride !

Laurent Gallissot à la cellule de crise du Consulat de France à Miami
Laurent Gallissot à la cellule de crise du Consulat de France à Miami

LE C.D.F : Certains pensent-ils qu’ils vont avoir ensuite des billets gratuits ?

LAURENT GALLISSOT : Si c’est le cas… ils risquent d’être déçus !

LE C.D.F : Il se dit que de nombreuses personnes sont venues au consulat ?

LAURENT GALLISSOT : On a été débordés. 300 appels hier et aujourd’hui, beaucoup plus d’emails et, oui, beaucoup de touristes sont venus. Ce matin on avait un groupe de 25 jeunes devant la porte, alors que les groupes de 10 personnes sont interdits aux Etats-Unis.

Les consignes c’est de rester chez vous. Parce que se déplacer, venir au consulat, c’est risquer de transmettre le virus. Quand vous vous déplacez, vous mettez votre soumettez votre entourage à un risque.

Dès demain nous fermons le consulat de France au public afin que ni les Français, ni le personnel n’encourent des risques. Bien entendu nos équipes restent à pied d’œuvre et nous serons constamment joignables. Les personnes avec des laissez-passer urgents pourront toutefois rentrer au consulat. Mais nous suspendons les remises de titres, passeports ou pièces d’identités.

« Le consulat de France sera fermé au public dès demain »

LE C.D.F : Comment fonctionne désormais le consulat ?

LAURENT GALLISSOT : Samedi nous avons tenu un Comité de sécurité pour faire à la fois un bilan de la saison des ouragans et mobiliser les chefs d’îlots pour relever les défis apportés par le coronavirus.

Nous avons désormais une équipe réduite de 7 personnes au consulat, et 7 ou 8 personnes qui sont en télétravail. Comme ça nous avons des équipes hermétiques. C’est comme cela que fonctionnent tous les consulats aux Etats-Unis, mais aussi l’ambassade, et de nombreuses entreprises, par mesure de précaution. Bien entendu nous tenons aussi des réunions avec l’ambassadeur de France. Nous répondons à toutes les demandes, et elles sont nombreuses. Notre consulat a également en charge les îles des pays environnant, et il est parfois difficile de trouver des solutions pour nos ressortissants qui s’y trouvent et qui ont moins de connections aériennes, par exemple.

LE C.D.F : Les Français les plus prudents se demandent si la frontière française va leur être fermée…

LAURENT GALLISSOT : On note en effet une inquiétude des Français et des questionnements sur le retour en France : ils auront toujours accès au territoire national. Aujourd’hui comme il y a des vols commerciaux on les incite à les prendre.

Bien entendu, tous les agents Français restent mobilisés sur le territoire américain.

Contacts d’urgence du consulat de France :

urgences@consulfrance-miami.org

Tél : 305 403 4150

Site internet du consulat


Voir aussi : 

Tous nos articles sur le coronavirus en Floride


PUBLICITE :

Air ambulance Medevac Global

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer