Le tourisme n’est plus toléré des Etats-Unis vers Cuba

Le tourisme n’est plus toléré des Etats-Unis vers Cuba

Les restrictions annoncées en avril sont entrées en vigueur. En fait, il ne s’agit apparemment pas de nouvelles mesures, mais d’une stricte application des règles mises en place en 2014 par l’administration Obama. A l’époque, elles n’avaient pas abrogé l’interdiction de se rendre sur l’île, mais elles établissaient douze dérogations possibles pour autant de raisons familiales, professionnelles etc… (1). Depuis lors, dans la pratique il était donc toujours en théorie interdit de se rendre à Cuba pour des motifs touristiques, mais – dans les faits – des centaines de milliers de touristes invoquaient l’une de ces douze raisons pour aller découvrir l’île, et les autorités américaines laissaient faire. Jusqu’au point où les compagnies de croisières y faisaient escale comme elles le voulaient, et les lignes aériennes régulières se renforçaient. Apparemment, c’en est terminé des tolérances avec le tourisme.

Si les avions ne semblent pas (ou pas encore) avoir modifié la fréquence de leurs rotations avec Cuba, les bateaux américains et ceux au départ des Etats-Unis ne sont plus autorisés à se rendre à Cuba. Et s’il est une catégorie pour laquelle il n’y a aucune ambiguïté sur sa vocation touristique, c’est bien celle des compagnie de croisières. Début juin elles ont toutes annulé ou dérouté leurs paquebots vers d’autres directions. L’interdiction est aussi renforcée à destination des bateaux et avions particuliers. De même, les voyages de groupes ont tous été annulés.

Il est difficile de prévoir jusqu’à quand va durer ce blocus qui date de 1962 et de la Guerre Froide. Jusqu’à l’an passé, d’aucun pouvait penser qu’il allait être abrogé dans peu de temps. Mais le soutien de Cuba aux régimes socialistes du Nicaragua et du Vénézuela ont ainsi provoqué ce nouveau durcissement de l’administration Trump.

Rappelons que le blocus était censé faire tomber le dictateur cubain Fidel Castro… mais que ça ne l’a pas empêché de mourir dans son lit cinquante ans plus tard ! La majorité de l’opinion publique, y compris des exilés cubains en Floride, est désormais favorable à une levée de l’embargo.

Néanmoins, ces restrictions sur le tourisme devraient faire mal à l’économie cubaine.

– 1 – Voir notre article sur les 12 dérogations et les possibilités de se rendre à Cuba

Peut-on partir à Cuba depuis Miami, la Floride et les Etats-Unis ?


VOIR AUSSI :

– Notre guide de voyage gratuit sur Cuba est ici.



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !