« Dans la chaleur de l’été », un nouveau roman à Islamorada dans les Keys

« Dans la chaleur de l’été », un nouveau roman à Islamorada dans les Keys
Dans la chaleur de l’été, le livre de Vanessa Lafaye.

Dans la chaleur de l’été, le livre de Vanessa Lafaye.

En début d’été a été traduit et publié en français « Summertime »,  le roman a succès sorti l’an passé par l’écrivain Vanessa Lafaye, qui a grandi à Tampa avant de partir habiter à Paris puis en Angleterre.

La version française de Summertime s’appelle « Dans la chaleur de l’été » et raconte un épisode méconnu de l’histoire de la Floride, celle des vétérans américains de la première guerre mondiale engagés sur le front avec l’armée française, puis revenus profondément marqués, différents, et avec face à eux une population peu compréhensive. C’est le cas de Henry, le héros de ce livre qui, après avoir erré dans l’Europe de l’après-guerre, se retrouve dans l’un des trois camps de vétérans ouverts pour eux dans les Keys, afin de travailler sur le chantier de la ligne de chemin de fer folle construite par Flagler d’île en île. Le roman appelle cette île « Heron Key », mais c’est bien d’Islamorada dont il s’agit, où les vétérans habitaient sur la plage, les Noirs d’un côté et les Blancs de l’autre, jusqu’à ce que l’ouragan de 1935 vienne ravager définitivement le chemin de fer, mais aussi les rangs des « vétérans-ouvriers » chez qui il a fait de nombreux morts. Vanessa Lafaye raconte avec perfection ce paradis alors totalement isolé (la route n’avait pas été créée) et l’histoire de ces « vets » qui n’intéressaient personne.

Vanessa Lafaye

Vanessa Lafaye

Dans la chaleur de l’été de Vanessa Lafaye

Éditions Belfond, 384 pages Pour le commander en français et en dollars (18.99$) : www.ebookezvous.com/665164/Dans-la-chaleur-de-l-ete.ebook?ipd=1008

 

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !