Présidentielles US : Marco Rubio a déclaré sa candidature à la Freedom Tower de Miami

Présidentielles US : Marco Rubio a déclaré sa candidature à la Freedom Tower de Miami
Le discours de candidature de Marco Rubio à la Freedom Tower de Miami le  13 avril.

Le discours de candidature de Marco Rubio à la Freedom Tower de Miami le 13 avril.

Le jeune sénateur Républicain de Floride compte créer la surprise et battre Hillary Clinton lors de la Présidentielle 2016.

Lundi 13 avril, au lendemain de la déclaration de candidature d’Hillary Clinton (Démocrate), c’était au tour de Marco Rubio, 43 ans, étoile montante du Parti Républicain, de déclarer sa candidature pour la primaire de son parti. Il l’a annoncé lors d’une conférence de presse dans sa ville de Miami, à la Freedom Tower qui fut longtemps le symbole de la liberté recouvrée pour les exilés cubains qui, comme ses parents, sont venus chercher asile aux Etats-Unis.

La Freedom Tower de Miami, premier gratte-ciel de la ville en 1926, devenu le symbole de la liberté pour les exilés cubains en Floride.

La Freedom Tower de Miami, premier gratte-ciel de la ville en 1926, devenu le symbole de la liberté pour les exilés cubains en Floride.

Après avoir rappelé dans une première partie d’où il venait, ses racines, Marco Rubio a dénoncé les « nouvelles régulations » et « les nouvelles taxes », critiquant un « système du passé » mis en place par la Maison-Blanche. Il a précisé que les Américains du XIXe siècle avaient préparé « le siècle américain », avant de lancer son slogan : « Pour un nouveau siècle américain ». Il a précisé qu’en relançant l’économie américaine, en coupant les taxes, et en arrêtant Obamacare, « des millions d’emplois seront créés », au contraire de « politiciens et leurs idées qui sont coincés dans le XXème siècle », a-t-il dit en en référence aux candidats Démocrates. « Cette élection est un choix de génération. Juste hier, un leader d’hier a débuté une campagne présidentielle en nous promettant de nous conduire à… hier. Mais, hier… c’est terminé ! Nous n’y reviendrons jamais », a-t-il lancé en direction d’Hillary Clinton.

« J’annonce ma candidature pour le poste de président des Etats-Unis », a annoncé le jeune politicien à une foule criant « Marco, Marco ». «Si nous échouons, mes enfants seront la première génération d’Américains a hériter d’un pays plus faible que quand ils sont nés ».

RUBIO N’EST PAS SEUL EN LICE

Si Mme Clinton a pour le moment peu d’opposants pour cette primaire, il n’en sera pas de même au Parti Républicain où Marco Rubio devra battre des tenors comme Rand Paul ou Ted Cruz, et surtout Jeb Bush qui, s’il n’est pas déclaré comme candidat, amasse depuis longtemps les millions de dollars pour une primaire dont il est favori.

Mais tout est possible aux Etats-Unis, où il y a 8 ans un jeune sénateur inconnu de l’Illinois (Barack Obama) avait battu Hillary Clinton durant les primaires. Marco Rubio, outre ses qualités reconnues par toute la classe politique, incarne une nouvelle amérique, celle de la minorité latino qui pèsera beaucoup lors de la prochaine course à la Maison Blanche.

« UN NOUVEL AMERICAN DREAM »

Marco Rubio a d’ailleurs débuté sa déclaration de candidature par une très longue partie sur ses racines, parlant même durant un moment en espagnol. Il a rappelé plusieurs fois que ses parents, Barman et femme de chambre, avaient fui la pauvreté cubaine dans les années 1950, et avaient par la suite décidé de ne plus revenir sur l’île après l’arrivée de Fidel Castro au pouvoir (en 1959). Il a joué la séquence émotion avec conviction, quand il a rappelé le bruit des clés de son père quand il rentrait tard après le travail, regrettant qu’il ne soit plus là pour voir ce jour où il a déclaré sa candidature. Marco Rubio incarne ainsi pour beaucoup de latinos leur « american dream » à eux.

Il est né à Miami en 1971, où il a passé son diplôme de Droit. Il est père de 4 enfants, et a accédé à la renommée en devenant président de la Chambre des Représentants de Floride de 2006 à 2008, avant de devenir sénateur de Floride en 2010. Sa force de travail sur des dossiers complexes, et le soutien du Tea Party ont aussi bénéficié à son ascension fulgurante.

A noter que la présentation de Marco Rubio était précédée de la chanson « Tonight » du Français David Guetta, un choix très « Miami Style » !

https://marcorubio.com  –  https://twitter.com/marcorubio

——————

Autre article : Hillary Clinton retente sa chance



Related Articles

3 comments

Write a comment
  1. επισκευη υπολογιστη αθηνα
    επισκευη υπολογιστη αθηνα 11 juillet, 2015, 12:11

    επισκευη υπολογιστη στην Βαρυμπομπη
    γρηγορα και οικονομικα. Η EASolutions βρισκεται κοντα σας.
    Για οποιαερωτηση μη διστασετε να καλεσετε στα τηλεφωνα μας.

    Reply this comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !