Virus Zika en Floride : un premier cas de microcéphalie

Virus Zika en Floride : un premier cas de microcéphalie

L’épidémie de virus zika, transmis par le moustique-tigre, continue de par le monde, et la Floride en est la victime indirecte. Depuis le premier cas détecté en Floride le 18 janvier, les statistiques s’affolent, avec 68 personnes infectées dans le seul comté de Miami-Dade et 33 dans son voisin de Broward (chiffres au 1er juillet 2016).

Néanmoins, la totalité des personnes touchées en Floride ont contracté le virus par le biais de piqures de moustiques en dehors des Etats-Unis. La grandeur (gigantesque) des marais des Everglades laissait craindre une possible épidémie locale avant le début de l’été, et l’arrivée massive des moustiques, mais pour le moment il n’en est rien. Rappelons qu’il est particulièrement dangereux pour les femmes enceintes de voyager dans les pays où les moustiques sont porteurs du virus zika. Ainsi une femme haïtienne venue accoucher en Floride a donné naissance mardi 28 juin à un enfant souffrant de microcéphalie, le principal problème causé par ce virus : les bébés naissent avec une boîte crânienne trop petite.

Quarante femmes enceintes ont déjà été traitées en Floride pour le virus zika dont elles étaient porteuses (toutes, encore une fois, l’ayant contracté à l’étranger).

La progression des cas en Floride est surveillée dans un tableau par le journal Miami Herald sur cette page :

http://www.miamiherald.com/news/health-care/article66790817.html

 

 



Related Articles

1 comment

Write a comment

    Write a Comment

    Laisser un commentaire

    Nous avons besoin d’amourrrrr !

    Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

    Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !