Les expatriés canadiens retrouvent le droit de vote !

Les expatriés canadiens retrouvent le droit de vote !

Depuis 1993, en théorie un expatrié ayant quitté le Canada depuis cinq ans (ou plus) perdait de facto son droit de vote, et donc une partie de sa citoyenneté canadienne.

« En théorie », car cette loi n’était pas vraiment appliquée avant que deux citoyens ne décident en 2011 de défendre leurs droits devant la justice. Mais la justice n’aura pas eu le temps de passer que le gouvernement Trudeau avait, en décembre 2018, rétabli le droit de vote pour tous les Canadiens de l’étranger. La Cour Suprême du Canada vient tout de même de rendre son avis sur la question : « Toute restriction du droit de vote […] ne saurait être tolérée sans justification impérieuse ». Les Canadiens de l’étranger n’auraient jamais dû être privé de leur droit de vote, et c’est donc le droit qui prévaudra à l’avenir. « Priver certains citoyens du droit de vote frappe non seulement au coeur de leurs droits fondamentaux, mais se fait aussi au détriment de leur dignité et de leurs valeurs intrinsèques ».

Crédit photo : Kodak Views (CC BY 2.0)




Related Articles

Deux écoles de Miami perdent leur homologation française

La Sunset Elementary et la Carver Middle School de Miami viennent de perdre leur homologation par le gouvernement Français. Un coup dur pour l’association FIPA qui s’occupe de l’enseignement du Français dans trois écoles de Miami (la 3ème, ISCSH, conservant son homologation).
Dans un communiqué, FIPA a faire part de son désappointement face à cette nouvelle, indiquant qu’elle allait devoir prendre à sa charge le salaire du professeur français de la Carver School, soit 75000$ (taxes comprises) de plus à trouver pour l’association !

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Laisser un commentaire

Nous avons besoin d’amourrrrr !

Un like sur Facebook, c’est très important pour la presse indépendante

Vous pouvez le faire ci-dessous.   MERCI A VOUS !