Election du gouverneur de Floride : ce sera Ron DeSantis contre Andrew Gillum

Election du gouverneur de Floride : ce sera Ron DeSantis contre Andrew Gillum

Qui va prendre la succession de Rick Scott à la tête du troisième Etat le plus peuplé des USA ? Réponse le 6 novembre lors des élections générales, les fameuses « mid-term » américaines qui se produisent à deux ans des élections présidentielles.

Ron DeSantis

Ron DeSantis

Deux candidats de 39 ans très opposés

Comme toujours aux Etats-Unis, le choix se fera entre les deux principaux partis (même s’il y aura d’autres candidats). Mais ce ne seront pas les favoris des partis qui vont concourir : des outsiders ont gagné fin août les primaires respectives de leurs partis en Floride. Il est assez difficile de faire plus opposés que les deux candidats, chacun dans le camp le plus radical de son propre parti.

Ron DeSantis : un parlementaire trumpien

Ron DeSantis est l’homme de Donald Trump. Il n’aurait pas gagné la primaire si le président n’avait pas twitté tout le bien qu’il pense du jeune avocat de Jacksonville (qui était toutefois député républicain de la ville avant que Trump soit élu président).

www.rondesantis.com

www.facebook.com/RonDeSantisFlorida/


Andrew Gillum

Andrew Gillum

Andrew Gillum : un candidat très à gauche

Même âge, donc, pour le candidat démocrate AndrewGillum. Il est « liberal » (très à gauche), et il est soutenu par Bernie Sanders, le « socialiste américain ». Andrew Gillum est depuis 2014 le maire de la capitale de Floride, Tallahassee, c’est à dire d’une très petite ville comparée aux métropoles de l’Etat. Cela ne l’a pas empêché de gagner la primaire face à Gwen Graham (fille de l’ancien gouverneur), et à Philipp Levine (ex-maire de Miami Beach).

Gillum est né à Miami dans une famille très modeste, et il a grandi à Gainesville. Il est le premier Afro-American sélectionné par les militants d’un des deux principaux partis pour concourir au poste de gouverneur.

www.andrewgillum.com

www.facebook.com/andrewgillumfl/


Les changements stratégiques

La Floride est un ‘swing state’, un Etat qui peut changer de couleur politique. Néanmoins, la dernière fois qu’un gouverneur Démocrate a été élu, c’était en 1994. Mais il y a des changements. Pour commencer par les changements en faveur des Républicains : le président Donald Trump y réside souvent et y est assez populaire. Le gouverneur républicain sortant a un bon bilan au niveau de l’économie et de l’emploi.

Voici quelques changements favorables aux Démocrates : généralement les ‘mid-terms’ sont favorables à l’opposition. Autre point : la communauté d’origine cubaine vote beaucoup moins en fonction des problèmes cubains qu’auparavant, et en conséquence un peu plus en faveur des Démocrates.

Une particularité qui aura également du poids : 100 000 réfugiés climatiques sont arrivés de Porto-Rico en un an, et ils ont le droit de vote, ce qui pourrait modifier un peu le résultat, d’autant que la Floride est également confrontée aux conséquences du réchauffement climatique.

Pour le moment la campagne est la plus chère de tous les Etats-Unis : la Floride représente un enjeu important pour les deux partis, puisqu’elle est souvent l’une des clés de l’élection présidentielle.

Les autres partis

Ont déclaré qu’ils seraient candidats : Darcy Richardson (Reform Party), Riquet Caballero et Randy Wiseman (Libertariens), Daniel P. Butler (Constitution Party), et quatre candidats indépendants : Ryan Christopher Foley, Kyle « KC » Gibson, Raphael Herman et Bruce Stanley.


Lire aussi notre article :

« Identitaire » ou « socialiste » : le Parti Democrate américain cherche sa radicalité



Related Articles

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !