Visiter la Nouvelle-Orléans / Guide de Voyage

Visiter la Nouvelle-Orléans / Guide de Voyage

Vous saurez tout de La Nouvelle-Orléans avec le guide complet et gratuit du Courrier : Mardi Gras, French Quarter, Jazz Fest, vaudou : tout tout tout sur la plus belle ville du sud des Etats-Unis !

NOS DIFFERENTES PAGES :

Mardi-gras-2Que visiter à la Nouvelle-Orléans

Le Garden District de La Nouvelle-Orléans

La Cuisine de Louisiane

Le Vaudou à la Nouvelle-Orléans

Le Mardi Gras à la Nouvelle-Orléans

La Musique de la Nouvelle-Orléans

« Pourquoi j’aime La Nouvelle-Orléans », par Jacques Cimetier

MAIS AUSSI :

Guide complet de Louisiane

La St Landry Parish (pays cajun de Louisiane)

L’épopée de Cavelier de la Salle, le découvreur français de la Louisiane

Nos articles sur la Nouvelle France

Guide complet des Etats-Unis

Ce qu’il faut savoir sur La Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orleans est sans aucun doute l’une des plus belles destinations du monde. Ce gand port américain a su préserver son héritage historique et sa joie de vivre, à travers la musique et ses nombreux festivals, comme le Mardi Gras, par delà même les terribles événements qui l’ont marquée, telle l’ouragan Katrina qui a dévasté en 2005 une grande partie de ses quartiers populaires.

En forme de croissant, car lovée dans une courbe du Mississippi, ente les bayous et le lac Pontchartrain, la Nouvelle Orléans est donc construite en dessous du niveau de la mer et du lac, protégée des inondations (en théorie) par des digues. Son port et sa ve culturelle sont ses deux principaux moteurs économiques.

Robert Cavalier de La Salle : le conquistador français

La Nouvelle OrléansAprès la fondation de la Louisiane par Cavalier de la Salle, la Nouvelle-Orléans fut à son tour créée, par Jean-Baptises Le Moine, Sieur de Bienville, en 1718. Son nom lui fut donné en l’honneur du régent, le duc Philippe d’Orléans. Elle devint capitale à la place de Biloxi 4 ans plus tard. Elle fut construite de manière rectiligne, comme l’exigeait la mode de l’époque.

Dépourvue de structures efficaces au niveau religieux, social et politique, la Nouvelle-Orléans va très rapidement gagner sa réputation de « sin-city », cité du pêché, qu’elle ne quittera plus depuis lors, même si elle est dans la réalité du XXIème siècle régie par les dures lois du sud des Etats-Unis. L’importation d’un grand nombre de prostituées depuis la France dès la fondation de la ville, mais aussi la fréquentation des indiens aux mœurs très libres, y contribua sans doute aussi. Quinze ans après sa fondation, la Nouvelle-Orléans est déjà la ville de toutes les fêtes et danses.

En 1763, La Louisiane est cédée à l’Espagne, mais peu de ses ressortissants vinrent s’installer dans ces contrées francophones. Dès juillet 1769, une émeute des Créoles vise à chasser les Espagnos. Et la Louisiane redevient français en 1800, mais Napoléon Bonaparte la vendit aux Etats-Unis. La ville comptait alors 8000 habitants.

logo-new-orleansDe nombreux Créoles arrivèrent ensuite d’Haïti, l’île francophone qui avait gagné son indépendance. En 1815, les troupes anglaises tentent de prendre la ville, mais elles sont battues par Jackson.

En 1840, la Nouvelle-Orléans est déjà la 4ème ville des Etats-Unis, avec 100 000 habitants.

Le port fut une place importante de la traite des esclaves dans le sud du pays. Durant la Guerre de Sécession, New-Orleans est tombée sans se battre aux mains des Nordistes, ce qui lui évita d’être rasées comme les autres grandes villes (Atlanta par exemple).

La cité est ainsi aux confluents des trois peuples et cultures qui composent la Louisiane : les Français, les Cajuns (ou Acadiens, immigrés du Canada français) et les Créoles des Caraïbes, venant pour beaucoup d’Haïti, d’où ils ont importé leur fameux culte vaudou. Le Français fut donc la langue commune depuis la fondation, et on se demande un peu pourquoi il a disparu durant la deuxième moitié du XXème siècle, tant la population est fière de cet héritage, et un consensus semble être total sur l’apprentissage de cette langue. Mais l’intendance ne suit pas les bonnes volontés : 4,8% des Louisianais seulement parlent le français, et principalement dans le pays cajun.

Les vieux streetcars (tramways) ont reprise du service après Katrina, rendus célèbres par la pièce de Tennessee Williams, « Un tramway nommé Désir ». Et chaque année La Nouvelle-Orléans organise près de 500 festivals, atteignant ainsi un record mondial. Le carnaval appelé ici « Mardi Gras » dure tout le mois de février. En avril-mai le New Orleans Jazz and Heritage Festival (plus communément appelé « Jazz Fest ») attire aussi de grandes foules.

saints-football-nouvelle-orleansEnfin, certains quartiers de la Nouvelle-Orléans ressemblent toujours à Hiroshima après la bombe, plus de 10 ans après l’ouragan Katrina. Mais le centre historique et le Garden District sont intacts. La population s’est relevée péniblement, mais courageusement, de ce cataclysme. La Nouvelle Orléans est immortelle !

www.mardigrasneworleans.com

www.nojazzfest.com

Sports à La Nouvelle Orléans :

– Football Américain : Les Saint de la Nouvelle Orléans (NFL)

– Basket-Ball : Hornets de La Nouvelle Orléans (NBA)

 

Go2Vacations et Galaxy offrent des voyages en français depuis la Floride vers la Nouvelle-Orléans : 

banniere-galaxy

 

drapeau-nouvelle-orleansSites internet tourisme :

www.neworleansonline.com

www.neworleanscvb.com

www.frenchquarter.com

www.louisianatravel.com

Musées de l’Etat de Louisiane : www.louisianastatemuseum.org

La Conjuration des ImbécilesLivres :

– La série Dave Robicheaux, dans les romans de James Lee Burke.

– Le Cinéphile, roman de Walker Percy.

– La Conjuration des imbéciles, roman de John Kennedy Toole.

– Dîner chez Antoine’s, roman policier de Frances Parkinson Keyes.

– Entretien avec un vampire, roman d’Anne Rice, adapté au cinéma par Neil

– Âmes perdues et Le Corps exquis, romans de Poppy Z. Brite.

vengeance-froideLa Nouvelle-Orléans au cinéma :

– Vengeance froide (Phil Joanou 1996)

– Entretien avec un vampire (Neil Jordan, 1994)

– L’Étrange Histoire de Benjamin Button

– La Princesse et la Grenouille

– Le Maître du jeu, film de Gary Fleder (2003)

– Déjà vu, film de Tony Scott (2006), avec Denzel Washington.

– Dans la brume électrique, avec Tommy Lee Jones.

affiche-nouvelle-orleansPersonnalités de La Nouvelle-Orléans :

MUSICIENS

– Louis Armstrong (1901-1971), chanteur et musicien de jazz

– Sidney Bechet (1897-1959), musicien de jazz

– Terence Blanchard (1962- ), trompettiste de jazz

– Buddy Bolden (1870-1931), trompettiste de jazz

– Roy Brown (1925-1981), chanteur et pianiste de blues

– Harry Connick Jr. (1967- ), chanteur-pianiste de jazz et acteur

– Fats Domino (1928- ), chanteur et pianiste de rhythm and blues

– Champion Jack Dupree (1910-1992), chanteur et pianiste de blues

– Snooks Eaglin (1936-2009), chanteur et guitariste de blues

– Grandpa Elliott, chanteur et harmoniciste de blues

– Angela Gregory (1903-1990), sculpteur ancienne élève de Antoine Bourdelle

– Stuart Hamm (1960- ), bassiste

– Linda Hopkins (1925), chanteuse de rhythm and blues

– Mahalia Jackson (1911-1972), chanteuse de negro spiritual et de gospel

– Dr. John (1940- ), chanteur et musicien de rhythm and blues

– Lonnie Johnson (1894-1970), chanteur et guitariste de blues

– Branford Marsalis (1960- ), saxophoniste de jazz

– Wynton Marsalis (1961- ), trompettiste de jazz et frère du précédent

– Kenny Neal (1957- ), chanteur et guitariste de blues

– Aaron Neville (1941- ), chanteur de soul

– Frank Ocean (1987- ), chanteur et claviériste de R’n’B

– Louis Prima (1910-1978), chanteur et trompettiste de jazz

– Allen Toussaint (1938-2015), chanteur et pianiste de rhythm and blues

AUTRES PERSONNALITES :

– Pierre de Beauregard (1838-1865), l’un des 8 généraux supérieurs des armées sudistes, qui livre la première bataille de la Guerre de Sécession

– Truman Capote (1924-1984), écrivain

– Clyde Drexler (1962- ), joueur de basket-ball

– Marshall Faulk (1973- ), joueur de football américain

– Louis Moreau Gottschalk (1829-1869), pianiste et compositeur

– Alice Heine (1858-1925), Princesse de Monaco, épouse du prince Albert Ier de Monaco

– John Allen Muhammad (1960-2009), criminel

– Ray Nagin (1956- ), maire de La Nouvelle-Orléans

– Lee Harvey Oswald (1939-1963), criminel

– Anne Rice (1941- ), femme de lettres

– John Kennedy Toole (1937-1969), écrivain

– Reese Witherspoon (1976- ), actrice

Nouvelle-Orléans : voyages organisés en français depuis la Floride



Related Articles

8 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !