Immobilier de luxe à Miami et en Floride : Viac Realty l’agence spécialisée dans l’investissement des Français

Immobilier de luxe à Miami et en Floride : Viac Realty l’agence spécialisée dans l’investissement des Français

Depuis plusieurs années, Viac Luxury Real Estate est devenue une très importante agence au cœur de Miami Beach, où elle accueille les investisseurs francophones dans ses beaux bureaux donnant sur la prestigieuse Washington Avenue, tout comme à Naples où elle a également des bureaux. Le point sur les tendances immobilières du moment.

Les appartements de Miami Beach, les condos luxueux des tours de Sunny Isles, les résidences de Fort Lauderdale ou de Palm Beach… font rêver beaucoup de monde un peu partout sur la planète. Mais pour des acquisitions aussi importantes, les investisseurs apprécient de pouvoir travailler avec des personnes qui parlent leur langue. « J’ai toujours habité dans les Caraïbes, puisque j’ai grandi sur l’île de Saint-Martin, mais après mes études en France nous avions décidé de venir nous installer ici à Miami avec mon épouse Johanna, qui est aussi experte en immobilier. Notre réseau souhaitait pouvoir acquérir des biens en Floride en toute sécurité, et donc nous avons ouvert l’agence ici. C’est important car les investissements des francophones continuent de croître, surtout ceux des Français, mais c’est tout aussi vrai pour les Canadiens. Je corrige tout de suite, si nous sommes bien spécialisés dans le luxe, nous vendons néanmoins tous types de biens, et aussi de l’immobilier commercial. »

Et quels sont les profils-type des acheteurs ? « Un quart souhaite posséder une résidence secondaire, mais les trois-quarts viennent pour réaliser un bon investissement, et placer leurs finances en dehors de la Zone Euro. Auparavant ils venaient en se disant « il faut se renseigner, on verra plus tard ». Mais pour beaucoup il n’y a plus de « plus tard », et c’est maintenant qu’ils souhaitent investir aux Etats-Unis. Ce qui attire en Floride, c’est qu’en plus de bénéficier de la bonne santé du dollar, on trouve tous les genres de placements rentables qu’il est possible d’imaginer, et pas uniquement dans l’aire urbaine de Miami. Avec notre bureau de Naples, nous donnons accès à de très bons taux de retour sur la côte ouest qu’on ne trouve plus dans la région de Miami, donc vraiment il y en a pour tous les goûts et toutes sortes de placements. »

Pour revenir à Miami, y est-on à l’abri d’une bulle immobilière explosive comme en 2007 ? « La situation n’a plus rien à voir. A l’époque, les acheteurs mettaient 10-20% de dépôt, et ça permettait de construire. Aujourd’hui, tous les achats sont faits « comptant », et il n’y a plus cet effet spéculatif qui a provoqué la crise. C’est donc en croissance stable, et ça le restera. Néanmoins il faut se méfier de certains quartiers qui sont cotés trop haut ou sont trop congestionnés. Pour nous c’est le cas de Brickell que nous déconseillons à nos investisseurs à la recherche d’investissements sur le court terme. En revanche les projets et les prix sur la Miami/Brickell River valent le coup. Comme dans toutes les grandes villes, quand ils ne peuvent plus construire sur la Baie, alors ils développent les cours d’eau ou les canaux, comme actuellement la rivière de Brickell. Ce qui y sera construit à la place des vieux entrepôts est magnifique, tout comme le projet d’aménagement des berges par la mairie. »

Y a-t-il d’autres endroits « tendance » en ce moment ? « Edgewater/Midtown sur Miami est un excellent investissement et placement. Hollywood monte en flèche, avec là aussi des projets dans le domaine du luxe, comme le Hyde Beach Club. Johanna et moi pensons que c’est un très bon investissement, car la station balnéaire ne commettra pas les erreurs que d’autres ont fait un peu plus au sud : totalement tuer l’identité de leur ville. A Hollywood, l’urbanisme est bien maîtrisé, et la ville va prendre en qualité, mais sans perdre son identité : ça devrait rester un endroit très sympa. La création des Hyde Beach Clubs sur la plage et sur l’Intracostal donnent la tendance ; le luxe arrive à Hollywood à grands pas ! Nous avons aussi beaucoup de demandes sur le Golfe pour les personnes à la recherche de fort rendement, à Fort Myers Beach par exemple, où nous arrivons facilement à faire gagner à nos investisseurs une moyenne de 15% de retour net annuel. »

A Miami, les gens passent devant l’agence, ils regardent la vitrine et ils vous donnent plusieurs millions de dollars comme ça en quelques minutes ? « La plupart du temps ça ne se passe pas vraiment comme ça », s’amuse Johanna Robillard ! « Mais ça arrive parfois. Encore cet été, un couple français de Cannes est entré par hasard, et en quatre jours ils ont acquis un appartement de 3,1M$ à Edgewater. C’est la magie de Miami ! Mais souvent, les investisseurs prennent un peu plus de temps pour réfléchir ce qui compréhensible, surtout dans cette tranche de prix. »

L’agence Viac se développe ainsi très vite, avec des employés de toute nationalité pour faire face à la forte demande internationale : un Russe, une Chinoise, deux Colombiens, et l’arrivée programmée d’une italienne et d’une brésilienne ! « Pour les Chinois, leur intérêt pour la Floride est très récent, mais nous avons sauté sur l’occasion en développant un réseau sur place en Chine. Autrement c’est difficile d’obtenir leur confiance. En tout cas, ils ont désormais placé Miami dans les villes en plein boom où il est intéressant d’investir. La ville fait vraiment l’unanimité ! »

L’agence Viac Luxury c’est ainsi un nouvel exemple de success story française en Floride ! Par ailleurs, elle assure également à ses clients la mise en relation avec tout le (très performant) réseau francophone local (avocats, comptables, travaux…) et la gestion locative complète du bien acquis si nécessaire. Viac Miami donne aussi régulièrement des conférences dans différentes villes de France, durant lesquelles les personnes intéressées peuvent venir leur poser toutes les questions qu’ils souhaitent.

VIAC LUXURY REALTY

1604 Washington Ave Miami Beach

www.viac-miami.com – 305-930-6840

 

Qu’est-ce que c’est que le « luxe » dans l’immobilier ?

En Floride, ça rime souvent avec « vue sur mer », mais pas toujours, certains préféreront ainsi avoir une grande villa avec un beau terrain sur la côte ouest. Dans tous les cas, ça implique un design moderne, et des finitions très soignées. Les prestations sont aussi d’un très haut niveau de qualité. La rareté des biens (par exemple dans les endroits comptant peu de constructions nouvelles alors que la demande est croissante) provoque évidemment une montée des prix, particulièrement visible à Miami Beach et dans certains endroits très prisés ou protégés, comme Palm Beach.



Related Articles

Qu’est-ce que la “Green Card” ?

On en parle tout le temps. La “Green Card” reste encore pour beaucoup de personnes, en Europe et ailleurs, une sorte de « Saint-Graal » : un objet à conquérir. Il s’agit évidemment d’un moyen de rester aux Etats-Unis, tout le monde semble savoir cela. Il suffit d’avoir vu le film portant le même nom où Gérard Depardieu participe à un mariage blanc (au début au moins) dans l’unique but de rester aux USA. Et pour illustrer la durabilité du ce mot, Green Card, le film est sorti il y a déjà 25 ans !

En effet, la “Green Card” c’est un type de visa aux Etats-Unis, un visa de résident permanent. On peut comprendre par cela un « visa d’immigré ».

Ce sobriquet de « Green Card » remonte dans l’histoire à une époque où, sans doute, ce genre de visa se manifestait par l’émission d’une carte imprimée sur un papier vert. Visiblement, pourtant, la « Green Card » à l’heure actuelle n’est plus forcément verte, même si elle représente encore un visa d’immigré qui permet au détenteur d’effectuer des longs séjours aux Etats-Unis.

Suivant la nomenclature juridico-administrative, le nom technique de la dite « Green Card » est : « Permanent Resident Card », une carte de long séjour pour un « résident permanent » aux Etats-Unis d’Amérique.

Le plus souvent, on obtient le statut de résident permanent soit par une offre d’emploi, soit par des relations familiales. Nous développerons ces 2 catégories très bientôt dans d’autres parties car, rien que pour le cadre du rapprochement familial, il existe 6 classes de relations familiales qui peuvent donner lieu à l’émission d’une « Carte Verte. »
Ces classes commencent par le conjoint, les enfants (mineurs) et les parents d’un citoyen des Etats-Unis, en passant par des catégories pour les conjoints et les enfants d’un résident permanent, et jusqu’à la fratrie d’un citoyen américain. Sauf pour la première catégorie, il y a, on peut dire, des « listes d’attente » qui peuvent varier, mais l’attente est rarement de moins d’un an ou deux.

Pour les visas de résident permanent basés sur une offre d’emploi, ce sont les visas de la série EB, dont le plus connu, peut-être, est le visa EB-5, le visa de l’investisseur millionnaire. Ce sont des visas qui sont, en large mesure, assez spécialisés, pour des personnes douées, ayant fait des études très avancées, ou ceux ayant une certaine expérience professionnelle de haut niveau.

Aux USA, il existe aussi une « loterie » annuelle pour les visas d’immigré. En principe, cette loterie vise à favoriser la diversité d’immigration aux USA, surtout en provenance de pays ayant eu un taux réduit d’immigration aux États-Unis pendant les 5 années précédant la loterie en cours.

Il y a aussi la « Green Card » pour les refugiés et les personnes ayant obtenu l’asile politique aux USA.

Une fois la carte en main, la « résidence permanente » n’est pas nécessairement « permanente » car on peut la perdre, ce qui sera exposé dans un prochain article.

3 comments

Write a comment
  1. Valy
    Valy 21 mars, 2018, 08:06

    L’endroit que vous proposez à Washington avenue, n’est pas un rtrés bon quartier, je pense que vous essayez de réhabiliter des quatier , qui de plus sont loin de la plage, plage pas trés accecible , a voir , mais pas super plan pour le moment, ca dépend dun prix et surtout des charges et assurances

    Reply this comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !