Renaissance de la faune en Floride : les félins vous ont à l’oeil !

Renaissance de la faune en Floride : les félins vous ont à l’oeil !

Dans la pollution des autoroutes et la fureur de Miami ou de Lauderdale, il est parfois difficile d’imaginer être cerné par des milliers de félins à grandes dents (sans compter les raccoons, les sangliers, les gators et crocodiles qui pullulent).

Mais, comme vous le verrez dans les différents articles de ce dossier, les panthères sont de plus en plus nombreuses, et visibles dans un nombre croissant d’endroits. Elles n’entrent dans les villes que lorsqu’elles sont perdues, mais les coyotes pour leur part (qui sont des milliers) sont de plus en plus présents. Pourquoi ? Simplement parce que… il y a de grandes villes… et dans les grandes villes… il y a beaucoup de rats ! Mais ils aiment aussi les lapins ! Souvent les panthères sont accusées de tous les maux, mais elles sont juste confondues avec les coyotes, ou bien les bobcats (lynx roux) qui sont des dizaines de milliers en Floride et n’ont aucun complexe non plus à entrer dans les villes dès la tombée de la nuit. Et si vous ne voyez pas tous ces animaux ; si vous êtes habitués à ignorer leur existence… sachez qu’eux vous regardent !

(photo Panthère de Floride, par Dan Bodenstein – CC By 2.0 www.flickr.com/photos/gecko68/ )

 

Scoop : Ils ont sauvé la panthère de Floride !!!

Le Courrier de Floride est allé enquêter au refuge des panthères, dans les Everglades.

Et nous ramenons une grande nouvelle : la panthère de Floride est sauvée !

Cliquez ici pour lire le récit de cette très belle aventure

EDITORIAL : MIRACLE DANS LES EVERGLADES

Comme vous le verrez dans notre dossier, l’aventure est loin d’être terminée pour le Refuge des Panthères des Everglades. Mais une si grande étape a été franchie que le moment est venu de leur dire MERCI. Merci pour ces deux décennies passées au milieu des moustiques à croire en l’impossible ; à élever des bébés orphelins pendant des mois, puis à les retrouver tués par des malfaiteurs. Merci pour avoir démontré à l’humanité que la Floride n’était pas qu’experte en bétonnage des plages, mais qu’avec un peu de conscience, de volonté et de patience, une poignée d’hommes et de femmes de cet Etat pouvait effectuer des miracles. Ils sont 18 à travailler au refuge d’Immokalee (près de Naples), et (en exclusivité) Le Courrier de Floride est fier de vous annoncer… qu’après 20 ans de travaux, ils ont enfin sauvé les panthères de Floride. Les désastres environnementaux sont si nombreux que cette bonne nouvelle méritait d’être soulignée, non ?
Quels que soient les avis des uns et des autres sur le réchauffement climatique, ses causes et conséquences, l’environnement doit être défendu, et il doit l’être mieux que ce qui a été fait jusqu’à présent. Surtout les écosystèmes les plus faibles comme ceux dont nous avons la chance de bénéficier ici. Comme l’avait dit le président Obama en avril dernier : « Si nous n’agissons pas, les Everglades ne seront plus jamais telles que nous les connaissons. » C’est également valable pour les façades maritimes progressivement rongées et inondées par les océans. Et construire des digues ne servira qu’à retarder et aggraver le problème. Il faut prendre exemple sur les hommes des Everglades et agir. Right now.
Gwendal Gauthier

Des bobcats par dizaines de milliers…

Bobcat

Le bobcat : comme les autres animaux sauvages, il ne se laisse pas approcher… mais même s’il est pris dans un piège… mieux vaut ne pas le confondre avec un chat et essayer de le toucher.

Cet animal solitaire est souvent pris pour un bébé panthère. Il s’agit en fait de ce qu’on appelle en français le « lynx roux », un sorte de gros chat sauvage avec une courte queue et des plumets sur les oreilles, mais aussi de très longues pattes arrières qui leurs permettent des bonds spectaculaires. On en trouve partout au Canada et aux Etats-Unis où ils sont plus d’1 million à hanter marécages et forêts. En Floride il partage sans encombre avec les panthères les forêts de la Big Cypress, mais pas seulement. Solitaire et appréciant les virées nocturnes, le bobcat a certes besoin d’un espace naturel pour chasser, mais il comprend souvent un bout de ville dans son territoire. Il n’est pas rare d’en voir déambuler la nuit, même s’il ne faut pas compter sur ce gros chaton pour venir ronronner dans vos bras. Au contraire, faites très attention si vous en croisez un blessé ou pris au piège quelque part : les bobcats sont des félins sauvages pas plus aimables que les autres, même s’ils visitent régulièrement votre jardin. Vous ne pouvez d’ailleurs pas vous en débarrasser vous mêmes : ils sont protégés car ils ont longtemps été chassés pour leur fourrure. Il vous faudra pour cela faire appel à un trappeur. Néanmoins les bobcats se savent trop petits pour attaquer les humains. Donc, si on ne les dérange pas…

 

Une gravure de coyote.

Une gravure de coyote.

Et des coyotes par milliers !

Alors, eux évidemment ne sont pas des félins, même si dans l’obscurité on les confonds parfois. Il s’agit de canidés, plus rapides qui ressemblent aux loups et sont même plus rapides qu’eux (60km/h, mais moins résistants sur longue distance) et qui peuvent mesurer jusqu’à 60cm de haut. Nos lecteurs Québécois les connaissent bien (ils sont aussi de plus en plus nombreux dans la Belle Province), et pour les Européens de Floride, ce sera un nouvel exotisme s’ils entendent le hurlement si particulier de cet animal typique de l’Amérique-du-Nord. sa présence va donc croissante en Floride dont il dévore les rats et lapins.

 

Les tortues vertes reviennent en nombre !

Tortue à Blowing Rocks à Hobe Sound (Jupiter)

Bébé tortue verte coincé à Blowing Rocks (Jupiter) (et remis à l’eau par Le Courrier de Floride !).

Cette année, 28000 nids de « Chelonia mydas » ont été répertoriés sur les plages du sud-est de la Floride, contre 2553 il y a deux ans. Lorsqu’elle a été classée « espèce en danger » en 1978, il n’y avait à l’époque que 464 nids. La mise en place de filets de pêches à mailles plus larges, mais aussi la protection des nids sur les plages n’y sont pas pour rien. Car la tortue verte est chassée dans certains pays pour sa chair, et ses caparaces sont trafiquées. La réduction des espaces naturels avait également contribué à sa raréfaction.

 

Les iguanes aussi sont de plus en plus nombreux !

Iguane à Key West - Floride

Iguane montant la digue Key West après un petit bain du soir.

Le mot « iguaner » n’existant pas, les mini-dinausores de Floride (qui atteignent parfois tout de même de belles tailles) sont connus pour leur propension à « lézarder » sous le soleil. Mais en janvier 2010, la glaciation les avait interrompus dans leur sport favori, les décimant quasiment tous d’un coup de froid fatal, et seuls ceux qui avaient trouvé refuge dans des tuyauteries ou autres endroits un peu plus chauds avaient survécu. En 2011, la Florida Fish and Wildlife n’avait en conséquence reçu aucune plainte concernant les paresseux fluorescents. Mais en 2015, déjà 111 personnes se sont plaint de leur retour, et parfois de leur nuisance ! En effet, si vous avez un jardin avec fleurs et plantes, ils s’y complairont, surtout si vous n’êtes pas loin d’une rivière. Les iguanes ne sont pourtant pas depuis très longtemps en Floride : ils sont dans la région de Miami depuis 1966, et à Broward seulement depuis 2001. Ils préféraient auparavant les régions plus chaudes de l’Amazonie et de l’Amérique Centrale, mais ils ont été introduits ici avec la mode des animaux exotiques, et finalement ils s’y plaisent bien… quand il ne fait pas trop froid !

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !