Révolution économique : le Dollar US arrive à parité avec l’Euro !

Révolution économique : le Dollar US arrive à parité avec l’Euro !

Un choc monétaire est en cours : le dollar américain a rattrapé la monnaie européenne. Samedi 17 décembre il fallait 1,04US$ pour acheter 1 euro. L’égalité n’est pas encore totale entre le deux monnaies, mais elle devrait intervenir sous peu.

Ainsi, l’euro a perdu 25% de sa valeur en deux ans, face à la « monnaie-refuge » qu’est devenu le billet vert. En 2014, par exemple, il fallait jusqu’à 1,39$ pour acheter 1€. Et la tendance n’a peut-être pas fini de s’accentuer.

Conséquence : les investisseurs européens en auront moins pour leur argent en achetant aux Etats-Unis, même si la solidité de l’investissement sur le territoire américain devrait permettre de maintenir la confiance et la tendance. Les exportations américaines devraient ralentir, alors que Trump souhaitait au contraire relancer la compétitivité de son pays. Il devient aussi plus cher de passer des vacances à Miami ou New-York, mais de l’autre côté de l’Atlantique, Paris va peut-être voir revenir les touristes Américains qui avaient déserté la capitale française après les attentats des deux années précédentes. Le coût du séjour devient beaucoup plus abordable.

Si le changement est si rapide, c’est deux raisons évidentes : la faiblesse de la zone euro, dont la Banque Centrale (BCE) va conserver des taux inchangés, et qui rachète massivement des créances afin de stimuler l’économie. La défiance politique est aussi de mise en Europe depuis la décision de la Grande-Bretagne de quitter l’Union (même si ce pays n’avait jamais pour sa part adopté la monnaie européenne). L’autre raison, c’est ainsi la force du dollar US, et l’annonce de la Fed d’en relever le taux d’intérêt en décembre, puis à trois reprises en 2017, afin d’empêcher une trop forte inflation et une surchauffe globale. Depuis l’élection de Donald Trump à la présidence, la bourse de New-York a vu ses cours s’envoler vers des sommets historiques (alors que Wall Street avait pourtant soutenu et financé Hillary Clinton).

Les Etats-Unis sont devenus en décembre 2014 les premiers producteurs mondiaux de gaz et de pétrole, et il était évident qu’à très court terme des conséquences fortes seraient ressenties.

Aucun signe politique et économique ne devrait changer la donne dans les mois qui viennent. Le coût du pétrole devrait augmenter un peu début 2017 suite à la décision des pays de l’OPEP d’enfin limiter leur production. Mais l’Union Européenne n’étant pas productrice de pétrole, et achetant ce dernier en dollars… ça ne devrait pas arranger les choses.

 



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !