L’art contre l’esclavage des enfants : c’est ce que propose « SAM », une association de Français de Miami

L’art contre l’esclavage des enfants : c’est ce que propose « SAM », une association de Français de Miami

Street Art For Mankind (SAM) est une association lancée en 2015 par deux Français de Miami, Audrey et Thibault Decker, et un Parisien, Eric Pacheco, afin de sensibiliser (avec succès), via des actions artistiques, à l’esclavage des enfants de par le monde.

Photo : Thibault et Audrey Decker étaient invités d’honneur de la Made in France Exhibit de Miami le 2 novembre dernier.

« Ce fléau des temps modernes ne devrait plus exister« , explique Audrey Decker, « Vous vous rendez compte que 168 millions d’enfants travaillent actuellement au lieu d’aller à l’école ? Ca se passe partout, y compris aux Etats-Unis, avec par exemple à Miami des cas de « sex trafficking ». Il y a aussi le tourisme sexuel dans certains pays, les enfants-soldats, et bien d’autres exemples, mais c’est souvent simplement pour gagner de l’argent afin d’aider leur famille que ces enfants travaillent, perpétuant ainsi le cercle vicieux de la pauvreté dans leur propre famille. « Le monde corporate doit continuer à faire des efforts pour la transparence de la chaîne de production. Les sociétés doivent lutter de manière plus efficace, car il ne faut plus continuer à laisser faire. Elles doivent aider à faire pression sur les gouvernements où elles son implantées. » Et alors, comment l’art peut-il aider à cela ? « L’art est un média très rassembleur, et mois après mois on se rend compte que ça passe très bien, afin d’aborder un sujet pas tellement glamour comme l’esclavage des enfants. Le street art est un très bon parallèle avec les « enfants de la rue » par exemple. » Et comme Thibault, le mari d’Audrey, avait monté par le passé des projets de Street Art, un art célébré à Miami, logiquement l’association a vu le jour.

Trois actions à mettre à leur crédit en ce moment, avec tout d’abord la plus flamboyante, « At This Age ». Elle pose une question simple : « Que faisiez vous, vous, quand vous aviez l’âge de ces enfants-esclaves ? ». De nombreuses personnalités et une foule d’anonymes ont déjà répondu sur les réseaux sociaux en publiant des photos ou vidéos d’eux alors qu’ils étaient enfants, et en racontant ce qu’ils préféraient faire à cet âge-là. Vous retrouverez ces témoignages ici : www.facebook.com/hashtag/atthisage

Et vous pouvez vous même participer à cette campagne en quelques secondes en allant sur cette page : www.streetartmankind.org/atthisage/

Autre action en ce moment : un concours est actuellement organisé au sein des écoles du sud de la Floride, avec la participation des écoles de Miami avec programme francophone comme Sunset, Carver ou Coconut. L’école ISCH fournit pour sa part des heures de bénévolat pour cette opération.

Enfin, mais ce n’est pas la moindre des actions, le 10 février prochain débuteront 10 jours d’exposition artistique à Miami avec tout un volet pédagogique. Une fresque gigantesque (vraiment hors norme) s’offrira à vous. Nous aurons le temps d’en reparler, mais voici déjà l’adresse : 7401 NW Miami Ct, Miami, Fl 33150

Ils ont pour plusieurs de ces opérations le soutien du prix nobel de la paix, et militant des droits des enfants, Kailash Satyarthi. Du beau boulot pour cette jeune association qu’il faut soutenir !

www.streetartmankind.org

www.facebook.com/StreetArtMankind/

786-409-4168 –  hello@streetartmankind.org

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !