Série « Cannabis » : une banalisation de la violence et du trafic de drogue

Série « Cannabis » : une banalisation de la violence et du trafic de drogue

Netflix commence à diffuser en décembre et en exclusivité pour l’Amérique-du-Nord la série « Cannabis » produite par Arte.

La série cannabis arrive aux Etats-Unis sur Netflix.

Tournée un peu comme un documentaire, elle suit avec complaisance des réseaux de trafics de cannabis entre la France, l’Espagne et le Maroc. La série est bonne, les acteurs sont très bons, mais il est difficile de se défaire d’un jugement moral en la regardant : elle romantise le trafic de drogue en France et les violences qui vont avec. Nul doute qu’elle aura été appréciée dans les milieux des dealers et des prisons… à qui la série attribue un quotient intellectuel dix fois supérieur à la réalité. C’est d’autant plus dommage que les séries françaises ne sont pas encore légion sur Netflix…

Une série de Lucie Borleteau avec Kate Moran et Pedro Casablanc (photo), Yassin Houicha, Christophe Paou.

www.netflix.com/title/80115112

 

The one - Immeuble boutique à Lake Worth



Related Articles

Cécile McLorin Salvant en concert le 9 mai à fort Lauderdale

La chanteuse jazz francophone Cécile McLorin Salvant sera le 9 mai (20h) à l’affiche du Rose & Alfred Miniaci Center de Fort Lauderdale. Après son premier album “Cécile” en 2009, la jeune native de Miami (de mère française et père haïtien) s’est fait un nom, un renom et une voix qui commence à être très connue des fans de jazz. En anglais ou en français, la pianiste alterne composition personnelle et bijoux oubliés du jazz qu’elle est allé dénicher elle même et à retravaillé à sa manière. Son deuxième album WomanChild a été nomminé l’année dernière aux Grammy Award du meilleur album jazz vocal. Best Jazz Vocal Album. Si vous voulez être certain de passer un moment sublime : allez la voir le 9 mai !

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !