L’ouragan Irma a permis de résoudre le mystère de la disparition d’un pilote canadien

L’ouragan Irma a permis de résoudre le mystère de la disparition d’un pilote canadien

C’était au moins la 5e fois que Zack Johnson passait en bateau devant cette sorte de boule flottante, sans y prêter attention, au milieu d’autres débris explosés sur la mer par l’ouragan Irma. Ce matin-là, le 21 septembre 2017, ce fût la bonne : il s’est arrêté.

Et ce qu’il a trouvé ressemblait à un enchevêtrement d’équipement militaire : un vieux harnais de parachute, un kit de survie, dont une veste où quelque chose l’a tout de suite sauté à l’œil : le tag du lieutenant Troy. Tout cela était probablement resté enterré dans une dune bien longtemps, et extirpé du sable par le puissant ouragan. Après avoir pris le tout en photo, Zack Johnson l’a déposé au bureau du shérif de Jacksonville, et publié les clichés sur Facebook. L’équipement était celui du lieutenant William Thomas Barry Troy, de la Marine Royale Canadienne, qui avait décollé d’un porte-avion au manche de son chasseur le 25 février 1958, pour disparaître à jamais dans la brume alors qu’il se dirigeait vers la Floride. Sa famille a été fortement émue par la découverte.

William Thomas Barry Troy

William Thomas Barry Troy

Florian Dauny avocat 2016-2017



Related Articles

Spring Break vire au drame en Floride

Les fêtes de printemps semblent avoir été plus calmes cette année à Miami qu’en 2014 où de très nombreux faits divers avaient même remis en question l’existence de l’Ultra Music Festival. Néanmoins, outre l’affaire des enfants de la consule du Canada qui semble s’être déroulée en marge d’Ultra à Miami, c’est à Panama City Beach – l’autre destination de Floride prisée des étudiants – que le spring break a défrayé la chronique, avec des centaines d’arrestations d’étudiants, le double de l’an dernier selon la police. Une jeune femme de 19 ans a été violée

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !