e-Commerce : Vente -Privée jette l’éponge aux USA

Logo de Vente-Privée

Le géant de l’e-commerce en France, Vente-Privée, a annoncé la cessation de son activité aux USA, à peine trois ans après son lancement.

Malgré le lien avec American Express, qui a fait l’apport de la moitié des $40 millions de capital pour démarrer, le site de ventes événementielles (en anglais «  flash sales  ») n’a pas atteint son objectif d’un chiffre d’affaire de $500 millions en 5 ans.

Le PDG de Vente-Privée, Jacques-Antoine Granjon, a jugé que les résultats après 3 ans – les ventes brutes s’élevaient à environ $50 millions pour 2014 – n’étaient pas suffisamment prometteurs pour continuer.  “Nous sommes loin d’être rentables au bout de trois ans alors que nous pensions pouvoir l’être plus rapidement” a-t-il dit, “nous ne pouvons plus continuer cette aventure, trop lourde financièrement et incertaine en rentabilité.”

On estime que les $50 millions de ventes dans l’exercice en cours allaient quand même produire $10 millions de pertes. Trois-quarts du chiffre d’affaire global de Vente-Privée provient de la France. Hormis les sept autres pays où le groupe exerce, les vente brutes aux USA constituent un peu plus de 3%. M. Granjon, le PDG, a noté des différences aux Etats-Unis, notamment la présence de grossistes intermédiaires entre les fabricants et Vente-Privée, a fabrication faite aux USA expressément pour le marché du destocking, ou encore la pratique des soldes à tout moment durant l’année.

Certains observateurs pensent qu’il est critiquable ne pas avoir prévu en amont ces conditions propres au marché américain. Mais d’autres voix attribuent les difficultés au fait de la surveillance (voire l’intervention active dans la gestion) de son partenaire American Express, fort de 42 millions de porteurs de cartes de crédit.

Selon la revue Fortune il y a eu un véritable exode de hauts gestionnaires de Vente-Privée USA entre fin-décembre 2012 et 2014.

David S. Willig, Avocat à Miami

http://www.floridavocat.com



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !