Loxahatchee River : la plus belle rivière du sud de la Floride

Loxahatchee River : la plus belle rivière du sud de la Floride

La Loxahatchee River (comté de Palm Beach) est l’une des deux seules de Floride a avoir le label américain « National Wild and Scenic River » (avec la Wekiva River).


VOIR AUSSI :

– Le Guide de la Floride complet et gratuit : c’est par ici !

Le Riverbend Park de Jupiter

Notre guide du comté de Palm Beach

Jupiter : la jolie station balnéaire de Floride

Les plus beaux endroits pour faire du kayak en Floride


Le Courrier a déjà parlé des deux extrémités de ce parcours : le Riverbend Park (à Jupiter) et le Jonathan Dickinson State Park (à Hobe Sound). Tous deux, séparés d’une quinzaine de kilomètres, sont majestueux dans leur genre. Riverbend a de très beaux atours, mais est très (trop) aménagé pour les promeneurs du dimanche. Jonathan Dickinson est pour sa part très beau et plus sauvage, mais étant proche de la mer, ses paysages ne sont pas uniques en Floride. Pourquoi préciser leurs défauts, vu qu’ils sont très beaux ? Parce qu’au milieu coule une rivière, et qu’elle… elle est tout simplement exceptionnelle. Le Courrier a mis un peu de temps avant d’en parler, parce que, si tout ceux qui l’ont visités la qualifient « d’exceptionnelle »… néanmoins la Loxahatchee River n’est pas visitée par beaucoup de monde. Elle se mérite : cinq heures de kayak auxquelles on ajoute une heure de pause… ça nous donne six heures en tout. Il n’y a pas de rapides ou de choses insurmontables, et c’est très agréable à visiter en famille, mais… il faut tout de même que les rameurs soient en bonne forme physique, d’autant que vous aurez toujours deux ou trois obstacles imprévus à franchir. Mais… pas d’autres moyens de la visiter… Alors, pour la Loxahatchee, c’est canoë, ou kayak… ou rien du tout.

Arnie, de Dickinson State Park, au lancement des kayaks à Riverbend Park.

Arnie, de Dickinson State Park, sur le site de lancement des kayaks à Riverbend Park.

Il est bien entendu possible d’en faire un bout ou l’autre en mode « aller-retour », aussi bien en kayak qu’en kayak pour le côté maritime (Dickinson) mais c’est à la fois se priver du meilleur, et aussi des sensations incroyables procurées par cette belle descente. D’ailleurs, oui, c’est une descente, donc il est plus facile de partir de Riverbend (Jupiter) en se laissant pousser par le courant sur 15km vers Dickinson (Hobe Sound) que de faire un aller-retour sur l’une ou l’autre des extrémités.

Pour faire simple, vous pouvez acheter dans l’une des boutiques des deux parcs l’aller ou le retour en voiture/navette. Comme celle de Riverbend est fermée au moins jusqu’à la fin de l’année 2018, il vous faudra donc partir vers 10h du matin avec la navette de Jonathan Dickinson State Park. C’est Arnie le manager. Vous garez votre voiture là-bas, et pour une cinquantaine de dollars par personne il vous emmène à Jupiter avec un kayak et vous lâche alors dans la Loxahatchee. Ensuite c’est à vous de jouer, et d’en suivre les méandres jusqu’à votre voiture.

« Loxahatchee » signifie « rivière des tortues » en langue seminole. Et vous en verrez, se dorant la carapace au soleil ! Voici les différentes étapes sur la rivière, avec le départ à :

 

RIVERBEND PARK

En plus de ses grands espaces naturels, le parc comprend aussi le site de la dernière grande bataille de la Seconde Guerre Seminole (contre les indiens seminole).

9060 Indiantown Road, Jupiter, Florida 33478

www.loxahatcheebattlefield.com

www.discover.pbcgov.org/parks/Locations/Riverbend.aspx

La Loxahatchee River, dans le Riverbend Park de Jupiter (Floride)

La Loxahatchee River, dans le Riverbend Park de Jupiter (Floride)

 

BIENVENUE EN AMAZONIE

Trois grandes parties se distinguent : la première, sur Jupiter, ressemble à peu près à l’Amazonie, et en tout cas à une beauté tropicale à la végétation foisonnante. Les coudes des cyprès sortent de l’eau comme une mystérieuse armée naine bordant votre passage. Vous êtes parfois dans un monde végétal miniature, obligé de vous baisser pour passer en dessous. Et puis, vingt secondes plus tard vous vous retrouvez perdus au milieu d’une gigantesque cathédrale de feuillus et de palmiers. Au niveau des couleurs, ça tourne encore plus que dans une discothèque des années 1980 !

Durant les deux premières heures, vous croiserez aussi deux pontons qui vous permettent de faire un portage afin d’éviter les rapides, mais aussi au passage de vous reposer ou de nager dans la rivière, ce que tout le monde fait, sans trop se soucier des alligators (qui généralement dorment durant la journée, et fréquentent d’habitude des eaux plus calmes).

Puis, après 3h30 de rame, tout à coup la rivière s’agrandit. Vous êtes près de :

 

LA MAISON DU TRAPPEUR NELSON

C’est la halte parfaite. Non seulement le site est joli, mais en plus le plus dur de votre parcours aura été réalisé : il ne vous restera ensuite qu’1h30 de rame tranquille sur une rivière devenue large (même si le vent et la marée peuvent parfois y être contre vous).

Vince Nelson s’installa ici dans les années 1930, alors qu’il avait 27 ans, et y resta jusqu’à sa mort en 1968. Au début il vivait de la chasse et de ses plantations d’agrumes. Sa maison est aujourd’hui totalement isolée, donc imaginez comment c’était au milieu du XXème siècle ! Et – vous savez comment sont les touristes – c’est justement cet isolement total qui a fait sa célébrité. De plus en plus de monde se passait le mot : « es-tu allé voir l’homme sauvage à Hobe Sound ? » Au début Nelson a tenté de protéger son isolement. En vain. Donc il s’est décidé à au moins gagner un peu d’argent avec les visiteurs en faisant – dès les années 1940 – payer l’entrée des lieux afin de venir observer un petit zoo, avec des animaux en liberté ou en captivité, comme les alligators. Il hérita du surnom de « Tarzan de la Loxahatchee ». Et le tout fonctionna assez bien, puisque les park rangers trouvèrent en 1984, soit 16 ans après sa mort, un véritable trésor dissimulé dans la cheminée !

Le site est aujourd’hui muséifié (entrée gratuite). A noter que vous pouvez aussi le visiter avec les bateaux pour touristes qui viennent de :

 

JONATHAN DICKINSON STATE PARK

La Loxahatchee River dans le Jonathan Dickinson State Park (Floride)

La Loxahatchee River dans le Jonathan Dickinson State Park (Floride)

Comme dit plus haut, ses paysages sont semblables à quelques autres en sud Floride. Néanmoins, on est quand même ici dans le très haut de gamme, avec une belle partie de rivière, et des landes éblouissantes, là où les sables blancs se mélangent à la végétation. Une des parties forestières est constituée de pins de Floride, ce qui est (malheureusement) devenu très rare en Floride du sud. Dickinson est prisé par tous les amoureux de la nature, les pêcheurs, les kayakeurs ou encore les cyclistes. Il y a de nombreux échassiers, des lamantins (toute l’année), etc etc…

 

LOXAHATCHEE RIVER CENTER

Il est situé dans le centre de Jupiter, mais si vous souhaitez en savoir plus sur la faune et la flore de la Loxahatchee, c’est là qu’il faut vous rendre afin de voir ses expos, aquariums…

805 US 1, Jupiter, FL 33477

www.lrdrivercenter.org

 

LOCATIONS DE KAYAKS…

Les locations de kayaks à Dickinson, comprenant la navette vers Riverbend, sont à 45$, 55$ ou 55$ pour des kayaks de 1, 2 ou 3 places. Pour les autres types de locations (vélos, bateaux… c’est le même site ci-dessous) :

16450 S.E. Federal Hwy. – Hobe Sound, FL 33455

561-746-1466 / www.jdstatepark.com/rentals/

Riverbend park : les Everglades sur Jupiter


VOIR AUSSI :

– Le Guide de la Floride complet et gratuit : c’est par ici !

Tout sur le comté de Palm Beach

Jupiter : la jolie station balnéaire de Floride

Les plus beaux endroits pour faire du kayak en Floride




Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !