LAL Language School a fêté ses 25 ans à Fort Lauderdale !

LAL Language School a fêté ses 25 ans à Fort Lauderdale !

Deux étudiantes belges francophones séjournant actuellement à LAL !

Vingt-cinq ans que LAL permet aux étudiants de tous les âges et de tous les pays de découvrir la Floride, et surtout la langue anglaise, lors de séjours fréquentés par des dizaines de milliers de personnes depuis sa création.

Originellement créée en Angleterre, LAL Language School s’est ensuite développée en Irlande, en Afrique du Sud, à Malte et bien sûr aux Etats-Unis avec son école de Boston, et celle de Fort Lauderdale. Elle est aujourd’hui dirigée par Cyd Anthony, originaire de Belgique. Un grand nombre d’étudiants sont d’ailleurs Français ou Canadiens : des jeunes qui viennent y apprendre l’anglais, des retraités qui souhaitent parfaire le leur… le tout proche de la jolie plage de Lauderdale-by-the-Sea.

C’est ainsi une véritable institution de la région de Miami qui a fêté son anniversaire avec des responsables venant de Boston et d’Angleterre pour l’occasion. Les professeurs et toute l’équipe ont été mis à l’honneur, qui contribuent à la réussite de l’école depuis tant d’années !
Bon anniversaire LAL !!
www.lalschools.com/adults/fort-lauderdale-english-school/

Voir notre article sur LAL

La chambre de commerce Québec-Floride (ici la directrice, Jade Vinet) a été awardée pour l’occasion, entourée par Martin Slater, Laura Blum et  ! Cyd Anthony, la directrice de LAL.

 

LAL Ecole de Langues / Fort Lauderdale



Related Articles

Traité commercial transatlantique : ça traîne

Le TIPP, beaucoup en rêvent (et beaucoup le redoutent), mais en tout cas, alors qu’il était annoncé comme imminent, il semble ne plus avoir de calendrier bien défini. Il s’agit d’un traité de grande importance, car il établirait un libre marché entre les Etats-Unis et l’Union Européenne. Le but : faire sauter les frontières commerciales. Or le secrétaire d’Etat français au Commerce Extérieur, Matthias Fekl, a admis début mai (à nos confrères de l’AFP) lors du symposium mondial des CCE (à Miami Beach) que les négociations avec les US , « Pour l’instant ça n’avance pas, (mais) je ne considère pas qu’on entre dans une négociation en disant il faut conclure le plus vite possible et à tout prix, et je ne dis pas non plus que ce sera nécessairement raté, il faut à chaque étape défendre nos intérêts ».

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !