L’éviction de la directrice du Little Haïti Cultural Center crée des tensions

L’éviction de la directrice du Little Haïti Cultural Center crée des tensions
Sandy Dorsainville

Sandy Dorsainville

Plusieurs dizaines de manifestants se sont rendus à l’hôtel de ville de Miami le 14 avril afin de protester contre le « licenciement abrupt » (selon Miami Herald) le lundi précédent de Sandy Dorsainvil, manager du Little Haïti Cultural Center. Mme Dorsainvil a expliqué qu’elle n’avait pas eu d’explication, mais seulement quelques minutes pour quitter son bureau.

Daniel Alfonso, le City Manager qui l’a licenciée, n’a pas non plus expliqué le motif à la presse. Pour le coup c’est sa démission à lui qui a été demandée par certains manifestants. Des commissionners accompagnaient la protestation, inquiets pour l’avenir de Little Haïti. Marleine Bastien (photo ci-dessus), qui est à la tête de l’association Femmes Haïtiennes de Miami, a demandé à la mairie que le Cultural Center ne soit plus un centre de quartier, mais un Community Based Center : un centre communautaire. De nombreux responsables de la communauté Haïtienne se sont déclaré choqués par cette révocation de Mme Dorsainville.

Entre autres chocs pour la communauté, un peu plus tôt dans le mois il y avait eu l’arrêt de la « Big Night », la grande soirée musicale mensuelle de la communauté haïtienne qui avait tant apporté au quartier de Little Haïti depuis sa création 5 ans plus tôt.

Le quartier de Little Haïti est la proie des promoteurs immobiliers depuis quelques mois, faisant craindre à ses résidents une gentrification, une hausse considérable des loyers et une perte d’identité du quartier si ses habitants haïtiens devaient le quitter. Mme Dorsainvil avait supervisé de nombreuses nouveautés au Little Haïti Cultural Center et est une figure appréciée de la communauté.

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !