Richard’s : bien plus qu’une chaîne d’hôtels à Hollywood en Floride

Richard’s : bien plus qu’une chaîne d’hôtels à Hollywood en Floride
Richard Clavet, patron de Richard's Motel Family of Lodgings.

Richard Clavet, patron de Richard’s Motel Family of Lodgings.

Richard Clavet, c’est un peu le « king » des francophones de Hollywood et Hallandale, en Floride : présent avec ses hôtels et motels dans la région depuis de si nombreuses années qu’il est devenu bien plus qu’un simple commerçant… un peu LA référence des nombreux touristes Québécois et Français qui fréquentent la ville. Il n’a pas attendu ces dernières années pour se diversifier (accueillant par exemple de nombreux artistes), mais soucieux de rendre les séjours de ses clients et invités vraiment exceptionnels, Richard a ajouté cette année plusieurs cordes à son arc et plusieurs offres à ses services. Plus ou moins satisfait de ne se préoccuper de la clientèle que durant la nuit – offrir quiétude, confort et sécurité – il a décidé cette année d’ouvrir une division « entertainment » pour assurer la pleine satisfaction de ses clients… le jour! Le jeu est assez simple, il y a tellement de joueurs – experts – en matière d’activités dans le sud de la Floride, qu’il suffisait de réunir ces joueurs et dispenser les services à partir même de ses unités d’hébergements. Ceci n’exclut aucunement une expansion prochaine dans le secteur d’hébergement puisque la demande est encore plus forte que par le passé, indépendamment de la valeur du dollars canadien. Donc, après avoir commencé à transporter ses clients gratuitement à la Plage de Hollywood pour éviter l’encombrement des stationnements, il a ajouté une panoplie de services dont les clients se réjouissent au plus haut point. Services d’excursions en français avec guide accompagnateur et départs à la porte de ses commerces, vente de produits dérivés comme la location d’automobiles, les billets de spectacles d’artistes francophones de l’heure, etc…. L’idée était assez simple, réunir les partenaires existants et offrir un principe « guichet unique » avec départs sur place pour faciliter la vie aux nombreux québécois qui séjournent dans l’un des complexes de la famille. Les partenaires sont crédibles, solides, très intéressés à travailler en synergie. D’eux mêmes, la plupart offrent les expéditions et/ou les accès aux produits et services à prix de faveur aux employés de Richard’s Motel Family of Lodgings, dans l’objectif que ceux-ci connaissent bien le produit et en fassent la promotion. En tant qu’hôtelier, Richard ne peut que se réjouir de cet engouement qui a comme résultat que les gens décident non seulement comme par la passé de confirmer leur présence pour 2016, mais la très grande majorité étire la durée de leur prochain séjour. La raison?  La panoplie d’activités, conférences, excursions et spectacles offerte sans jamais (ou presque) que quiconque ait à utiliser un véhicule ou baragouiner l’anglais. « On savait que le besoin était-là, suffisait de tester le marché et connaître l’intérêt des clients à vouloir vraiment sortir le 59 ou le 69$ pour une activité de cet ampleur. Le résultat a été stupéfiant et nous allons assurément poursuivre l’an prochain, ajoutant même d’autres services. Ce n’est pas peu dire, les conférences touristiques du mercredi en fin d’après-midi attirent des gens même des complexes hôteliers voisins qui ne nous appartiennent pas. Le conférencier de Transat Holidays USA (agent certifié possédant 30 ans d’expérience) en ressort avec des ventes de billets d’excursions, des ventes de billets de croisières, tout cela après avoir parlé de l’ensemble des produits touristiques de la Floride et non seulement des produits offerts par l’entreprise qu’il représente. On s’occupe de nos clients, les croisières se réservent sur place et on voit même à prendre les dispositions pour nos clients afin que leurs biens personnels de même que leur voiture soient en toute sécurité 24h par jour« , de conclure Richard Clavet.

Perroquet richards motel

Un autre francophone bien connu du comté de Broward : c’est Percy le perroquet, la mascotte de chez Richard’s !

Coffres-fort et stationnements sécurisés

Parmi les ajouts cette année au Richard’s Motel Family of Lodgings, il y a l’installation dans la grande majorité des unités d’un coffret de sécurité à codes. Il est connu que les complexes hôteliers des îles où sont offert des tout-inclus, disposent et proposent à leurs clients ce service qui permet d’avoir l’esprit en paix, même lorsqu’on est parti pour un ou plusieurs jours. Comme la Floride offre une panoplie de possibilités, des excursions presque sans limite de destinations, des croisières, des vols directs pour Vegas (à peu de frais) entre autres, il était impératif de faire les choses dans le bon ordre et penser POUR les clients. Premièrement, assurer la sécurité des lieux, deuxièmement, prendre entente avec des sites offrant un service de stationnements sécuritaires (clôturés et surveillés 24/24) aux croisiéristes profitant de leur long séjour pour couper en deux « terre » et « mer ». Il est donc maintenant offert aux croisiéristes d’utiliser le stationnement sécurisé non loin de l’aéroport et du port pour un tarif réellement bas. Cette même entreprise offre la location automobile en allant chercher les clients directement dans les complexes du Richard’s Motel Family of Lodgings (autant à l’aller qu’au retour et 100% en français). L’anglais est pratiquement quelque chose de dispensable pour les clients qui séjournent au Richard’s Motel Family of Lodgings, non seulement parce que le personnel parle français 24 h par jour, mais la plupart des produits et services sont soit offerts en français ou les arrangements effectués avec les sous-contractants sont fait par le personnel francophone des complexes et expliqués on ne peut plus clairement aux fournisseurs. Louer une automobile, utiliser un stationnement sécurisé, voyager en autocar de luxe, tout peut s’effectuer en français. Suffit de choisir le bon établissement hôtelier où la langue de Molière nous fait souvent oublier que nos proches vivent les mêmes instants à -30 degrés.

Ajout de stationnements pour la clientèle en place

Au fil des ans, les frères Clavet (Richard et Martin) ne cessent de poursuivre leur croissance. Si les besoins en hébergement à prix accessible pour de longs séjours se font sentir, naturellement que les besoins en stationnements vont de paire. Ainsi, d’acquisition en acquisition, l’administration voit à s’assurer d’ajouter des stationnements au prorata. Des parcelles de terrains sont parfois acquises dans l’objectif d’agrandir certains stationnements existants. Non seulement cela est important pour le bien être des clients, mais les frères Clavet s’assurent que la nature – la flore tropicale – conserve tout son charme et son charisme. Ainsi, chaque palmier se trouvant dans le champ d’agrandissement de stationnement est soigneusement déplacé non loin. La propreté des lieux, même en période de chantier, est aussi primordiale que la quiétude, d’où l’utilisation le plus possible d’une machinerie à bruits réduits. Même les départs en autocar à 7h30 le matin pour les excursions des clients s’effectuent dans le plus grand respect et le choix d’un autocar ultra moderne effectuant le moins de bruit possible afin de ne pas réveiller les invités sur place est choisi avec minutie. Tout pour la quiétude et l’agrément des clients qui font de cette entreprise ce qu’elle est devenue après 25 ans de croissance et d’efforts constants.

Que penser de la valeur du dollars canadien?

« Il ne faut jamais sous-estimer l’intelligence des gens et leur capacité de compter. C’est dans nos gênes que de savoir compter et analyser de façon rationnelle. Les Québécois savent, en général, très bien qu’ils en auront toujours plus pour leur 820$ américains que pour leur 1 000$ canadiens, en fonction du coût des dépenses au Québec. Placé de façon parallèle en analyse de dépenses, le Québécois passe au travers son 1 000$ canadien bien avant d’avoir écoulé son 820$ américain. L’essence est beaucoup moins cher aux États-Unis, et ce même bien avant la récente crise du pétrole, laquelle nous apparaît loin de vouloir s’estomper. Les alcools sont règle générale moins chers, souvent à moins que la moitié du prix de la SAQ au Québec. Le coût des nourritures en épiceries, encore davantage si on prend le temps de magasiner, même chose pour la grande majorité des restaurants, est nettement moins cher qu’au Québec. Le volume général ici en Floride fait que les commerçants paient rapidement leurs frais fixes et peuvent se permettre ensuite de réduire leurs profits au bénéfice du volume, chose qui est pratiquement impossible au Québec. La seule note d’inquiétude est que, si les gouvernements au Québec et au Canada continuent de souffrir de la baisse des revenus de taxation en essence – découlant de la crise du pétrole – l’imposition risque de changer et cela est un élément qui pourrait jouer contre nous. Mise à part cela, aucun doute sur le fait que les québécois savent compter et sont à des années lumières d’exclure la Floride comme destination touristique. Les commerçants d’ici, oeuvrant majoritairement pour des québécois, devront continuer d’innover et aussi un peu faire l’éducation du comment calculer son séjour en comparant des pommes avec des pommes » – d’ajouter Richard Clavet, président. Il appuie ses dires en spécifiant que les projets de construction de tours et de grattes-ciel présentement dans le sud de la Floride font foi d’une économie pour le moins foisonnante. Pas moins d’une cinquantaine de projets sont inscrits aux registres des villes du secteur immédiat, dont certains au Young Circle, à la Plage de Hollywood et plusieurs sur le Hallandale boulevard à Hallandale Beach. Au nombre des projets les plus fous, déjà amorcés dans le sud de la Floride, l’immeuble à condominiums de haut luxe Porsche Design Tower à Sunny Iles, où chaque étage est un condo en soit et l’ascenseur amène la voiture de son proprio à son étage. Un projet de 560 millions où chaque transaction est accompagnée à la signature d’une voiture Porsche. L’économie de la Floride se porte très bien, l’immobilier tend à atteindre les sommets qu’il avait atteint environ trois ans avant le crash de 2007 et la devise américaine en raison du climat politique semble représenter stabilité et sécurité pour les investisseurs étrangers. Les banques sont très agressives sur le marché commercial et semblent vouloir profiter de la manne, selon Richard Clavet. « Il faut voir les opportunités tout en agissant de façon prudente, en respect de nos capacités et la cible que nous visons. Il ne faut jamais oublier d’où nous venons et à qui nous nous adressons. Le respect de nos clients est primordial« .



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !