Monkey Jungle de Miami : les singes sont dehors, et vous dans la cage !

Monkey Jungle de Miami : les singes sont dehors, et vous dans la cage !

Monkey Jungle (à Homestead, au sud de Miami)

Monkey Jungle est un zoo agréable à Homestead (sud de Miami) centré sur les singes, mais offrant aussi de voir perroquets, tortues, iguanes…

Mais ce sont bien les primates qui sont l’attraction n°1 de Monkey Jungle. Cinq-cent singes vous y observeront car à cet endroit, c’est vous qui marchez dans des cages, et les singes qui sont en liberté et gambadent autour de vous, et au-dessus de vous ! Si vous mettez des noix dans les petites écuelles tout autour de vous, ils remontent les chaînes jusqu’au toit avec une rapidité et une dextérité invraisemblable ! D’autres plonges dans une marre afin d’y récupérer la nourriture jetée par les employés du parc. Il y a King le gorille sur son île, et pas mal d’autres espèces à admirer.

Mo,key Jungle a été créé un peu par accident en 1933, quand l’illustrateur et naturaliste Joseph DuMond a relâché six macaques de l’île de Java à cet endroit du sud de Miami. S’étant multipliés, ils sont devenus une attraction du quartier, avant d’être rejoints par des tamarins, capucins, orang-outangs… le tout dans une très belle végétation tropicale.

Il faut compter deux heures pour faire le tour du parc et profiter des différents shows proposés. A noter que Monkey Jungle est aussi une plateforme d’études pour scientifiques et étudiants.

MONKEY JUNGLE

14805 SW 216th St, Miami, FL 33170

(305) 235-1611 – www.monkeyjungle.com

Autres pages :

Guide de Miami

Guide de la Floride

– Profitez-en pour visiter Homestead, il y a beaucoup d’autres choses intéressantes à voir !

 

 

 



Related Articles

Saison des pluies et des ouragans à Miami et en Floride

La saison des pluies en Floride s’étend sur la moitié de l’année : du 1er juin au 30 novembre (ce qui ne veut pas dire qu’il ne pleut pas le reste du temps). Même durant la saison des pluies, il ne pleut pas tout le temps. Mais ça peut être TRES impressionnant, non seulement la densité de la pluie, mais aussi la multitude d’éclairs qui zèbrent le ciel. Statistiquement, les catastrophes naturelles arrivent plutôt entre août et octobre. Elles sont rares, et les services gouvernementaux sont tout à fait prêts à procéder aux évacuations des populations.

2 comments

Write a comment

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !